[ Le Christ ne s'impose pas comme une évidence
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Le-Christ-ne-s-impose-pas-comme
        Le Christ ne s’impose pas comme une évidence

Le Christ ne s’impose pas comme une évidence

• Livre de Jérémie 38,4-6.8-10
« Jérémie s’enfonça dans la boue. »

• Psaume 40(39),2.3.4.18
« Le Seigneur m’a tiré de l’horreur du gouffre,
de la vase et de la boue. »

• Lettre aux Hébreux 12,1-4
« Méditez l’exemple de celui qui a enduré
de la part des pécheurs une telle hostilité,
et vous ne serez pas accablés par le découragement. »

• Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,49-53
« Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division. »

- lire l’intégralité des textes de ce jour




Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ?
Non, je vous le dis, mais plutôt la division

* *

Une fois n’est pas coutume, nous allons nous attacher ce dimanche à entendre ce passage difficile de l’évangile selon saint Luc. Pris dans sa lecture brute, ce propos de Jésus semble d’une rare violence. Pour le comprendre, il faut revenir au sens que les mots revêtaient à cette époque.

Que veut-dire Jésus par cette phrase : « Je ne suis pas venu mettre la paix dans le monde ! » ? Parler de “paix”, c’est parler du MaShia’H, du Messie, c’est-à-dire le Christ [1]. Selon la tradition pharisienne, et donc la tradition rabbinique aujourd’hui, l’avènement du Messie s’imposera comme une évidence pour tous les juifs et pour toutes les nations. “Comme une évidence”...

Qu’est-ce qu’une “évidence” ? Une évidence est ce qui s’impose à la raison comme une norme et ne fait pas appel à la “liberté” de chacun. Par exemple, 2+2=4 est une évidence. On peut toujours imaginer que 2+2=5, mais dans le système euclidien, on ne demande à personne son avis pour savoir s’il est d’accord ou non... C’est une “évidence” mathématique qui s’impose à tous, jeunes et vieux, père et fils, mère et fille, belle-mère et belle-fille, etc.

* *

Donc, lorsque Jésus dit qu’il est venu « apporter la division », il dit simplement qu’il ne s’imposera pas comme une évidence ! Le rêve de toute idéologie est de s’imposer comme une évidence. Il n’est pas un Messie qui s’impose au monde. C’était encore dernièrement la réflexion de notre ministre de la famille qui, une fois la loi sur le fameux “Mariage pour tous” s’est exclamée, devant les manifestations d’opposition : “Je ne comprends pas qu’ils manifestent encore, puisque la loi s’applique désormais pour tous”. Vous voyez ? C’est d’une naïveté grossière, typiquement idéologique : puisque nous avons fait voter une loi, celle-ci doit s’imposer comme une “évidence” à tous face à laquelle disparaît la “liberté”. Bref.

Telle n’est donc pas la mission messianique du Christ Jésus, et cela bouleverse absolument tous nos rêves de toute-puissance. Nous ne suivons pas le Christ parce qu’il s’impose à tous comme une évidence. Nous suivons le Christ parce que nous avons choisi de le suivre, en réponse au choix que Lui-même a posé sur nous tout aussi librement.

* *

Alors oui : dans une même famille, il peut y avoir le père qui suit le Christ quand le fils choisit de s’en séparer ; il peut y avoir une mère athée qui voit sa fille entrer au couvent ; il peut y avoir une belle-mère musulmane qui voit arriver une belle-fille chrétienne, et croyez-moi, c’est loin d’être facile !!! Car en général, quand on choisit le Christ aujourd’hui, en particulier quand on est catholique, on est traîné dans la boue comme le prophète Jérémie, mais c’est normal. Car la foi est objet de choix ; non que l’on choisisse d’avoir la foi, puisqu’elle nous est donnée au Baptême, mais encore faut-il la recevoir, la faire sienne, se l’approprier et en vivre de manière cohérente. Et nous voyons bien, alors, que même en nous, le Christ ne s’impose pas comme une “évidence”. Pas plus qu’aimer son mari ou sa femme n’est, quand on est chrétien, une “évidence”. Pas plus qu’aimer en vérité ses enfants ou ses parents n’est une “évidence”.

C’est là ce qui est bouleversant dans le mystère chrétien : les chrétiens vivent jusqu’au bout la liberté, cet étrange phénomène que DIEU a voulu poser comme la clef de voûte du Salut. C’est la raison pour laquelle l’époque qui voyait les églises remplies parce qu’il était “évident” que tout le monde était chrétien n’était pas une époque si “bénie” que ça si elle n’était qu’un verni. Et notre époque n’est pas moins “bénie” aujourd’hui où ceux qui pratiquent leur foi le font parce qu’ils l’ont choisi.

Car le monde n’est pas sauvé par le Christ à proportion du nombre de pratiquants ! En revanche, il est sauvé par l’intercession de ceux qui choisissent de le suivre en vérité et en toute liberté. Le monde est sauvé par ceux qui vivent de la la Vie du Christ et qui deviennent des témoins du Salut, c’est-à-dire des intercesseurs fervents et permanents, à la suite du Christ.

* *

Cela nous ramène à la question : Pourquoi suis-je venu dans cette église pour célébrer l’eucharistie ? Si je ne suis venu que pour moi, parce que la messe est ma “pilule spirituelle” hebdomadaire, je passe à côté du mystère eucharistique. Je me l’approprie comme une idéologie personnelle. En revanche, si je viens parce que j’ai compris ma mission d’intercesseur auprès du Christ ; si ma communion est non pas un acte de piété individuelle mais le choix reformulé de ma foi en Christ pour le Salut du monde, alors oui : je vis en disciple du Messie Jésus ; mieux : Jésus vit en moi.

Dès lors, la question se transforme : non plus “Pourquoi”, mais “Pour qui est-ce que je suis venu célébrer l’eucharistie ?”. Quelle est l’intention qui m’habite et qui fera que la communion fait de moi un envoyé concret pour que cette intention soit portée devant le Père ? C’est toute l’importance de la Prière Universelle, et c’est toute l’importance des fameuses “intentions de messe”. Car mon intercession joue à tous les niveaux, international et local, ecclésial et familial, pour les vivants comme pour les défunts... Comme un Feu que le Christ est venu apporter sur la terre.

Alors peut-être sommes-nous, comme Jérémie, traînés dans la boue. Mais nous avons la prière, comme celle du Psalmiste, qui nous maintient accrochés à DIEU qui nous libère. Toute la boue du monde ne peut rien contre le Salut que Jésus, le Messie, le Christ, est venu nous apporter. Mais ce Salut n’est pas simplement pour nous : il est pour le monde, pour mon fils qui n’a pas la foi, pour ma belle-mère que je ne comprends pas, pour le curé qui m’énerve ( ), mais aussi pour les défunts de ma famille, pour ceux de Syrie ou de Somalie, pour les vivants que j’aime d’autant plus que cette messe est offerte à leur intention, etc.

Ne vivons pas notre foi comme une idéologie qui devrait s’imposer à tous ; ne la vivons pas comme une technique de développement personnel. Vivons-là comme ce Feu que le Christ est venu mettre sur la terre. Alors le Salut apparaîtra, soyons-en assurés, mais c’est à condition que nous soyons de vrais disciples, de vrais apôtres, sans crainte d’être traînés dans la boue parce que profondément libres... et heureux de porter notre mission.

Avec mon affection fraternelle,

+ Père Alain.

Sur le sens des intentions de messe, par le père Rémy, cliquer ici.


Notes

[1Ce sont les mêmes mots, en hébreu ou en grec, signifiant celui qui a reçu l’onction d’huile sainte, cette huile qui fait les rois et les prêtres, et qui désigne le Messie de DIEU tant attendu par Israël.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]