[ Bienheureux les invités au festin des Noces de l'Agneau !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/2e-dimanche-du-Temps-Ordinaire-C
            Bienheureux les invités au festin des Noces de l’Agneau !

Bienheureux les invités au festin des Noces de l’Agneau !

Homélie du 2e dimanche du Temps Ordinaire C (2010)

• Livre d’Isaïe 62,1-5
« Comme la jeune mariée est la joie de son mari, ainsi tu seras la joie de ton Dieu. »

• Psaume 96(95),1-3.7-8.9-10
« Chantez au Seigneur et bénissez son nom ! »

• Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 12,4-11
« Les dons de la grâce sont variés, mais c’est toujours le même Esprit. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 2,1-11
« Tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. »



Les noces de DIEU avec son peuple

Ce que l’Ancien Testament découvre au long de son histoire, c’est que DIEU veut « épouser » son peuple. Depuis le prophète Osée, on peut lire l’Histoire Sainte comme un patient apprivoisement d’Israël par DIEU pour préparer ces épousailles. Grâce à elles, le peuple de DIEU va être le témoin du projet formidable offert à toute l’humanité : vivre éternellement dans la lumière de la vérité et dans la joie d’un amour toujours nouveau.

Ce sont ces noces que prophétise Isaïe au moment du retour d’Exil pour encourager le peuple à rester dans l’espérance, même si les conditions de ce retour ne sont pas des plus faciles.
Dans l’épreuve, se rappeler celui qui s’est engagé avec nous, qui a manifesté son amour concrètement à travers les événements de l’histoire ; savoir qu’il ne nous a pas abandonné : voilà ce qui donne le vrai courage pour se dépasser, vaincre les épreuves et découvrir qui l’on est en profondeur !

Le Psaume a été écrit par des hommes qui ont accepté de suivre ce chemin : ils ne peuvent que louer DIEU et nous inviter à entrer, à notre tour, dans cette louange.

* *
Toujours le même Esprit

Ce peuple de DIEU — nous, en l’occurrence — est très varié ! Les idées qui y circulent sont très diverses, les talents sont multiples, les intérêts très différents... Les uns sont plus portés à la réflexion, les autres à l’action ; certains ont des rôles de patrons, d’autres sont des artisans, des ouvriers. Certains ont charge de famille, d’autres sont encore à l’école, d’autres encore au soir de leur vie...

Et pourtant, tous font parti de la grande famille de l’Église. C’est-à-dire qu’ils sont tous appelés à témoigner du projet de DIEU (= le mariage avec son peuple) à travers leur travail, leur vie de famille, leur foi... Le projet est le même pour tous, porté par l’Esprit Saint. Tous sont égaux devant DIEU, sans pour autant que tout le monde soit identique.

Il y a une grande tolérance dans le peuple de DIEU, qui va de pair avec une bienveillance mutuelle. Quoi que l’on fasse, quoi que l’on vive, si l’honnêteté est au rendez-vous, tous sont appelés à témoigner d’une unité qui procède du même Esprit déposé en chacun par le Baptême. Ce n’est pas toujours simple, mais quand on prend au sérieux cette présence de DIEU au cœur de chacun, la communion se construit dans la certitude que DIEU, à travers l’Église que nous formons, est présent comme une grande lumière au cœur du monde. De la sorte, ceux qui sont perdus, ceux qui sont dans les ténèbres, peuvent discerner une flamme de vie qui leur redonne courage et peut les amener à se relever pour contribuer fièrement à leur tour à l’émergence du Royaume.

* *
Tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant

Lorsque saint Jean rapporte l’épisode des Noces de Cana, c’est tout cela qu’il nous faut garder en arrière fond. Au cours de noces humaines, voici que survient Jésus ; et lorsque la noce vacille, par manque de vin, voici qu’il offre un vin nouveau, meilleur que le précédent, et qui va permettre à la noce de se prolonger au-delà des seules prévisions humaines...

Et bien : voilà le signe du vin ! Non pas simplement un vin à boire, un vin "de table", mais un vin qui est « meilleur » : non parce qu’il va permettre aux convives de s’enivrer, mais parce qu’il va leur permettre de réjouir ensemble et de prolonger la noce auquel participe Jésus.

C’est là une vertu magnifique du vin : soutenir les noces...
Comment le Seigneur aurait-il pu prendre un signe plus fort pour exprimer le sens profond de sa mort et de sa résurrection, qui nous ouvrent les portes des Noces éternelles ? Le vin eucharistique est le « meilleur vin » qui nous est offert chaque dimanche, et qui nous rappelle que nous sommes déjà, par le Christ présent en nous, entrés dans la joie des Noces éternelles !

« Bienheureux les invités au festin des Noces de l’Agneau ! », proclame le prêtre juste avant la communion. Oui : bienheureux sommes-nous de savoir décrypter de tels signes. Qu’ils enracinent en nous l’espérance dont parlait Isaïe, la joie à laquelle le psaume nous invitait, et la communion dans l’Esprit que saint Paul appelait de tout son cœur.

+ Père Alain

1 réaction


22 janvier 2010 19:05, par louve A.

MERCI pour ces mots posés sur ce difficile à vivre, mots qui donnent vie,mots qui annoncent Sa Présence, mots qui disent Sa présence en nous dans l’épreuve !
C’est lumineux ! c’est tout le sens de cette petite goutte d’eau mélangée au vin ! c’est Lui qui nous accueille dans Sa Passion, pour nous porter dans les difficultés du jour, et pacifier notre douleur parce qu’Il la porte et la purifie !

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]