[ Le Purgatoire et la prière pour les défunts
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Le-Purgatoire-et-la-priere-pour
        Le Purgatoire et la prière pour les défunts

Le Purgatoire et la prière pour les défunts

On se représente souvent le purgatoire comme un lieu de souffrance où les pécheurs restent un certain temps en "punition" de leurs péchés avant d’aller au ciel.

Cette représentation d’une "punition" dans un lieu et dans un temps et l’idée d’un milieu entre le paradis et l’enfer n’est conforme ni à l’Évangile, ni à la foi de l’Église.

- Comment faire dire une messe pour nos défunts ? Ici.



Imaginons une fiancée qui se rende à son mariage toute déguenillée, les cheveux gras, et pas lavée depuis plusieurs mois... Que lui diriez-vous quand elle arrive à l’église ? Loin de lui interdire de se marier, vous lui demanderiez d’attendre un peu, le temps de se refaire une “petite beauté” ; et vous l’aideriez sans doute avec beaucoup de soins et d’amour ! Il suffit d’avoir une fois dans sa vie enfilé une robe de mariée pour savoir qu’on n’y arrive rarement toute seule !

C’est un peu dans ce sens qu’il faut comprendre le Purgatoire et la prière pour les défunts. Non comme une doctrine imposée par “le haut”, mais comme une conscience naturelle qui a germé dans le cœur des chrétiens, et avant eux dès l’Ancien Testament.

* *
1. Qu’est ce c’est que le Purgatoire ?

Pour pouvoir rencontrer DIEU pleinement, l’homme marqué par la boue du péché a besoin d’un “lavage” (on parle de “purification”). Cette purification est éprouvante, parce qu’elle retarde la pleine rencontre avec DIEU pourtant tant désirée.

Il ne s’agit donc pas de passer un bout de temps en enfer ! De l’enfer, on ne revient pas, puisqu’on y a été volontairement en refusant l’amour comme source de vie éternelle.

Il s’agit plutôt d’un passage nécessaire pour revêtir un vêtement de noces correct, par respect de nous-mêmes vis-à-vis de DIEU et de nos frères avec qui nous nous préparons à partager une éternité d’amour.

Et de même que nous aurions aidé la fiancée à s’apprêter pour entrer dans l’église et se marier dans de belles conditions, notre prière est un soutien, une attention que nous apportons à nos défunts pour les aider à se parer pour la rencontre ultime avec DIEU.

* *
2. Le Purgatoire : la puissance du Pardon de DIEU par-delà la mort

L’idée d’une purification dans une vie après la mort existait déjà dans l’Ancien Testament :
« Judas Macchabée fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu’ils fussent délivrés de leurs péchés ». (2 Mac 12,46).

Dès les premiers siècles, les chrétiens ont cru confusément en la possibilité de racheter certains péchés après la mort. Nous serons sauvés, mais comme à travers un feu, dit St Paul (cf. 1Co 3,15)

Ce n’est qu’à la fin du XIIe siècle qu’est apparu le mot « Purgatoire », et l’Église a entériné la doctrine de la foi concernant le Purgatoire aux XVe et au XVIe siècles.
À cette époque, on se représentait l’au-delà comme des “lieux”, soit de repos, soit de tourments... Donc le Purgatoire fut présenté aussi comme un troisième “lieu” de l’au-delà, entre le ciel et l’enfer.

Aujourd’hui, on ne parle plus du Paradis, de l’Enfer ou du Purgatoire comme de “lieux”, mais comme d’« états ».

La mort signe définitivement les actes que nous avons posés au cours de notre existence terrestre, et nous ne pouvons plus revenir en arrière (comme l’espèrent les idées contemporaines de “réincarnation”, qui confirment bien qu’on a conscience que notre existence ici-bas n’a pas été vraiment “à la hauteur” de ce qu’on pouvait attendre de nous...).
Reste que si l’on n’a pas pris le temps d’expérimenter le pardon au cours de notre vie ici-bas, il faudra l’éprouver pour entrer au Paradis.

Le pardon, normalement, est fait pour que nous rectifiions nos tendances mauvaises et que nous apprenions au cours de notre vie terrestre à faire mieux, à « faire le bien », comme on dit.
Dans l’au-delà, ce ne sera plus possible. Alors le pardon sera à accueillir comme un feu purificateur. Saint Catherine de Gêne dit que les âmes du Purgatoire, quand bien même elles traversent cette épreuve, connaissent une vraie joie, car cette purification les prépare au passage au Paradis tant espéré.

DONC :

Pas de flammes infernales au Purgatoire ! Mais un feu intérieur, celui de l’amour, qui purifie. C’est tout autre chose !

* *
3. Peut-on prier et dire la messe pour les défunts ?

Non seulement on le peut, mais d’une certaine manière, on le doit ! Sinon, c’est comme si on avait renvoyé la fiancée du début dans ses appartement pour la laisser se dépatouiller avec ses hardes pendant que les invités regardent leur montre en restant les fesses collées au banc de l’église ! (L’image est un peu triviale, j’en conviens, mais elle exprime bien l’idée)

Si nous avons conscience que nos défunts attendent notre aide pour revêtir le vêtement des noces qu’ils n’ont pas su enfiler durant leur vie à nos côtés, nous comprenons mieux pourquoi nous devons donc prier pour nos défunts.

Ils ont besoin d’une purification pour être pleinement avec Dieu, et notre prière peut les aider dans cette épreuve, en vertu de ce qu’on appelle la communion des saints, c’est-à-diret la communion de vie qui existe entre nous et ceux qui nous ont précédés. Il y a, dans le Christ, un lien mutuel et une solidarité entre les vivants et les morts.

La prière pour les défunts existait déjà dans l’Ancien Testament comme nous l’avons dit plus haut. Quoique chaque messe soit célébrée pour tous, les vivants comme les morts, il est cependant possible d’offrir des messes à l’intention des défunts de nos famille dans l’esprit que nous avons tenté d’exprimer.

Nous pensons trop vite que nos défunts sont immédiatement dans les bras du Père : cela nous permet de ne pas nous “inquiéter”, parce que nous pensons que s’ils n’y sont pas, c’est une injustice ! Mais là n’est pas la question !

Le Purgatoire n’est pas une injustice ! C’est au contraire une manière extraordinaire de prendre au sérieux l’existence de chaque homme, et de l’assumer en la faisant passer au feu de l’amour. C’est précisément parce que chaque histoire d’homme a une valeur infinie qu’elle mérite, ultimement, d’être passée au feu du fondeur !

Reste que ce n’est pas seulement l’affaire de DIEU et du défunt. Pas plus que ma place dans le monde n’est une affaire strictement privée entre moi et DIEU. _ J’ai des frères qui me sont donnés pour avancer, me relever et devenir pleinement moi-même. Il en va de même pour l’au-delà, et c’est une grâce !

NOS DÉFUNTS ATTENDENT NOS PRIÈRES !

Et nous savons que la prière par excellence est celle du Christ lorsqu’il offre sa vie en rémission des péchés pour la multitude, ce que nous rappelons en chaque Eucharistie.

Comment faire dire une messe pour nos défunts ? Ici.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]