[ La fête de la Toussaint
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Fete-de-la-Toussaint

La fête de la Toussaint

- Livre de l’Apocalypse 7,2-4.9-14 :
« J’ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer. »

- Psaume 24(23),1-2.3-4.5-6 :
« Dieu, nous te louons, Seigneur, nous t’acclamons dans l’immense cortège de tous les saints »

- Première lettre de saint Jean 3,1-3 :
« Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu »

- Evangile selon saint Matthieu 5,1-12 :
« Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! »



Bonne fête à tous !

Saint Paul appelait ses paroissiens : « Vous, les saints ! » (1Co 1,2). Cette fête est donc à la vôtre, la nôtre, celle des saints de l’Église de la Terre et du Ciel.

* *
Le livre de l’Apocalypse

Apocalypse ne veut pas dire “catastrophe”, mais dévoilement . Sa mission est donc de lever le voile .

C’est un livre codé du Ier siècle, écrit sous la persécution. C’est pourquoi il est composé avant tout de visions, d’images, de ombres symboliques dont il faut avoir les clefs pour les déchiffrer.
Le thème de l’Apocalypse : réveiller l’espérance : « Apparemment, vous êtes vaincus, on vous écrase, mais courage ! Les force du mal ne peuvent rien contre vous ! » Les vrais vainqueurs sont les croyants, qui ont mis leur confiance en DIEU seul.
D’où le symbole de l’Agneau égorgé, vaincu en apparence, mais en réalité vainqueur des forces du pouvoir, des forces de mort meurtrières.
— — —

Ainsi, l’Ange qui monte au soleil levant, comme la foule immense que nul ne peut dénombrer sont de l’ordre d’une vision, non d’un “reportage”... Elle n’est pas à prendre au pied de la lettre, mais déchiffrer. Il faut nous laisser saisir par elle et la laisser nous mettre en mouvement vers... un nouveau monde !

• Le chiffre 4 est symbolique : ce sont les 4 points cardinaux Est, Ouest, Nord, Sud. 4 anges, donc répartis aux 4 coins de la terre. Ils occupent tout l’espace habité.

144 000 = 12 x 12 x 1000.
12 = 4 x 3.
3 est le chiffre de l’homme (Esprit, Âme et Corps).
Multiplié par 4, cela signifie l’homme en communauté.
1000 est un chiffre qui dit l’indéfini, le nombre qu’on ne peut compter.
Donc 144 000, c’est la “communauté au carré”, c’est-à-dire parfaite, rassemblant des milliers d’élus, marqués par le sceau de DIEU.

• Le sceau, depuis Caïn, est le signe de protection contre la menace du meurtre (cf. Gn 4,15). Depuis le Christ, c’est la marque des baptisés.

• La seconde foule représente toutes les nations, parce que le salut est universel. Non au sens où tous les hommes deviennent chrétiens – cette foule n’est justement pas marquée par le sceau –, mais ils portent pourtant tous la robe blanche, lavée dans le sang de l’Agneau.
Parce que les chrétiens ne travaillent pas seulement à leur propre salut ! Ils travaillent au salut de tous les hommes ! Donc, après les 144 000, jaillit une foule indénombrable de sauvés par l’Agneau, grâce au témoignage des élus.

• Le trône manifeste la victoire, la souveraineté de DIEU.

Tout cela se déroule selon une grande liturgie céleste à laquelle s’associe en ce jour la liturgie terrestre de l’Église rassemblée par toute la terre.

* *
La première lettre de saint Jean


Tout cela pour découvrir que DIEU est Amour.
« Voyez ! » La foi donne à voir ce que les autres ne voient pas !

Ce que nous voyons, c’est que les hommes pécheurs retrouvent leur dignité de fils de DIEU.
Nous qui L’avons tué en Jésus, voici que nous découvrons qu’Il nous adopte à nouveau comme ses fils et ses filles. Notre DIEU est un DIEU de pardon ; Il est un DIEU Père ! Celui qui relève ses fils, à la suite du Fils relevé d’entre les morts.

* *
Evangile selon saint Matthieu

Donc : BONNE FÊTE À TOUS, ainsi qu’à toutes les nations dont nous sommes les SERVITEURS !

Comment sommes-nous les serviteurs ?
– Par un cœur de pauvres : savoir se contenter du nécessaire. Ne pas vivre en riches (cf. notre article sur la pauvreté, ici)
– Par la douceur et la paix : il ne s’agit pas de confondre "doux" et "mou" ! La vraie douceur pacifie l’âme.
– Par le don des larmes. Il ne s’agit pas d’être pleurnicheurs, mais de savoir pleurer avec ceux qui pleurent ; c’est-à-dire ne pas rester de marbre face à la souffrance de l’autre, mais compatir, porter avec lui sa souffrance. C’est un vrai don.d
– Par l’engagement en faveur de la justice.

Tout cela, non au titre d’une idéologie, mais par la clef de l’amour. L’amour fort et humble à la fois. Non pas le pouvoir, mais la force intérieure qui vient de DIEU seul.

* *
Nos défunts


Nous penserons particulièrement à nos défunts ce dimanche et ce lundi.
Ils n’étaient pas parfaits, mais sous le regard des béatitudes, il sont pourtant magnifiques. Il s’agit de les regarder comme DIEU les regarde : avc une profonde miséricorde.

Quant à notre visite au cimetière, ayons à cœur de ne pas seulement fleurir les tombes de "nos" défunts... Il y a des hommes et des femmes qui, eux aussi, à leur manière, ont essayé d’être saints, et que plus personne n’honore. Alors pourquoi ne pas partager avec les plus misérables tombes quelques unes de nos fleurs ?

Nous ferons là une œuvre de justice qui nous pacifiera, nous donnera de la joie, et nous fera vivre concrètement une vraie communion des saints.

DIEU, NOUS TE LOUONS ! SEIGNEUR, NOUS T’ACCLAMONS

DANS L’IMMENSE CORTÈGE DE TOUS LES SAINTS.

BONNE FÊTE DE LA TOUSSAINT À TOUS ET À CHACUN !

Votre curé.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]