[ 40 jours au désert
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/1er-dimanche-du-Careme-Annee-C

40 jours au désert

1er dimanche du Carême, Année C (2010)

• Livre du Deutéronome 26,4-10
« Lorsque tu présenteras les prémices de tes récoltes, le prêtre recevra de tes mains la corbeille et la déposera devant l’autel du Seigneur ton Dieu. »

• Psaume 1,1-2.3.4.6
« Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut
et repose à l’ombre du Puissant,
je dis au Seigneur :
« Mon refuge, mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

• Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 10,8-13
« Tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur seront sauvés. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 4,1-13
« Pendant quarante jours, Jésus fut mis à l’épreuve par le démon »

- Pour lire l’intégralité des textes de ce jour, cliquer ici



Lorsque tu présenteras les prémices de tes récoltes...

Le sens judéo-chrétien de tout sacrifice = faire mémoire des merveilles que le Seigneur a faites et qui marquent notre histoire.

En l’occurrence pour les Hébreux : 1/ Mon père était Abraham ; 2/ Nous sommes descendus en Égypte ; 3/ Nous avons été réduits en esclavage ; 4/ DIEU nous a libérés.
Tout cela, nous ne l’oublierons jamais : ce sera l’âme de tous nos sacrifices.

En début de Carême, ne pas nous fixer sur les "pénitences à accomplir" !
L’Écriture nous ramène à l’essentiel : l’âme de nos gestes, et de nos rites. Pas seulement ceux de la messe ou de la prière : TOUS nos gestes, TOUS nos rites...

Si le texte insiste, c’est que le danger de passer outre est bien présent ! Étonnante rapidité avec laquelle le confort nous fait oublier la peine qu’il a coûtée à ceux qui nous l’ont procuré...
Cette reconnaissance est pourtant un moteur essentiel de la FIDÉLITÉ dans l’amour. Quelque chose se construit que je ne peux pas abandonner parce qu’il y a une histoire (= une tradition) qui la soutient, qui m’a engendré et qui m’a libéré = l’AMOUR.

=> 1er travail de Carême = restaurer la mémoire !
• Rappelons-nous l’œuvre que DIEU a faite en notre faveur depuis longtemps : cette œuvre nous révèle notre valeur ; nous avons du prix à ses yeux.
• Inscrivons-là dans chaque geste d’offrande, de sacrifice, pour toujours nous rappeler que le sacrifice n’achète pas le bienfait, mais il reconnaît que DIEU nous a devancés.

D’où l’exclamation du psaume d’aujourd’hui :

* *
Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut

Ce psaume de reconnaissance est un SACRIFICE : le sacrifice des lèvres que DIEU ne cesse de demander ; le sacrifice qui vaut mieux que tous les holocaustes du Temple !

* *
Tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur
seront sauvés

Quelle est la mémoire chrétienne ? Christ est ressuscité !
Voilà notre sacrifice, notre Credo.

Par ce sacrifice de la foi, nous entrons dans l’essence même de la vie chrétienne = la gratitude pour les peines encourues pour nous par le Christ, pour nous rechercher, nous qui étions perdus, et nous sauver.

Pour certains, une telle histoire nous rend “prisonniers” = c’est l’adolescence qui ne sort pas d’elle-même ;
Pour d’autres, elle nous libère parce qu’elle nous rappelle que nous somme aimés = c’est l’avènement de la vie adulte.

Le chrétien adulte aime à proclamer : « Nous avons été sauvés par le Nom du Seigneur ! »

* *
Pendant quarante jours,
Jésus fut mis à l’épreuve par le démon

1er acte de la vie publique de Jésus : 40 jours au désert...

40 est le chiffre d’une génération :
– 40 semaines dans le ventre de la mère ;
– 40 ans pour assoir une vie ;
– 40 jours pour se préparer à ressusciter...

40 jours où Jésus se tient « sous l’abri du Très-Haut »...

Face à cela, le Démon ne peut rien !
– Si tu es le Fils de DIEU, prouve-le !
=> Jésus répond : Je le suis, puisque je fais la volonté du Père. Cela suffit.
– Prosterne-toi et je te donnerai !
=> Jésus répond : DIEU donne d’abord, puis appelle au sacrifice véritable : la reconnaissance. Cela suffit.
– Si DIEU est DIEU, qu’Il le prouve, Lui !
=> Jésus répond : celui qui fait mémoire des bienfaits de DIEU sait qu’il est aimé. Cela suffit.

Pendant 40 jours, Jésus a résisté victorieusement au démon en se mettant « sous l’abri du Très-Haut » par le sacrifice de reconnaissance.

Faisons de même.

+ Père Alain.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]