[ Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Freres-vous-etes-ressuscites-avec
        Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ !

Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ !

Homélie du Dimanche de Pâques (8 avril 2012)

• Livre des Actes des Apôtres 10,34a.37-43
« Tout homme qui croit en lui
reçoit par lui le pardon de ses péchés. »

• Psaume 118(117),1.4.16-17.22-23
« Non, je ne mourrai pas, je vivrai. »

• Lettre de saint Paul Apôtre
aux Colossiens 3,1-4
« Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ. »

• Évangile de Jésus-Christ
selon saint Jean 20,1-9
« Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts. »

- lire l’Homélie du Jeudi Saint 2012 : Ce jour-là sera pour vous un mémorial
- lire l’Homélie du Vendredi Saint 2012 : Tout est accompli
- lire l’Homélie de la Vigile Pascale 2012 : Par sa Résurrection, le Christ nous fait échapper au jugement de la Justice !
- lire l’intégralité des textes de ce jour



Tout homme qui croit en lui
reçoit par lui le pardon de ses péchés


Tout est là, frères et sœurs. Mettre notre foi en Christ pour, comme nous le disions dans la veillée de cette nuit, recevoir le pardon de nos péchés.

Encore ce satané péché ! Décidément, on ne parle que de lui ! Eh oui...
NON ! C’est de VIE que nous ne cessons de parler, dans un monde qui n’en parle plus du tout. Bien sûr, les curés sont comme les philosophes : on n’aime pas trop les fréquenter, parce qu’ils sont toujours sur des terrains limites : le bien et le mal, la vie et la mort, le bonheur et le malheur... Autant de questions qu’on n’a pas trop envie de fouiller : on voudrait pouvoir vivre sans souci, et ce qu’on demande à la religion, c’est de faire sa cuisine dans les églises quand on a besoin d’elle, mais sans nous ennuyer avec des sujets qui nous empêchent de rigoler !

Oui, bien sûr... sans doute imagine-t-on qu’une vie réussie est une vie "sans souci”, faite de jeux et de concours de maquillage. J’ai connu comme ça une famille qui, en dix ans de mariage, étaient allée 62 fois à Disney Land... La femme se trouvait trop grosse, elle s’est fait cercler l’estomac. Elle a perdu 40 kilos et a changé de vie : à 35 ans, elle a jeté son mari dehors et refait sa vie avec un autre et ses copines du salon de coiffure — véridique ! —... Et il se trouve des gens pour vous expliquer que c’est “normal”, c’est la vie “maintenant”.

Eh bien NON : la vie maintenant, c’est la VIE du Christ ressuscité, et c’est la vie de l’homme réconcilié avec lui-même, DIEU et les autres. La vraie vie, c’est le choix d’aimer en vérité et jusqu’au bout, même s’il faut en baver pour cela. La vraie vie, c’est de se mettre à la suite d’un Maître qui ne s’enrichit pas sur notre dos, mais livre sa vie pour nous. La vraie vie, c’est d’apprendre à reconnaître DIEU en toute chose, de faire de lui un familier de notre existence, de sorte que nous vivions en vérité et dans la Lumière.

Cette Lumière qui imprègne tout, et qui nous empêche de considérer nos actes mauvais comme “normaux” : non, considérer l’autre comme mon ennemi n’est pas “normal” ; ne vivre que dans la compétition n’est pas “normal” ; stresser nos enfants du matin au soir : “dépêche-toi tu vas être en retard” dès le lever jusqu’au “T’es pas encore couché ?” du soir — et après on s’étonne de les voir hyperactifs ! — ; changer de partenaire sexuel tous les six mois, voire toutes les semaines, n’est pas “normal”. Et là, je ne vous parle pas de morale, mais d’anthropologie, de vie rayonnante de clarté, de vie debout, de vie ressuscitée ! Ce qui est normal, aujourd’hui, c’est ce qui nous enferme dans des tombeaux ! Alléluia ! DIEU merci, Christ est ressuscité, et c’est ça qui est “normal”, parce que c’est ça qui porte du fruit.

* *
Non, je ne mourrai pas, je vivrai


Quelle joie, quel bonheur d’entendre un homme — et on peut être un homme dès l’âge de 15 ans. Pas la peine d’attendre la trentaine, ou pire — pouvoir prononcer ces mots ! Cela signifie qu’il mobilise tout son être pour cela, pour une vie dont il perçoit qu’elle ne vaut la peine d’être vécue que s’il s’y engage jusqu’au bout, quitte à en baver, mais pour un objectif dont il pourra être fier.

Aujourd’hui, on ne parle plus d’honneur ni de bravoure. Mon meilleur ami est un homme d’honneur : c’est un gars qui a grandi dans les cités les plus pauvres de Troyes et qui a gravi tous les échelons de la vie, qui a fait cinq merveilleux enfants et qui, à 48 ans, rayonne, même dans l’épreuve. Sa vie n’a pas été faite que d’évènements reluisants, mais c’est un homme marqué par l’honneur qui n’a cessé de se relever dans toutes les épreuves qui se sont dressées sur son chemin. Non, je ne mourrai pas, je vivrai !

* *
Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ


Parce la VIE, la vraie VIE, c’est de se relever maintenant ! C’est de travailler au relèvement de nos frères et sœurs maintenant ! Et cela ne consiste pas seulement à leur donner du “pouvoir d’achat” !!!!! Ça, c’est une vue purement administrative de l’existence, comme un engrenage, une machine dont l’homme n’est qu’un rouage qui ne demande qu’à être huilé. Bouffe ton Mac Do, abrutis-toi sur Internet, endette-toi et vote pour moi ! |Niveau anthropologique de la campagne électorale, tout candidat confondu = 0|
Alors Pâques survient à temps, du moins pour ceux qui ont encore un peu de jugeote pour se mettre à l’écoute d’autre chose que la course au pouvoir. Et DIEU merci, il y a des curés pour annoncer cette Bonne Nouvelle au milieu des cris et des voix éraillées à force de vociférer.

* *
il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts


La Bonne Nouvelle, ce n’est pas de pouvoir passer le code du permis de conduire dès le lycée ni d’avoir le prix de l’essence bloquée pendant trois mois. La Bonne Nouvelle, c’est que nous valons plus que cela. La Bonne Nouvelle, c’est que nos VIE sont faites pour que nous découvrions que nous avons du prix, de la valeur, et que nos VIES sont faites pour l’éternité dans l’amour.

Seulement pour cela, frères et sœurs, il faut regarder haut. Il faut scruter, admirer la nature humaine dans ce qu’elle a de plus beau, de plus grand, de plus caché. Il faut laisser le regard du Christ se poser sur nous, mais ce regard ne se trouve que dans le silence. Il ne se trouve que si je le cherche, si je l’attends, comme les femmes au tombeau. Il ne se trouve que si je me lève de bon matin pour aller là où plus personne ne va, là où tout le monde croit que ce n’est que de l’histoire ancienne, valable pour les enfants et les vieillards. Il se trouve dans l’attente d’une voix qui, enfin, me révèle à moi-même, qui surgit derrière moi alors que je sens sur moi le poids du monde, que parfois même je me sens découragé ; cette voix qui me dit : "C’est moi, je suis relevé d’entre les morts ! Relève-toi, toi aussi, et marche !"

Le Christ ressuscité, c’est l’avènement du courage, pas celui des idées, mais le courage simple qui fait les vrais Hommes, qui fait les vraies Femmes, et qui ouvre le Royaume de la VIE de DIEU.

Avec mon affection fraternelle,

+ Père Alain


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]