[ Évangile de la Nativité — récitatif chanté
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Evangile-de-la-Nativite-recitatif-chante

Évangile de la Nativité — récitatif chanté

Il convient de chanter l’évangile lors des solennités liturgiques. Malheureusement il n’y a pas de tradition réelle de cantillation des évangiles en français.

Je propose donc cette version selon une adaptation basée sur le Gloria de Noël, avec un récitatif inspiré du IVe mode grégorien, à la fois contemplatif et mystique. Pour aider mes confrères prêtres à se lancer dans la proclamation chantée des évangiles solennels.

Un hommage rendu à Mgr Fort qui est à la source de cette ligne mélodique.





- Attention de bien prendre sa respiration,
et de bien marquer les "e" muets pour être audible et compréhensible par la foule.


En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste,
ordonnant de recenser toute la terre.
Ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.
Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.


Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth,
vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem.
Il était en effet de la maison et de la lignée de David
Il venait se faire recenser avec Marie,
qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.


Or, pendant qu’ils étaient là, le temps
où elle devait enfanter fut accompli.
Et elle mit au monde son fils premier-né ;
elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire,
car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.


Dans la même région, il y avait des bergers
qui vivaient au dehors et qui passaient la nuit dans les champs
pour garder leurs troupeaux.
L’ange du Seigneur se présenta devant eux,
et la Gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. 
Ils furent saisis d’une grande crainte, Alors l’ange leur dit :


« Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une Bonne Nouvelle,
qui sera une grande joie pour tout le peuple.
Aujourd’hui, dans la ville de David,
vous est né un Sauveur, c’est Lui le Christ, le Seigneur.
Et voici le signe qui vous est donné :
vous trouverez un nouveau-né emmailloté
et couché dans une mangeoire. »


Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable,
qui louait Dieu en disant :
« Gloire à Dieu au plus haut des cieux,
et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime. »



(Luc 2,1-14)


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]