[ Goûter la bénédiction de DIEU
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/6e-dimanche-du-Temps-Ordinaire-C

Goûter la bénédiction de DIEU

Homélie du 6e dimanche du Temps Ordinaire C (2010)

• Livre de Jérémie 17,5-8
« Béni soit l’homme qui met sa confiance dans le Seigneur. Il sera comme un arbre planté au bord des eaux : il ne craint pas la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert »

• Psaume 1,1-2.3.4.6
« Heureux est l’homme qui se plaît dans la loi du Seigneur. »

• Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 15,12.16-20
« le Christ est ressuscité d’entre les morts, pour être parmi les morts le premier ressuscité. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,17.20-26
« Heureux, vous les pauvres : le royaume de Dieu est à vous ! »

- Pour lire l’intégralité des textes de ce jour, cliquer ici



L’arbre près de la Source

Qu’est-ce que l’eau ? Difficile de répondre quand il suffit de tourner un robinet sans effort. Quand on vit dans le désert, la question de l’eau est toujours une question de vie ou de mort. Particulièrement – mais pas seulement – au Moyen Orient. L’eau est le signe de l’essentiel : signe de la vie fertile ou de la mort stérile ; signe de la source ; signe de DIEU.

« Maudit soit l’homme qui met sa confiance dans un mortel ! » Oups ! Le prophète y va fort ! Mais il faut lire jusqu’au bout : «  tandis que son cœur s’éloigne du Seigneur.  » Mettre sa confiance, c’est-à-dire prendre entièrement appui, en un mortel, cela s’appelle, dans l’ordre religieux ; idolâtrer, et dans l’ordre politique : devenir un vassal.

La tentation d’invoquer les idoles en oubliant le DIEU d’Abraham était très aigüe à l’époque de Jérémie pour les rois, les puissants d’Israël. Quant aux alliances politiques, au lieu de compter sur la protection de DIEU, on accumule les manœuvres diplomatiques, on compte sur sa force militaire... Résultat : guerres et malheurs pour le peuple, comme ce sera le cas pour Sédécias quelques chapitres plus loin.

C’est là une des grandes exigences de l’Alliance : parce qu’Israël est investi d’une mission au milieu des Nations, elle devait apprendre à garder jalousement et exclusivement cette Alliance. À vues humaines, cela paraît fou, mais quand on est le Peuple de DIEU, on ne doit pas raisonner uniquement à vues humaines...

Jérémie dit en substance : «  La seule source d’eau vive pour l’homme, c’est le Seigneur, DIEU d’Israël !  » S’en éloigner, c’est se priver d’eau, et c’est devenir sec, stérile.

Ainsi, ceux qui s’obstinent dans ce choix, on on dira du mal d’eux aux générations qui suivront : c’est le sens de « Maudire ».
Tandis que ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur, on dira d’eux du bien aux générations qui suivront : c’est le sens de « Bénir ». C’est alors qu’on verra qu’ils ont porté du fruit et que leur feuillage, dans leurs enfants, est resté vivace, verdoyant, et fécond.

L’enjeu n’est rien de moins que le bonheur, comme va le chanter le psaume qui vient.

* *
Heureux est l’homme qui se plaît dans la loi du Seigneur

Premier psaume du psautier, qui commence par le programme de toute vie spirituelle : «  Heureux !  » D’un mot hébreu, ashreï, qui signifie : En marche !

Le bonheur de celui qui « met sa confiance dans le Seigneur », comme dit Jérémie, n’est pas pour le casanier, ni pour le petit bourgeois installé dans son confort. Celui-là a mis sa confiance « dans ce qui est mortel ». C’est le « méchant » du psaume.

Il faut se mettre en route pour expérimenter le bonheur, pour être « heureux ». Et pour cela prendre avec soi le "code de la route", c’est-à-dire l’Écriture, la«  Loi du Seigneur ». Essayez de passer le code de la route sans avoir planché jour et nuit sur les questions ! Et bien : pour la vie spirituelle chrétienne, c’est la même chose. Méditer la Loi du Seigneur, c’est prendre sa main pour emprunter la route du bonheur.

Ah ! Si les hommes passaient autant d’énergie à scruter la Parole de DIEU qu’ils en mettent pour passer leur permis de conduire, le monde aurait sûrement moins d’accidents !!!
C’est en substance ce que chante le psaume d’aujourd’hui.

* *
le Christ est ressuscité d’entre les morts,
pour être parmi les morts le premier ressuscité

S’il y en a un qui a scruté la Loi du Seigneur, qui est resté branché sur la source divine et qui a porté du fruit en tout temps, c’est bien le Christ ressuscité !
Depuis, le chemin s’est ouvert pour nous en marchant à sa suite, pour ressusciter à notre tour, avec Lui.

Voici plusieurs dimanche que nous lisons à peu près en continu la 1re lettre de saint Paul aux Corinthiens. Paul y développe le mystère de notre solidarité en Jésus-Christ : il est la tête, nous sommes son corps. Et bien : si le Christ est ressuscité des morts, tout le corps est marqué par cette résurrection.

Tel est le but poursuivi par la Loi du Seigneur, ce que personne ne pouvait imaginer avant que le Christ ne le manifeste : si le Christ est ressuscité, c’est pour nous prendre avec lui dans la résurrection. Et aujourd’hui, c’est cet objectif que DIEU nous demande de ne jamais perdre de vue, pour ne pas nous tromper de route.

En quelque sorte, si la Loi est le code de la route, le Christ ressuscité est l’Assurance-Vie éternelle ! Il ne conduit pas à notre place, mais pour qui le suit explicitement, en témoignant de l’amour vainqueur de la mort au milieu du monde, Jésus le mène aux sources vives du Salut et lui fait porter des fruits d’éternité. « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi ; et qu’il boive, celui qui croit en moi. De son sein couleront des fleuves d’eau vive ! » (Jn 7,37.38)

Seulement voilà... Pour suivre le Christ, il faut choisir d’être pauvre, et là, c’est une autre histoire !

* *
Heureux, vous les pauvres : le royaume de Dieu est à vous !

«  Ne vous appuyez que sur DIEU seul !  » avait mis en garde Jérémie.
L’évangile va plus loin : «  Heureux les pauvres, mettez votre confiance en DIEU, il vous comblera de ses richesse !  » Ses richesses.

«  Heureux  », comme dans le psaume, ce qui veut dire : «  En marche, n’ayez pas peur !  ». «  Vous êtes bénis  », dirait Jérémie, c’est-à-dire : bientôt, c’est vous qu’on reconnaîtra, dont on dira du bien.

Les pauvres (pour aller plus loin sur la pauvreté, cliquer ici) ne sont pas ceux qui n’ont pas de compte en banque, mais ceux qui ne ricanent pas, dirait le psaume ; ceux qui ne sont pas repus, qui ne jettent rien, les humbles. Ceux-ci, DIEU pourra les combler. Ce sont eux, les bénis de DIEU, ceux dont DIEU dit du bien pour l’éternité. Dire du bien d’un pauvre, pour DIEU, c’est le relever, le ressusciter.

Les pauvres sont ceux qui ont faim avec ceux qui ont faim (c’est le sens du jeûne du Mercredi des Cendres) ; qui pleurent avec ceux qui pleurent ; qui acceptent d’être calomniés au nom de l’amour, de la vérité. Oui, tous ceux-là, DIEU les bénit, alors qu’aux yeux du monde, ils semblent méprisés, rejetés par Lui. Parce qu’ils ne voient que la surface des choses, alors que DIEU, lui, voit l’intérieur. Ceux-là, qui sont riches d’eux-mêmes, repus, qui ricanent, vont contre le témoignage de la Loi du Seigneur. Ils ne s’appuient que sur des mortels, mais ils ne pourront pas obtenir d’eux la vie éternelle.

* *
Bientôt le Carême

Mercredi prochain est le Mercredi des Cendres. Début du Carême.

Dans les trois jours qui nous en séparent, préparons-nous à choisir cette pauvreté du cœur qui consiste à jeûner, à prier et à être généreux, en Église. L’Évangile nous invite cette année à faire une pré-rentrée de Carême. Mais c’est pour que nous goutions déjà à la bénédiction de DIEU.

Ashreï ! En marche !
Soyons des arbres qui donnent du fruit en abondance !


+ Père Alain.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]