[ Jérusalem, ou la paix toujours possible
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Jerusalem-ou-la-paix-toujours
        Jérusalem, ou la paix toujours possible

Jérusalem, ou la paix toujours possible

Homélie du 14e dimanche du Temps Ordinaire (Année C)

• Livre d’Isaïe 66,10-14c
« Réjouissez-vous avec Jérusalem,
exultez à cause d’elle, vous tous qui l’aimez ! »

• Psaume 66(65),1-3a.4-5.6-7a.16.20
« Acclamez Dieu, toute la terre »

• Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 6,14-18
« Que la croix de notre Seigneur Jésus Christ reste mon seul orgueil. »

• Évangile de Jésus-Christ
selon saint Luc 10,1-12.17-20
« Dites d’abord : ‘Paix à cette maison.’ »

- lire l’intégralité des textes de ce jour




Réjouissez-vous avec Jérusalem,
exultez à cause d’elle, vous tous qui l’aimez !


Il nous faut toujours revenir à Jérusalem. Jérusalem est la ville source du Judéo-christianisme, sa racine. Les racines sont essentielles pour savoir qui l’on est, sans quoi nous sommes des errants. Le errant est celui qui est sans racine, et s’il ne trouve pas en quelque manière à s’enraciner de nouveau, il ne laissera rien derrière lui. Or c’est un besoin essentiel de tout homme et femme que de s’inscrire dans une filiation. La filiation est plus essentielle que tous les biens matériels que vous pouvez posséder, et si vous y êtes tellement attachés, c’est parce que vous avez investi ces bien du travail de cette filiation. C’est ce qui fait qu’on "s’attache" à une maison, à un village ou à une ville et qu’on y trouve la paix lorsqu’on y revient.

Parlant de paix, nous ne parlons de rien d’acquis mais d’une foi que la paix est toujours possible même lorsque prédomine la violence. C’est là que Jérusalem a un message tellement essentiel à nous livrer : dans tes propres violences, la paix est toujours possible parce que c’est au cœur de ces violence que DIEU te travaille. Et c’est ce travail qui fait se réjouir le prophète, le fait exulter de joie. C’est ce travail du Seigneur en nous qui devrait nous faire exulter à notre tour !

C’est une manière très profonde d’entendre l’adage : Si vis pacem, para bellum. Si tu veux la paix, prépare-toi à une guerre intérieure contre toi-même à la lumière de DIEU. Sans quoi ta vie sera errante, mal engagée, sans but.

Nous avons là toute l’histoire du peuple de DIEU qui fut d’abord nomade : « Mon père était un araméen errant » (Dt 26,5), mais que DIEU conduisit jusqu’à Jérusalem, la ville de David, la ville du Mashiah, de l’Oint de DIEU pour la paix.

* *
Acclamez Dieu, toute la terre


C’est le discernement de ce chemin qui fait en appeler à l’exultation de toute la terre. Car il y a dans ce chemin l’esquisse de la racine de la singularité du genre humain : le règne animal est régi par des rapport de force, mais au coeur de ce règne jaillit une espèce capable d’habiter l’Esprit de DIEU qui est un Esprit de paix. C’est prodigieux, absolument nouveau ! Et ça vaut le coup de l’annoncer à toute la terre ! À condition d’y croire, et d’entrer résolument dans l’accomplissement de cette histoire avec le Christ. Seul le Christ pénètre par le Baptême, peut nous entraîner à cette guerre intérieure que nous avons à mener contre nous-même, sans quoi nous mènerons une guerre extérieure contre les autres. Au lieu de travailler à notre propre changement, nous voudrons imposer aux autres qu’ils changent, et cela s’appelle l’orgueil. Or l’orgueil est meurtrier ! D’où l’exclamation de saint Paul.

* *
Que la croix de notre Seigneur Jésus Christ
reste mon seul orgueil


Sur la route de Damas, Paul est passé de la guerre extérieure à la guerre intérieure. Comment en effet le Christ a-t-il accompli toute l’histoire sainte ? En s’opposant à la guerre extérieure, fût-elle menée au nom de la Loi, par la paix non-négociable qui préfère la sagesse de la croix à la folie de la toute-puissance. Et c’est là que paraît le Royaume, car c’est là que paraît une humanité renouvelée.

* *
Dites d’abord :
‘Paix à cette maison.’


Il y avait cette tradition juive à l’époque du Christ jusqu’à aujourd’hui, qui consiste, à chaque rencontre, à s’annoncer comme porteur de la paix du Mashiah. C’est le fameux Shalôm !, qui n’a rien à voir avec le Salve ! romain ni avec notre Salut !, Hello !, ou même notre Bonjour !. C’était déjà porter l’humanité à son plus haut degré que de souhaiter une paix qui était portée par tout un peuple.
Reste pourtant que cette paix n’était pas seulement extérieure. Proclamer la Paix au nom du Christ, une paix annonciatrice du Royaume, c’est manifester un travail, une guerre intérieure menée au nom du Christ non point pour que l’autre change, mais pour que moi, je change. La véritable paix est vécue lorsqu’en moi se déroule la guerre contre le péché, contre cette transgression du commandement du Christ : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés (Jn 13,34).

La paix du Christ ne viendra que si nous menons en nous-mêmes ce combat intérieur d’abord. Ensuite, peut-être y aura-t-il des combats extérieurs à mener, mais jamais sans que celui de la paix en moi ne soit déjà engagé. Alors nous pourrons aller à Jérusalem en pèlerinage, car nous rencontrerons là la racine même de notre combat : le combat de la foi qui annonce au monde la venue du Royaume par le témoignage d’une route à prendre, qui part de Jérusalem pour y revenir transformé par le mystère de la Croix et de la Résurrection que DIEU opère en nous par le Christ Jésus notre Seigneur.

Avec mon affection fraternelle,

+ Père Alain.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]