[ Humaniser notre vie pour que DIEU la divinise
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/2e-dimanche-du-Careme-annee-C

Humaniser notre vie pour que DIEU la divinise

2e dimanche de Carême, Transfiguration - Année C (2010)

• Livre de la Genèse 15,5-12.17-18
« Ce jour-là, le Seigneur conclut une Alliance avec Abram. »

• Psaume 27,1.7-9.13-14
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage »

• Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 3,17-21.4,1
« Tenez bon dans le Seigneur, mes bien-aimés »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 4,1-13
« Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le »

- Pour lire l’intégralité des textes de ce jour, cliquer ici



Ce jour-là, le Seigneur conclut une Alliance avec Abram.

À l’époque d’Abraham, lorsque deux chefs de tribus faisaient alliance, ils accomplissaient le même cérémonial que décrit le récit d’aujourd’hui. Les animaux partagés en deux étaient la menace de la sentence pour qui romprait ce contrat, comme si l’on disait : "Qu’il me soit fait ce qui advient à ces animaux si je ne suis pas fidèle !". Les deux contractants passaient entre les part d’animaux, pieds nus, dans le sang : ils partageaient d’une certaine manière le sang, donc la vie ; ils devenaient, en quelque sorte, frères de sang pour cette alliance.

Lorsque Abraham voit la scène, il comprend fort bien ce qui se passe. Mais il y a de grandes différences :
• D’abord, DIEU le plonge dans un profond sommeil, le même sommeil dans lequel Adam est plongé lors de la création d’Ève... Quand il se réveille, c’est un jour nouveau pour Adam : la création de la femme marque désormais son histoire.
C’est la même chose ici : ce qui se passe est de l’ordre de la Création, s’impose dans la même logique. L’Alliance qui va être conclue va donc marquer toute l’histoire d’Abraham, comme une sorte d’épousailles... Un contrat d’Alliance en forme de Noces, en quelque sorte, entre DIEU et Abraham.
• D’autre part, seul DIEU, dans le brandon de feu, passe. Pour l’heure, seul DIEU s’engage. L’engagement d’Abraham est celui de la foi : « Abram eu foi dans le Seigneur, et DIEu estima qu’il était juste ». Pour l’heure, DIEU n’en demande pas plus. Un jour, un de ses descendants accomplira pleinement cette Alliance de Noces, mais pour l’heure, DIEU s’engage seul. Et Abraham sait désormais qu’il peut compter sur sa fidélité.

=> La liturgie de ce dimanche est donc un appel à la confiance en DIEU. Nous sommes chrétiens, mais par Jésus, nous sommes aussi fils d’Abraham (cf. Rm 4,11-25). Ne l’oublions pas. Et aujourd’hui, alors que nous poursuivons notre marche vers Pâques, DIEU nous redit : «  Je suis le DIEU fidèle !  »

* *
Espère le Seigneur, sois fort et prends courage

Si DIEU est fidèle, que craignons-nous ? Est-ce que cela veut dire que désormais tout est facile pour Abraham ou pour nous ? NON ! Mais cela veut dire que, même si nous traversons des périodes sombres, le Seigneur reste notre lumière.

Fils d’Abraham, à l’exemple de Jésus au jardin des Oliviers par exemple, DIEU ne rejettera jamais ceux qui cherchent son visage. Par ceux qui le cherchent en vérité, DIEU se laisse trouver, dit le livre des Proverbes (cf. Pr 8,17). Et le prophète Isaïe insistera : « Cherchez le Seigneur, puisqu’il se laisse trouver ! » (Is 55,6).

Tout cela parce que DIEU a conclu avec Abraham une Alliance indéracinable, indissoluble. Et cette Alliance, l’Homme Jésus l’a ratifiée en versant son sang pour nous : si nous recevons son sang, comme l’Église qui boit à la coupe à chaque messe, nous entrons dans les Noces de l’Alliance. Et tout comme un homme et une femme mettent leur espérance en leur amour lorsqu’ils se promettent fidélité en s’appuyant sur la fidélité de DIEU, nous pouvons entendre le Psaume nous redire : « Espère le Seigneur ! »

* *
Tenez bon dans le Seigneur, mes bien-aimés

Mais il faut regarder encore plus loin ! Lorsque les chrétiens confessent leur foi, ce n’est pas uniquement pour cette vie terrestre. C’est pour une éternité de vie : « Nous sommes citoyens des cieux ! »

Etre « citoyen des cieux » ne veut pas dire que nous vivons sur une autre planète ! Cela veut dire que nous vivons dans l’Alliance de DIEU, donc que nos vies, nos gestes, nos paroles témoignent de cette Alliance : quoi que nous fassions, quoi que nous disions, notre foi en la fidélité de DIEU est notre force.

Et que voulez-vous... quand on expérimente la puissance de la foi, on a envie que tout le monde en fasse l’expérience !

Or cette expérience est celle d’une transformation , c’est-à-dire d’un passage d’un état à un autre. Trois grandes transformations marquent nos existences :
> nous passons du néant à l’être le jour de notre conception ;
> nous passons de l’état de fœtus à celui de nourrisson le jour de notre naissance ;
> nous passons de l’état de nourrisson à l’état d’homme ou de femme tout au long de notre vie qui se présente comme la longue période de notre humanisation.

Les deux premières transformations se font "sans nous" ; la troisième se fait "avec nous" : il s’agit de grandir dans notre humanité ; il s’agit d’humaniser nos vies, c’est-à-dire de prendre les décisions quotidiennes qui nous feront devenir un peu plus homme, un peu plus femme, les uns par les autres.

Or les chrétiens savent une chose que les autres ne savent pas : cette humanisation de nos vie a un but ultime qui nous dépasse. Ce que nous humanisons est appelé à s’inscrire dans l’éternité par notre divinisation. C’est cette étape que nous ouvre l’évangile de la Transfiguration.

* *
Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le

Pour nous qui sommes engagés dans le Carême, la question du Christ retentit d’une manière particulièrement forte : «  Pour vous, qui suis-je ?  » C’est cette question que Jésus, quelques jours avant la Transfiguration, avait posée à ses disciples.

Et voici la réponse devant eux aujourd’hui : cet homme singulier qu’ils suivent comme le Messie est plus qu’un homme ! Il est pleinement un homme, mais en même temps, il est plus que ça ! Et voilà que, pendant un court instant, tout son être irradie d’une lumière profonde... Son humanité est revêtue d’une dimension inattendue, alors que la voix survient au plus profond du cœur : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le ! »

Jésus, qui est, en matière d’homme, ce qu’on peut faire de mieux (!) manifeste que son existence porte au-delà de la seule réalité terrestre. Son humanité est transformée, transfigurée !

Eh bien : cette transfiguration est appelée à rejaillir sur chacun d’entre nous, à la condition que notre vie soit une véritable entreprise d’humanisation de notre être !

Choisir le récit de la Transfiguration au début du Carême, c’est nous projeter d’emblée sur le but ultime de l’exercice qui nous est proposé : prendre conscience de notre devoir d’humanisation, afin d’être, avec le Christ, divinisés.

Certes, le Christ est DIEU ; il n’a pas besoin d’être divinisé. Mais comment manifeste-t-il qu’il est vraiment DIEU ? En étend parfaitement Homme. Les deux, non seulement ne sont pas incompatibles, mais sont indissociables ! Que DIEU ait voulu se faire Homme est absolument dans la logique de la Création, dans la logique de l’Alliance, dans la logique de la fidélité qu’il a jurée depuis Abraham et qui nous fixe notre but à tous : épouser DIEU à travers une existence pleinement humanisée !

Ce que nous aurons bâti, humanisé ne disparaîtra pas, au contraire ! Ce que nous aurons le plus humanisé, c’est-à-dire le plus aimé, sera notre patrimoine éternel !
Ça vaut le coup d’y songer fortement, pour nous comme pour tous ceux que nous aimons et qui seront éternellement plongés avec nous dans les Noces de l’Alliance Éternelle que Jésus est venu célébrer dans le mystère de la Croix et de la Résurrection.

Bon carême à tous ! Bon travail d’humanisation !

Dans la joie pascale,
+ Père Alain.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]