[ La Loi du Seigneur est parfaite
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/La-Loi-du-Seigneur-est-parfaite

La Loi du Seigneur est parfaite

Homélie du 6e dimanche du Temps Ordinaire A (13 février 2011)

• Livre de Ben Sirac le Sage 15,15-20
« Si tu le veux, tu peux observer les commandements. »

• Psaume 119(118),1-2.4-5.17-18.33-34
« Ouvre mes yeux, que je contemple les merveilles de ta loi. »

• Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 2,6-10
« Ce que le cœur de l’homme n’avait pas imaginé, c’est à nous que Dieu, par l’Esprit, a révélé cette sagesse. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,17-37
« Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. »

- lire l’intégralité des textes de ce jour



Si tu le veux, tu peux observer les commandements

La liturgie nous offre de méditer aujourd’hui sur le sens de la Loi. Ce qu’on a l’habitude d’appeler les « commandements de DIEU ».

Mais de quelle Loi parlons-nous ? S’il s’agit d’une loi juridique, alors elle n’est pas différente des sourates coraniques. Le Coran énonce une série de lois auxquelles le musulman doit obéir. Islam signifie d’ailleurs soumission. Mais, comme le fait remarquer le grand philosophe juif Franz Rosenzweig, il s’agit là d’une régression païenne de la compréhension de la Loi telle que la Révélation judéo-chrétienne nous offre de la recevoir.

Le judéo-christianisme, en effet, ne s’appuie pas sur une Loi juridique, mais sur une Loi dont le seul but est d’éveiller l’homme à la conscience, et à la liberté. C’est le sens du Si tu veux que nous avons entendu. Cette Loi, qui plait tant au psalmiste, qui lui tient aux entrailles, qu’il aime, qu’il médite jour et nuit... Cette Loi est tout le contraire d’un code : c’est une parole, et une parole paternelle.

Le chemin qu’elle ouvre est celui d’une épreuve, au sens où, par elle, l’homme va pouvoir éprouver qui il est en vérité. D’ailleurs, le Siracide commence ainsi : « Mon fils,si tu viens te mettre au service du Seigneur,prépare-toi à subir l’épreuve » (Si 2,1)

L’épreuve, au sens biblique, est toute positive. Elle est la mise en travail de l’homme, au sens d’un accouchement. La Loi est donnée pour que naisse l’Homme Nouveau, l’Homme Libre qui décide de tenir la main du Père et de construire une histoire avec Lui, par Lui et en Lui. Là encore, la différence avec le Coran est flagrante : nulle histoire dans le Coran ; simplement une suite de préceptes, classés par taille, sans logique particulière.

Ignorer l’histoire que DIEU veut construire avec l’homme, c’est passer à côté de la Loi et la dénaturer. C’est la rendre moralisatrice, lui enlever toute saveur, voire lui donner un goût amer. La prédication chrétienne n’est souvent malheureusement pas loin d’une telle perversion de la Parole. Là est certainement la source de la désaffection des Occidentaux pour la religion qu’ils ne perçoivent plus comme une histoire à construire, mais comme un flot de commandements qu’ils jugent dépassés, infantilisants, voire esclavagistes.

Or la Loi, c’est-à-dire toute l’Écriture, consiste non pas en un code de lois, mais dans un récit qui nous témoigne du dépassement auquel ont été invités les Fils d’Israël et qui a forgé ce peuple comme le Peuple de l’Élection, un Peuple soumis à l’épreuve par DIEU pour qu’il révèle aux Nations le véritable projet de DIEU : engendrer l’humanité à la liberté dans la foi et l’espérance.

* *
Ouvre mes yeux, que je contemple les merveilles de ta loi

Vous entendez ? Comment parler ainsi d’un code juridique ? Il faut sentir ici, être saisi par la Vie qui s’annonce dans cette Loi. Cette Loi ne cesse de dire : vous avez en vous une énergie intérieure qui procède du Temple de DIEU qui est en vous ! Découvrez ce Temple, écoutez en la Loi et un Fleuve de Vie vous envahira, vous et vos frères.

Un Fleuve de Vie qui est un Fleuve de Conscience. Qui ne nous fait pas seulement "voir", mais qui nous fait "voir que nous voyons" et nous émerveiller du miracle qui se produit en nous : le miracle d’une nouvelle naissance, l’éveil à une conscience qui nous dépasse, qui vient de plus loin que nous et nous porte au-delà de nous. Une vie qui n’est pas statique. Une vie qui est un élan. Un élan vital.

* *
Ce que le cœur de l’homme n’avait pas imaginé,
c’est à nous que Dieu, par l’Esprit,
a révélé cette sagesse

La Loi, pourtant, n’est pas tout. La Loi montre le chemin de DIEU, mais elle n’est pas le chemin. Elle dit quel est le chemin, mais ne donne pas la force pour marcher sur ce chemin.

Pour se mettre en marche, il faut être précédé sur ce chemin par un Maître. Un Maître qui a totalement assumé cette Loi, en qui sourd ce Fleuve de Vie de sorte qu’il jaillit de lui pour abreuver tous ceux qui s’approchenti et leur insuffler le courage de se mettre en route à sa suite.

Se mettre à l’écoute d’un Maître, voici le commencement de la Sagesse.

* *
Je ne suis pas venu abolir,
mais accomplir

Jésus a accompli la Loi, c’est-à-dire qu’il lui a donné de reposer là où elle attendait d’être reçue depuis les origines : dans le cœur de l’homme.

Mais pour cela, elle demande d’être accueillie comme l’épreuve de l’homme. La Loi intérieure est le lieu où l’homme éprouve son identité profonde, en pleine lumière : à la fois infiniment faible et pourtant tellement assoiffé de vie... perdu dans l’immensité de l’univers et pourtant tellement sûr de n’y être pas là par hasard, ni pour rien.

Où lever les yeux ? Vers le Ciel ou vers la Terre ? Vers le cœur, où, par Jésus, la Terre et le Ciel sont réconciliés. Où la Loi puise sa sève. Où la vie devient un émerveillement. Où l’on est saisi de stupeur devant l’immensité du projet de DIEU et les capacités de l’hommes à se dépasser, à aimer... à aimer se dépasser, à se dépasser pour aimer, et participer joyeusement à la Création du Monde.

« La Loi est parfaite, qui redonne vie », dit le Psaume 18. C’est vrai lorsque nous acceptons que Jésus l’accomplisse en Lui, puis en nous par son Esprit. La Loi s’accomplit en n’étant plus seulement un appel à la soumission, mais un appel à la Vie, une Vie qui a sa Loi, une Loi qui nous éprouve pour que jaillisse en nous la conscience et la liberté. Une Loi qui nous éprouve pour que nous reconnaissions le Maître en qui elle s’accomplit en plénitude et nous mettions en marche à sa suite. Une Loi qui nous fait témoigner au monde qu’une joie est possible, qu’un chemin s’ouvre dans le cœur de tout homme : c’est là l’œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux (Ps 117).

Cette semaine, essayons de ne pas vivre comme s’il n’y avait pas de vie en nous. Essayons de sentir cette vie pour éprouver en nous l’espérance déposée par la foi. Voyons-nous vivre, voyons-nous voir, respirer, entendre, marcher, transmettre, prendre notre place et la laisser pour d’autres... tout cela comme un éveil de notre conscience pour nous émerveiller du miracle que nous sommes, du miracle où, par la Loi intérieure se réconcilient en nous le Ciel et la Terre.

Avec toute mon affection fraternelle,

+ Père Alain.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]