[ La résurrection, ça se prépare !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Le-gout-de-vivre

La résurrection, ça se prépare !

Homélie pour le 32e dimanche du Temps Ordinaire (7 Novembre 2010)

• Deuxième livre des Maccabées 7,1-2.9-14
« Mieux vaut mourir par la main des hommes,
quand on attend la résurrection promise par Dieu. »

• Psaume 17,1.3.5-6.8.15
« Par ta justice, je verrai ta face :
au réveil, je me rassasierai de ton visage. »

• Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 2,16-17.3,1-5
« Que le Seigneur vous conduise à l’amour de Dieu
et à la persévérance pour attendre le Christ. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 15,1-32
« Le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob.
n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ;
tous vivent en effet pour lui. »

- lire l’intégralité des textes de ce jour



Il n’est rien de dire que notre monde a perdu le goût de vivre... On s’éclate, on crie, on veut tout tout de suite et on est essentiellement victime de tout...
Pourquoi un tel chari-vari ? Parce que plus rien autour de nous ne nous rappelle le “ciel”. Nous pensons à la mort uniquement comme une sentence macabre, et nous n’avons guère de goût, surtout chez les plus jeunes, pour les réalités éternelles.

C’est dommageable, parce que si l’on oublie la finalité de la résurrection ; si l’on oublie le projet de béatitudes, de bonheur éternel, on perd dans le même temps toute motivation pour nous y préparer. Or la préparation pour le ciel est une des clés essentielle de la vie spirituelle qui permet de réenchanter le monde dans lequel nous vivons, ou à tout le moins de puiser le courage dont nous avons besoin pour traverser les épreuves que la vie nous réserve.

* *
Mieux vaut mourir par la main des hommes,
quand on attend la résurrection promise par Dieu

Le second livre des Maccabées (1) raconte ici, dans le contexte de la persécution d’Antiochus Epiphane contre les Juifs, le martyre de sept frères et de leur mère, mis à mort pour avoir refusé de manger de la viande de porc, interdite par la Loi.

L’intérêt de ce chapitre réside dans les réflexions faites par ces hommes et leur mère au moment de leur supplice. Les réflexions des 2e, 3e et 4e frères sont particulièrement à retenir à cause de la foi en la résurrection dont elles témoignent. Au IIe siècle avant Jésus Christ, le judaïsme est parvenu à cette conviction que la vie humaine, interrompue par la mort, doit reprendre grâce à la résurrection. Sans doute la représentation en reste encore imparfaite, mais elle prépare la doctrine décisive du Nouveau Testament.

Notons le message qui nous est ici livré : la résurrection se prépare par la fidélité à la loi ; cette fidélité vaut bien le renoncement à la vie terrestre, puisque la résurrection est à l’horizon. La Vie éternelle est donc conçue comme un bien, comme l’accomplissement offert à la vie de ceux qui auront été justes, c’est-à-dire fidèles à la Loi du Seigneur.

* *
Par ta justice, je verrai ta face :
au réveil, je me rassasierai de ton visage

Dans le fond, ce Psaume nous donne les paroles qui sortent de la bouche de chaque juste. Essayez de les prononcer, non uniquement comme des “paroles poétiques”, mais comme vos propres paroles, et vous verrez comment elles vous obligent à lever les yeux vers le ciel ; un ciel désirable auquel notre vie nous prépare, si nous le voulons bien.

Non que cette vie d’ici bas ne soit pas désirable, mais elle n’est qu’un “apéritif” au regard du Festin des Noces auxquelles nous sommes conviés. La moindre des politesse, lorsque vous êtes invités chez quelqu’un, c’est d’arriver au moment de l’apéritif. Si vous considérez que seuls les plats principaux sont dignes d’intérêt, votre hôte vous regardera sans doute de travers : ce qui vous importe n’est pas la relation que le repas instaure, mais uniquement le plaisir des sens et le bien égoïste que vous en tirerez...

Donc il ne s’agit pas de considérer cette vie d’ici-bas comme négligeable, bien au contraire. Si nous avons vécu cette vie comme un prémice essentiel à une vie d’accomplissement qui saura développer toutes les saveurs qu’il promet, alors nous pouvons vivre cette vie terrestre avec passion, avec audace. Nous la vivrons d’autant plus pleinement que nous attendrons l’accomplissement de ce que la grâce de DIEU nous aura appris à vivre, à édifier, à vaincre, à dépasser...

« Oui, Seigneur, la nuit va me prendre dans le sommeil de la mort, mais si c’est pour me réveiller avec toi et contempler ta face, jouir de tout ce que ma vie a pu bâtir avec ta grâce dans un accomplissement inattendu ; alors oui, Seigneur, éprouve mon cœur aujourd’hui, et tu sauras que je t’aime d’un amour plein d’espérance ! »

* *
Que le Seigneur vous conduise à l’amour de Dieu
et à la persévérance pour attendre le Christ

«  Attendre le Christ...  » Tout est là ! Sommes-nous prêts à tout abandonner au Seigneur pour tout lui remettre le jour venu ? Intellectuellement, oui, bien sûr... mais vous savez comme moi que les deuils sont longs et difficiles. Sommes-nous prêts à faire le deuil de notre vie pour recevoir du Seigneur notre accomplissement ?

Saint Paul parle ici de « réconfort », mais c’est au regard du vrai bonheur (>>>) que DIEU veut nous offrir. On parlait à l’époque de “récompense”, dans un temps où l’on avait encore le goût des vertus à gagner, à victoires à mener. On préfère aujourd’hui parler d’accomplissement, à une époque tournée vers l’épanouissement individuel. Mais c’est la même réalité, dans la mesure où l’on a compris qu’un accomplissement se prépare passionnément, se travaille dans une attente qui se fait de plus en plus impatiente.

« Je crois en la résurrection des morts », allons-nous dire dans quelques instants. Mais ce sera pour une vie qui sera fonction de ce qu’elle aura préparée ou non, selon l’histoire et les capacités de chacun. Au demeurant, pour ceux qui ne connaissent pas le Christ, cette résurrection sera offerte en rapport avec la qualité de la vie qu’ils auront menée, selon leur culture et leur histoire personnelle.

Le désir de saint Paul n’est pas ailleurs.

* *
Le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob.
n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ;
tous vivent en effet pour lui

Les Sadducéens sont ceux qui ne croient pas à la résurrection : les livres de la Loi.

Beaucoup aujourd’hui ne croient plus à la résurrection, pour d’autres raisons, souvent purement d’opinion. Ils veulent se ménager une chance de recommencer, de tout reprendre. Ou alors ils veulent continuer à jouir de la vie. Ils appellent cela la "réincarnation"...

Mais une telle chose consiste surtout à casser la maison qu’on a bâtie pour sempiternellement la rebâtir, ce qui est désespérant au possible !

Une cathédrale : on met en place les vitraux, mais c’est le Soleil qui la mène à son accomplissement ; ce sont les chants qui y résonnent ; D’un autre ordre que simplement la pierre et les aménagements.


(1) Le livre des Maccabée fait référence à une famille importante de l’histoire d’Israël après le retour de l’Exil à Babylone. La Révolte des Maccabées a été à la fois une révolte des Juifs pieux contre la dynastie grecque des Séleucides, et un conflit interne au peuple juif opposant des “traditionalistes” hostiles à l’évolution de la tradition juive au contact de la culture grecque et des Juifs hellénisants plus favorables au métissage culturel. Cet épisode se situe au IIe siècle av. J.-C., entre -175 et -140. Les dirigeants de cette révolte sont Mattathias et ses fils, notamment Judas Maccabée et Simon Maccabée.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]