[ La Fête-Dieu
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/La-Fete-Dieu

La Fête-Dieu

La Fête-Dieu est une fête religieuse se déroulant le deuxième dimanche après la Pentecôte, soit donc 60 jours après Pâques.



Histoire

C’est une religieuse belge, Julienne du couvent de Cornillon, qui est à l’origine de cette fête. À partir de 1209, elle eut de fréquentes visions mystiques. Une vision revint à plusieurs reprises, dans laquelle elle vit une lune échancrée, c’est-à-dire rayonnante de lumière, mais incomplète, une bande noire la divisant en deux parties égales. Elle y vit la révélation qu’il manquait une fête dans l’Église. La fête du saint Sacrement devait être instituée pour ranimer la foi des fidèles et l’amour de l’Eucharistie. À partir de cette période, elle œuvra pour l’établissement d’une fête solennelle en l’honneur du Saint Sacrement. .

En 1222, Julienne fut élue prieure du Mont-Cornillon et continua les démarches pour l’instauration de la Fête Dieu, demandant conseil à d’éminentes personnalités de l’époque,dont le père Jacques Pantaléon, archidiacre de Liège et futur Pape Urbain IV.

Cependant Julienne fut vivement critiquée et calomniée pour son initiative et dut partir en exil. Heureusement, le prince évêque Robert de Liège intervint et, en 1245, il résolut d’instituer la fête. Suite à son décès, le projet sera suspendu mais sera repris en 1252. La fête-dieu devint obligatoire dans l’étendue de la légation de Liège. Saint Thomas d’Aquin fut chargé d’en rédiger les principales pièces liturgiques, comme le Pange Lingua et le Lauda Sion.

En 1264, le pape Urbain IV célébra lui-même la fête dans son église, l’étendant ainsi à toute l’Église catholique, et il la déclarea obligatoire par une “bulle” pontificale.

Ce culte se développa alors de plus en plus. Les premiers ostensoirs apparurent en Allemagne et en France pour transporter l’hostie tout en l’exposant à la vue des fidèles.

* *

De nos jours, la fête se nomme « Solennité du corps et du sang du Christ ».

Bien qu’elle soit moins fêtée depuis le XIXe siècle, de nombreuses processions se déroulent encore ce jour là. Le prêtre porte un ostensoir contenant l’hostie, protégé par un dais, bénissant les rues et les maisons tout le long du parcours. Dans de nombreux pays encore, des enfants le précèdent pour joncher la route de petites branches et de pétales de fleurs.

En Espagne, la Fête-dieu est extrêmement importante.Les rues et les places des villes et des villages sont décorés de tapis de fleurs et la Fête Dieu donne l’occasion de grandes festivités traditionnelles.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]