[ Marcher à la rencontre de l'autre
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/2e-dimanche-de-l-Avent-annee-C

Marcher à la rencontre de l’autre

2e dimanche de l’Avent, année C

- Livre de Baruc 5,1-9
« Jérusalem, quitte ta robe de tristesse... Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel.

- Psaume 126(125)
« Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! »

- Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 1,4-6.8-11
« Que votre amour vous fasse marcher sans trébucher vers le jour du Christ. »

- Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 3,1-6
« Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route, et tout homme verra le salut de Dieu. »



Jérusalem, quitte ta robe de tristesse !

Ce texte de Baruc est très tardif, à l’époque de la diaspora (= la dispersion) des juifs dans tout le pourtour méditerranéen.

Jérusalem a un rôle symbolique essentiel, comme une mère, une matrice en laquelle chaque juif trouve son identité. Elle est une mère, c’est-à-dire à la fois celle qui enfante et celle qui rassemble.

La joie qui émane d’elle est celle de la mère qui voit ses enfants se rassembler auprès d’elle. Les entendre chanter que, par elle, DIEU a fait des merveilles, fait sa fierté.

Aujourd’hui encore, Jérusalem tient ce rôle pour nos frères juifs, et l’on comprend qu’ils ne la lâchent pas facilement comme “capitale internationale”...

* *
Marcher vers le jour du Christ

Cette petite communauté de Philippe, Paul la regarde comme un père : c’est lui qui l’a fondée, avec Lydie, quelques années auparavant.

À présent, il est au loin, et en prison...
Il écrit à cette communauté comme un père qui craint de ne pas revoir les siens, et tente de leur communiquer l’essentiel, comme un héritage qui ne peut être transmis que de père en fils : restez dans l’amour fraternel pour marcher ensemble vers le Jour du Christ !

Étrange mission... Il ne s’agit pas seulement de s’aimer, ni même de s’aimer comme le Christ nous a aimés... Il s’agit de s’aimer pour marcher vers le Jour du Seigneur...

Parce que la marche fait partie intégrante de la foi chrétienne. C’est la raison pour laquelle on ne peut guère être chrétien et “installé”. Aujourd’hui, nos "fesses occidentales" semblent de plus en plus collées à leurs chaises : télévision, ordinateur, home-cinema, maisons confortables qu’on hésite tout naturellement à quitter, etc. De sorte que « marcher » est devenu un exercice épuisant rien que d’y penser...

Et puis marcher pour quoi ? Vers où ?

« Marcher vers son Jour », ce n’est ni plus ni moins que désirer sa rencontre, et prendre les moyens de la préparer.
Cela passe par l’amour, c’est-à-dire le premier pas vers l’autre, pour se mettre à son écoute et l’aider, s’il le demande, à se lever pour marcher avec nous vers Jésus...

* *
Tout homme verra le salut de DIEU

Jean Baptiste n’a pas peur de nous fixer l’enjeu : le salut de tout homme ! Rien de moins !

Que veut dire « Préparer le chemin du Seigneur » ?
Cela signifie travailler à ce que les cœurs – le nôtre d’abord, puis celui de nos frères et sœurs – abandonnent leur carapace pour se laisser toucher par une rencontre qui bouleversera leur vie et ouvrira son horizon.

Comment peut-on croire que le monde aille bien aujourd’hui, de sorte qu’il n’aurait pas besoin d’entendre proclamé le nom de Jésus ? Serions-nous devenus à ce point timorés dans la foi ?
Trop facile de se dire que la foi est une “affaire privée” ; que chacun à le droit de croire ce qu’il veut... ce qui n’est pas faux, mais encore faut-il se demander à quoi nos jeunes se raccrochent de nos jours où DIEU ne représente plus pour eux qu’une force anonyme à laquelle faire appel autant que faire se peut quand les choses tournent mal...

Il s’agit de redonner une espérance à ce monde en déserrance. C’est une mission, dont aucun de nous ne pourra dire qu’il n’en avait pas conscience lorsqu’il se trouvera en face du Christ pour entrer définitivement dans le Royaume !

Pour faire résonner le nom de Jésus, DIEU a besoin que nous soyons toniques, fiers, les yeux fixés sur Jésus, sans honte, et en attente de sa venue en gloire. Nous avons déjà médité ce point dimanche dernier ici.

* *

- Un petit moyen d’ici le 8 décembre qui nous rassemblera à nouveau mardi prochain : pourquoi de pas aller porter l’un des lumignons que nous voulons déposer sur nos fenêtres à un voisin, un proche ; afin que lui-aussi illumine au moins une de ses fenêtres, même petitement ?

Cela n’aura-t-il pas plus de sens que toutes les guirlandes lumineuses qui commencent déjà à entourer les maisons du coin, sans que cela n’ait aucun sens particulier que celui de “faire la fête” ?

- Et un petit truc tout simple pour limiter les déceptions et les revers de bâtons... Cela s’appelle : « feu rouge, feu vert ».
Lorsque nous porterons le lumignon, disons un petit mot de notre foi en Jésus et de notre confiance en Marie. Voire proposons une médaille de Notre-Dame de la Rue du Bac.
• Si la personne poursuit sur ce terrain, c’est que le feu est vert : poursuivons notre témoignage.
• Si elle coupe court, c’est que le feu est rouge : n’allons pas plus loin, mais prions un “Je vous salue Marie” pour cette personne, en confiant à la Vierge le moment où le feu repassera au vert ; pour qu’elle nous rende attentifs à reprendre la route.

Ce sont de petites choses, mais n’oublions pas cette phrase du Seigneur Jésus à son serviteur : « Bon et fidèle serviteur ! tu as été fidèle en peu de choses, il t’en sera confiées de grandes ! »

Bonne semaine de l’Avent à tous !

+ Père Alain

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]