[ Christ est ressuscité des morts, ALLELUIA !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Christ-est-ressuscite-des-morts
        Christ est ressuscité des morts, ALLELUIA !

Christ est ressuscité des morts, ALLELUIA !

Homélie de la Vigile Pascale 2014

Livre de la Genèse 1,1-2,2
« Le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. »

• Psaume 103(102),1-2a,5-6,10.12,13-14ab,24.35c
« Quelle profusion dans tes oeuvres, Seigneur ! »

• Livre de l’Exode 14,15-15,1a
« Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël
de la main de l’Égypte. »

• Cantique de Moïse : Ex 15,2-3,4-5,6.10a11,17
« Les chars du Pharaon et ses armées
il les lance dans la mer. »

• Livre d’Isaïe 55,1-11
« Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! »

• Cantique d’Isaïe 12,2,4bcde,5bc-6ac
« Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance ; je n’ai plus de crainte. »


• Lettre de saint Paul aux Romains 6,3b-11
« Pensez que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en Jésus Christ. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 16,1-8
« Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité. »


- lire l’intégralité des textes de ce dimanche




Aujourd’hui, Christ est RESSUSCITÉ !


Au cours de cette magnifique liturgie de la Vigile Pascale, nous entrons dans le grand Mystère de la Résurrection. Une résurrection dont on ne nous dit rien : nul ne sait comment cela s’est passé. Car la Résurrection est de l’ordre d’une naissance, d’une nouvelle naissance, notre nouvelle naissance. Or comme tout naissance, nul ne peut y avoir accès. Nous ne nous souvenons pas de notre naissance, car elle fait partie d’un temps qui nous est originel, et le propre de l’originel, c’est qu’il nous échappe.

Le temps originel nous échappe comme nous échappe les premiers instants de la Création qui nous abrite. C’est pourquoi nous entendons aujourd’hui le premier récit de la Genèse. Comme un émerveillement. Nous avons vécu un carême de gratitude pour réapprivoiser un émerveillement qui, trop souvent, à cause des médias auxquels nous donnons aujourd’hui trop de présence — comme une sorte de conjuration de notre goût incoercible du tragique —, s’est mué en désenchantement. La Création est merveilleuse : elle est un surgissement de la Vie au milieu du Chaos, à partir de RIEN ! [1]

Le problème, c’est qu’un flot d’informations négatives nous submerge comme les égyptiens ont été submergés par la Mer ! Ici, il nous faut choisir notre camp : soit suivre Moïse pour traverser à pieds secs, soit monter sur les chars de Pharaon qui, à force d’invoquer les puissances de mort, s’est vu complètement dépassé par elles... Si les Égyptiens sont morts, ce n’est pas parce que DIEU les a éliminés, mais parce qu’ils ont voulu jouer avec la mort — en l’appelant sur le peuple d’Israël —, et que la mort s’est retournée contre eux. C’est le principe même du péché dont DIEU veut nous sauver. Le péché, c’est le désenchantement ; c’est choisir de se laisser happer par la mort plutôt que d’obéir à DIEU pour traverser ces puissances menaçantes sans qu’elles puissent nous atteindre. Mais encore faut-il marcher à travers elles ! Il n’y a pas de pont entre deux rives ; il n’y a pas de chemin pour contourner la difficulté.

Car l’eau doit passer de sa puissance de mort à la puissance de VIE. C’est le sens du passage d’Isaïe que nous avons entendu. L’eau reçue de DIEU est une puissance de VIE ; c’est une eau domptée, donnée, vivifiante. Et c’est pourquoi elle est le meilleur signe qui puisse exister de la mort changée en VIE. Évidemment, pour nous qui n’avons qu’à ouvrir un robinet pour avoir de l’eau, nous avons oublié ce symbolisme puissant. Pour ceux qui sont venus avec moi dans le désert de Terre Sainte, vous vous souvenez que nous avons expérimenté le réconfort de l’eau que l’on entend avant de la voir, que l’on goûte par les pores de la peau avant même que de la boire quand on a marché en plein soleil et que cette eau est devenue plus précieuse que l’or et que l’argent... Eh bien : voilà LE Symbole de la Pâque, celle des Fils d’Israël comme celle des chrétiens. Comme un Signe de Résurrection alors que la mort nous entoure, mais ne peut nous enserrer, nous retenir.

Cet instant a été vécu dans la réalité par le Christ, prémice de ceux qui se sont endormis (1Co 15,20), comme le dit saint Paul. Une réalité qui est celle de notre renaissance pour la VIE, et la VIE Éternelle. Cet instant de la Résurrection du Christ nous échappe donc, mais c’est pour que nous en vivions pleinement AUJOURD’HUI en nous recevant de Lui, le Premier-né de toute la Création, le Premier-né d’entre les morts :


Col 1,15 Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né, avant toute créature :
16 en lui, tout fut créé, dans le ciel et sur la terre. Les êtres visibles et invisibles, Puissances, Principautés, Souverainetés, Dominations, tout est créé par lui et pour lui.
17 Il est avant toute chose, et tout subsiste en lui.
18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l’Église : c’est lui le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin qu’il ait en tout la primauté.

Alors oui, frères et sœurs, proclamons sans crainte le Mystère de la résurrection à nos proches, à nos voisins, à tous ceux que menacent les puissances de mort pour qu’ils se mettent en marche derrière le Christ Sauveur. Telle est notre joie : Christ est ressuscité des morts, Alléluia !

† Père Alain.


Notes

[1Quelle extraordinaire retournement des choses : la science quantique admet aujourd’hui que l’univers a été créé à partir de RIEN. L’idée est la suivante, présentée par Hawking et Turok, deux astrophysiciens parmi les plus célèbres du moment : l’Univers est virtuellement né de rien et que « l’instanton » consiste en un minuscule objet créant et contenant à la fois sa propre gravité et son propre espace-temps, mais il n’existe rien "avant" « l’instanton ». Hawking et Turok pensent que l’existence de cet objet hypothétique et la suite des actions qui en découle ont produit le Big Bang - s’il y en a eu un - et l’univers dans le lequel nous vivons aujourd’hui.
Un « instanton » est un phénomène quantique plus exotique que tout ce que vous pouvez imaginer. C’est une particule théorique correspondant à une sorte de "torsion de la matière et de l’espace-temps". Son nom suggère par ailleurs qu’elle ne vit qu’un instant. Cette particule est bien sûr beaucoup plus petite qu’un petit poids mais sa densité extrêmement élevée représente, selon les physiciens, une masse à peu près équivalente à celle d’un petit poids ! La principale propriété de cet « instanton » est de se transformer de lui-même en un univers ouvert, inflationnaire...

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]