[ La Lumière de DIEU : sa Miséricorde
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/La-Lumiere-de-DIEU-sa-Misericorde
        La Lumière de DIEU : sa Miséricorde

La Lumière de DIEU : sa Miséricorde

Homélie du 4e dimanche de Carême (Laetare, année C), 18 mars 2012

• Deuxième livre des Chroniques 36,14-16.19-23
« Qu’ils montent à Jérusalem ! »

• Psaume 137(136),1-2.3.4-5.6
« Que ma langue s’attache à mon palais
si je n’élève Jérusalem,
au sommet de ma joie »

• Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 2,4-10
« Dieu est riche en miséricorde »

• Évangile de Jésus-Christ
selon saint Jean 3,14-21
« Celui qui agit selon la vérité vient à la lumière »

- lire l’intégralité des textes de ce jour



Qu’ils montent à Jérusalem !


Aujourd’hui, Dimanche de la joie au milieu du Carême. Dimanche dernier était plutôt un dimanche difficile, avec le Christ chassant les vendeurs du Temple à coups de fouet, mais aujourd’hui, les vendeurs sont chassés et ce dimanche nous appelle à nous réjouir.

Pourquoi ? Parce que si, selon la justice, nous devons payer les conséquences de nos fautes (et notre monde est en train de payer les conséquences de sa soumission à l’empire de l’argent), DIEU, Lui, est riche en miséricorde, comme le clame saint Paul. Et dans le fond, le témoignage de nos anciens ne tient qu’en cette expérience inattendue : « Nous qui avions été libérés par DIEU, qui avions reçu la bénédiction de l’Alliance, qui étions le Peuple Élu, qui étions aimés de DIEU comme un Époux aime son épouse... Nous avons été infidèles, nous nous sommes enfermés dans nos fautes et DIEU nous a prévenus de l’injustice dans laquelle nous tombions prisonniers... Et à chaque fois que les conséquences de nos fautes ont menacé de nous recouvrir jusqu’à disparaître et que nous avons crié vers DIEU, DIEU a toujours fait miséricorde ! »

Cela pour faire de ce peuple un témoin de DIEU au milieu des Nations.

Ce qui est remarquable, dans ce texte du Livre des Chroniques, c’est que c’est le Roi des Perses qui demande, qui implore le peuple Juif de monter à Jérusalem ! Comme s’il pressentait, percevait la mission unique de ce peuple au regard de toutes les Nations. Comme s’il leur disait : « Par pitié, montez à Jérusalem pour rendre Gloire au DIEU des dieux ! ». Et là, Israël trouve sa mission, son identité : il ne s’agit pas de convertir les Nations au DIEU de l’Alliance, mais d’être au milieu des Nations comme le peuple chargé de prier et de monter en leur nom à Jérusalem pour rendre grâce.

* *
Que ma langue s’attache à mon palais
si je n’élève Jérusalem,
au sommet de ma joie


Le psalmiste a bien conscience de cela, qui demande au Seigneur de ne jamais le laisser oublier Jérusalem, non pas comme sa “ville fétiche”, mais comme la ville où il a la mission d’aller prier, comme un juif pieu, un juif juste, un juif accompli. Aller y supplier DIEU de ne pas oublier sa miséricorde ! et Lui rendre grâce, non pas pour le bien-être de son peuple mais pour que les Nations voient la Lumière de Jérusalem, découvrent à leur tour le vrai DIEU et, chacune à travers sa propre culture, écoutent sa voix.

Quel est l’enjeu ? Découvrir que DIEU est riche en miséricorde.

* *
Dieu est riche en miséricorde


Pourquoi cette affirmation, riche de toute la tradition de l’Ancien Testament, est elle si importante ? Parce que la Miséricorde, c’est DIEU, et c’est l’HOMME. Il ne s’agit pas seulement de pardonner, d’être bon prince, ou de laisser simplement les choses aller par elles-mêmes.

La Miséricorde est un engagement. Un engagement en faveur de l’homme. Il ne s’agit pas simplement d’harmonie, d’être zen ou en accord écologique avec Gaïa. Il ne s’agit pas seulement de générosité ou de respect. Il s’agit de Miséricorde, c’est-à-dire de prendre le parti de donner sa vie pour l’homme afin de lui donner accès à la Lumière. La Lumière de DIEU d’une part qui donne la VIE, qui donne toute sa VIE. Lumière de l’Homme d’autre part, car lorsque DIEU donne sa VIE, l’Homme découvre le prix qu’il vaut (c’est-à-dire infini) et l’appel à donner sa vie à son tour de sorte qu’à travers lui passe la VIE de DIEU qui sauve.

* *
Celui qui agit selon la vérité
vient à la lumière


La vérité n’existe que dans le don de soi. DIEU n’existe que dans le DON de Lui-même — c’est là proprement le grand message chrétien — et l’homme n’existe que dans le don de lui-même.

Si l’on ne comprend pas le cœur de la Miséricorde, l’homme remis à lui-même devient tout simplement un “redresseur de torts” dans l’ordre d’une vérité toute subjective : “Moi, j’ai raison !”. Et comme dans l’ordre de la subjectivité, toutes les vérités sont équivalentes, on entre vite dans un monde d’agression, de jeux de guerre entre roitelets qui ne valent guère mieux que des coqs de basse-cour.

Comprenez-moi bien : chacun doit avoir une opinion, c’est entendu. Mais d’une part cette opinion doit être informée, et d’autre part être mesurée à l’aune de la Miséricorde. N’est vrai que ce qui use des armes de la Miséricorde, c’est-à-dire les armes de la Lumière. Dès que vous avez quelque chose dont vous avez honte au point de le cacher, c’est un signal : les ténèbres sont prêtes à vous couvrir. Il ne s’agit pas alors de tout révéler sur la place publique, mais la confession est faite pour permettre à la Lumière de repousser les ténèbres qui menacent de nous refermer sur nous-mêmes avec toutes sortes de justifications possibles et imaginables.

C’est la raison pour laquelle Jérusalem est dressée sur une montagne (toute relative géographiquement parlant). C’est la raison pour laquelle Jésus est dressé sur la Croix. Parce que ce qui est dressé appelle à lever le regard vers le ciel, là où les ténèbres ne peuvent rien alors même qu’elles se déchaînent sur Jérusalem comme sur le Christ.

Je terminerai sur un point qui me semble important : parler de Miséricorde, c’est parler d’amitié. DIEU nous aime d’amitié, raison pour laquelle il nous fait miséricorde. Et il nous appelle à l’aimer d’amitié, non pas pour Lui faire miséricorde, mais pour recevoir de lui ce que vivre de la miséricorde veut dire. L’amitié consiste à recevoir l’ami dans tout ce qu’il est, dans toute sa richesse comme en toute sa vulnérabilité. L’amour est vulnérable, car il ne sait faire qu’une chose : donner la VIE. Sur la croix, Jésus ne répond au mal meurtrier du péché dont il est la cible qu’en donnant la VIE. Et tout homme qui, levant les yeux vers Lui, reçoit la VIE est appelé à la donner à son tour : d’une part en l’offrant à DIEU (on ne s’approprie pas la VIE comme on accumule de l’argent), et d’autre part en la donnant à ses frères et sœurs. Seule la VIE donnée est le signe que nous vivons dans la Lumière, dans le cadre de l’Alliance qui n’est pas différente de l’Amitié que DIEU nous offre et que Jésus nous révèle. L’Amitié avec DIEU seule nous libère de toute tentation de idéologie manipulatrice, parce que tout ce que nous faisons est d’abord déposé à la mesure de l’amitié que nous Lui portons et que nous portons à nos frères, et c’est de Miséricorde qu’il est question.

Donc cette semaine, reprendre conscience de notre appel à nous engager au nom de la Miséricorde, pour ne pas tomber dans le piège de la subjectivité redresseuse de torts. Quand j’entends parler de conflits, en politique intérieure comme extérieure, d’abord prendre le temps de prier avant que de faire valoir mon opinion. Prier non pas pour mettre le Seigneur de mon côté, mais pour l’écouter vraiment du cœur de la Miséricorde, et n’exprimer que ce qui est de l’ordre de la vérité dans la charité, donc au minimum dans la bienveillance.

Ce sera déjà pas si mal si nous parvenons à éclairer notre semaine avec cet exercice. Et cela nous mènera à faire l’expérience de la vraie joie reçue dans la plénitude de l’amour. Jésus, lui, a été jusqu’au bout de ce chemin là, et grâce à l’Eucharistie, nous soutient sur cette route difficile, certes, mais pleine de promesses dont nous pouvons déjà goûter la réalisation à chaque fois qu’en nous, les ténèbres de la honte et de la malveillance sont vaincues par la charité.

Avec mon affection fraternelle,

Père Alain


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]