[ Comment ça se passe ?
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/2-Comment-ca-se-passe
      Comment ça se passe ?

Comment ça se passe ?

Le déroulement du sacrement

Le prêtre vous accueille avec simplicité. Il s’est préparé lui-même dans la prière pour cela.


Tract à télécharger >

PDF - 605.2 ko

1. L’ACCUEIL

- À travers le prêtre, c’est le Christ Jésus qui vous accueille pour vous mettre en présence du Père.

Si le prêtre ne vous connaît pas, il convient de vous présenter en quelques mots  : votre prénom, votre situation familiale, sociale, professionnelle... Le sacrement que vous allez vivre s’enracine en effet dans toute votre vie.

- Après quoi vous pouvez lui demander, par exemple  :

  • «  Père, bénissez-moi parce que j’ai péché  »
    et le prêtre de vous répondre  :
  • «  Le Seigneur ne veut pas la mort du pécheur,
    mais qu’il se convertisse et qu’il vive.
    Que Dieu vous bénisse et que son Esprit nous éclaire
    l’un et l’autre pour célébrer le sacrement du Pardon  »

Vous tracez tous deux sur vous le signe de la Croix  :

  • — «  Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, amen  !  »

* *

2. LA CONFESSION

- Confesser signifie professer avec d’autres .
Il ne s’agit avant tout de reconnaître l’amour de Dieu pour nous.

  • Vous pouvez pour cela commencer par remercier le Père pour les signes qu’Il a placés dans votre vie et qui vous amènent à entrer dans une pleine confiance en Lui.
  • Dans la lumière de cette confiance filiale, vous pouvez alors sans crainte exprimer vos péchés.

- Le prêtre accueille en silence votre aveu.
Il n’est pas là pour vous juger, mais pour être le visage du Christ dont le regard se pose sur vous avec un amour infini. Lui-même sait qu’il n’est, comme vous, qu’un pauvre pécheur, mais il a reçu mission du Christ et de l’Église pour recueillir le secret de conscience de ses frères et sœurs.

* *

- Le prêtre entre alors en dialogue avec vous quelques instants.
Il s’agit d’un court entretien fraternel qui peut vous aider à faire le point dans votre vie, en lien avec ce que vous venez de déposer dans le secret du sacrement.

- Puis il vous propose de poser un acte symbolique pour signifier concrètement la vérité de la conversion de votre cœur  :

    • une prière,
    • un acte de partage,
    • etc.
      En d’autres termes, un exercice pour sortir de soi, de ses habitudes, pour mieux se mettre au service de Dieu et du prochain.

3. LE REGRET


- Vous prononcez alors un «  acte de contrition  » , c’est-à-dire une formule simple qui offre :

    • d’une part les mots nécessaires pour exprimer le regret du péché qui entrave votre vie et votre volonté,
    • et d’autre part par lequel vous demandez le secours de l’amour de Dieu pour mieux guider votre vie.

Par exemple  :

  • «  Mon Dieu, j’ai péché contre toi et mes frères,
    mais près de toi se trouve le pardon.
    Accueille mon repentir et donne-moi
    la force de vivre selon ton amour.  »

4. LE PARDON


- Vient alors le moment de «  l’absolution  » .

Après avoir confessé l’amour de Dieu en même temps que votre péché,
vous avez besoin d’entendre une parole qui vous rétablit dans la communion avec Dieu et avec vos frères.

Cette parole est unique  !
Le sacrement de Réconciliation nous permet d’entendre une parole que personne ne peut se donner à soi-même, ni recevoir d’un «  psy  »  ;
Une parole que seul le prêtre, par mandat du Christ et de l’Église, est habilité à prononcer.
- Étendant les mains au-dessus de votre tête,
_le prêtre prononce la formule d’absolution  :

  • « Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde  ;
    par la mort et la résurrection de son Fils,
    Il a réconcilié le monde avec Lui
    et Il a envoyé l’Esprit Saint
    pour la rémission des péchés  :
    Par le ministère de l’Église,
    qu’Il vous donne le pardon et la paix.
    Et moi,
    au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
    je vous pardonne tous vos péchés  »

* *

- On peut alors terminer la célébration du sacrement de la Réconciliation par une prière de gratitude, pour remercier Dieu pour son pardon et reconnaître la richesse de son amour qui pardonne chaque fois le pécheur qui revient vers Lui.

- Le prêtre vous envoie alors, en disant par exemple  :

  • « Un des malfaiteurs crucifiés avec Jésus lui a demandé :
    “Souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton règne !“
    Jésus lui a répondu :
    “Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis.”
    Heureux celui qui est pardonné, délivré de son péché  !
    Réjouissez-vous dans le Seigneur. Allez en paix.  »

Et vous de répondre  :
«  Béni soit Dieu, maintenant et toujours  !  »


Lire la suite : - Ils témoignent

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]