[ Être pauvre pour s'ouvrir à l'amour
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/32e-dimanche-du-Temps-Ordinaire-B

Être pauvre pour s’ouvrir à l’amour

Homélie du 32e dimanche ordinaire de l’année C (7 octobre 2010)

• Premier livre des Rois 17,10-16 :
« Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois. […] Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons... »

• Psaume 146(145),5-10 :
« Aux affamés, Dieu donne le pain […], Il soutient la veuve et l’orphelin. »

• Lettre aux Hébreux 9,24-28 :
« Le Christ s’est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 12,38-44 :
« Une pauvre veuve s’avança et déposa deux piécettes. »



- Il est question ce dimanche de deux veuves, c’est-à-dire de deux femmes ayant perdu leur mari. Cette condition fait d’elles des pauvres par excellence.

— Il est à craindre que dans les temps proches à venir il n’y ait plus guère de veuves, car la veuve est d’abord la femme qui a su s’engager dans le mariage, pour qui l’alliance du couple est une richesse... —

Notons que si le texte ne fait pas mention des veufs, c’est simplement parce qu’ils sont notoirement moins nombreux. Mais eux aussi, ayant perdu leur femme, sont des pauvres.

- Il est aussi question de l’orphelin, qui suit toujours la veuve de près. Lui aussi, dont le père a disparu, est le pauvre par excellence.

— Il est à craindre que dans la temps proches à venir, il y ait en revanche de plus en plus d’orphelins, volontairement inscrits comme tels par le concept de famille volontairement “monoparentale”... ils seront les grands pauvres du XXIe siècle —

Ces pauvres sont préférentiellement aimés de DIEU, raison pour laquelle le psaume nous dit qu’Il « soutient la veuve et l’orphelin ». DIEU va à l’essentiel : « Il redresse les accablés ». Il est Père, car le père – je vous le dis assez souvent ! – est celui qui relève son fils lorsque celui-ci est tombé.

Ainsi donc, la vraie pauvreté n’est pas question d’argent. Et la vraie richesse trouve son paradigme dans la relation de l’homme à la femme ; dans l’alliance dans laquelle ils s’engagent et qui fait d’eux, ensemble, un père et une mère pour que leurs enfants ne soient pas orphelins. Peu importe alors le superflu, puisqu’on vise l’essentiel.

=> Première conséquence :
• Vous qui êtes mariés, vous qui avez un papa, une maman, regardez-les ! Ils sont votre richesse.
• Et regardez les veuves, les veufs qui sont autour ne nous ; regardez les orphelins qui sont parmi nous : ils sont les pauvres de notre assemblée, de notre communauté !

Et pourtant, aujourd’hui, ce sont eux qui nous disent où est l’essentiel, et où est le superflu. Une femme dans la misère disait un jour au père Maurice Zundel : « Le plus terrible, pour les pauvres n’est pas le manque d’argent. C’est que personne n’a besoin d’eux comme ami. »

* *

Alors encore une fois, il s’agit pour les chrétiens de faire un choix radical ! D’autant plus difficile qu’aujourd’hui, nous n’existons aux yeux du monde que si nous sommes “financièrement indépendants” !

Dès lors, la “sincérité” de l’amour a remplacé la fidélité. La “générosité” a remplacé l’offrande de soi. Dans le trésor de l’amour, on ne jette plus que le superflu : les riches ne se marient plus, ils s’associent. Il faut être pauvre pour s’ouvrir à l’amour, non pas sincèrement, mais fidèlement.

Regardons le Christ ! Il nous a aimés comment ? En étant sincère ? En étant généreux ? Non : en s’offrant lui-même une fois pour toute par amour, dans une fidélité infinie. Un seul acte d’offrande infinie, le sacrifice du Christ, a suffi pour sauver le monde !
Que nous a-t-il offert ? Qu’a-t-il jeté dans le trésor du Temple de notre cœur ? Le pouvoir de l’argent ? La santé à tout prix ? Le fête interminable ? Cela, c’est le bonheur de la Jet-Sept ! Malheureux sont-ils !

Le Christ nous a offert sa vie. Une vie dérisoire aux yeux des hommes, qui ne valait pas un clou. C’est ce clou – trois clous en vérité – qu’il jette dans notre cœur. C’est ce morceau de pain dérisoire que nous allons venir recevoir dans la communion, et qui n’est rien de moins que son indigence : « Il a tout donné, tout ce qu’il avait pour vivre ».

- La veuve de Sarepta, qui n’a qu’un peu de pain et d’huile, c’est le Christ qui vient à nous avec un peu de pain et un peu de vin.
- La veuve du Temple, qui n’a que deux piécettes, c’est le Christ qui vient à nous avec sa vie humaine qui ne vaut pas trois clous.

=> Seconde conséquence :
• Nos veuves, aujourd’hui, sont pour nous des images du Christ qui offre l’essentiel, et nous sauve du superflu. Elles sont pour nous des images de l’Église qui procure l’essentiel à l’humanité, particulièrement auprès des plus pauvres de notre société de riches victimaires.

Certes, former les jeunes, leur donner la force intérieure pour se tenir droit dans un monde qui ne croit qu’à l’argent et au pouvoir, cela peut paraître dérisoire ! C’est pourtant l’essentiel, et seule l’Église, notre mère, nous l’offre en nous faisant lever les yeux vers Celui dont le Cœur a été transpercé par amour pour les hommes ; vers Celui qui est notre seule richesse, lui qui nous fait passer de l’état d’orphelins à celui de fils adoptifs du Père éternel.


Pour discerner sur la vraie pauvreté, voir ici

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]