[ Le pain : de la Bible à l'Eucharistie (II)
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Le-pain-de-la-Bible-a-l,205
          Le pain : de la Bible à l’Eucharistie (II)

Le pain : de la Bible à l’Eucharistie (II)



LA PAROLE ET LE PAIN

Enfin, pain et parole sont intimement liés dans la Bible.

- Le Deutéronome affirme que « l’homme ne doit pas se nourrir de pain seulement, mais de tout ce qui sort de la bouche du Seigneur » (cf. Dt 8,3),
- ce que livre de la Sagesse commente ainsi : « Seigneur, ce ne sont pas les fruits de la terre qui nourrissent l’homme, mais ta Parole qui soutient ceux qui croient en Toi. » (Sg 16,26).
- Quant au prophète Ézéchiel, comme plus tard le voyant du livre de l’Apocalypse, Dieu lui dit : « Ouvre la bouche, et mange ce que je te donne. » (Éz 2,8) avant qu’une main ne lui tende le livre de la Parole de Dieu.

À l’époque du Nouveau testament, on venait « manger les paroles » des rabbis, et il n’était pas rare qu’après avoir enseigné, ceux-ci partagent le pain avec leurs disciples.

* *

Ce lien entre parole et pain pour nourrir l’homme témoigne d’une profonde anthropologie : nourrir de pain un enfant sans lui parler, c’est le condamner à mourir tout autant que lui parler sans le nourrir.
=> Il faut donc, pour que l’homme grandisse et s’accomplisse, à la fois le pain et la parole.

À l’occasion du repas de la Pâque juive, la famille fait mémoire, à travers un dialogue entre le père et ses enfants, de l’Exode avant que le père de famille rompe le pain et le distribue aux convives. Parole et pain sont liés.

* *

Lorsque Jésus parle aux foules, il les nourrit de deux manières :
- d’une part il leur donne sa parole à manger,
- et d’autre part, il multiplie les pains pour les rassasier.

C’était là le signe de l’avènement des temps messianiques comme les avait décrits le prophète Joël : « Vous mangerez et vous serez rassasiés, vous louerez le Nom du Seigneur votre Dieu qui a fait pour vous des merveilles. Vous saurez que je suis au milieu d’Israël, que je suis le Seigneur votre Dieu et qu’il n’y en a pas d’autre. » (Jo 3,26).

Lorsqu’au cours du dernier repas, Jésus dit à ses disciples après avoir béni le pain : « Prenez et mangez, ceci est mon corps » , il associe désormais indissociablement le pain et la parole, Lui qui est, depuis l’instant de l’Incarnation, le Verbe fait chair (Jn 1,14)

* *

C’est ainsi, enfin, que toute messe se construit sur deux temps :
- la table de la Parole
- et la table eucharistique.

Depuis que Jésus s’est présenté comme «  le vrai pain du ciel  » (Jn 6,31 sv.), les chrétiens savent mieux que quiconque que manger la Parole est indissociable du Pain eucharistique reçu à la communion. Un pain indispensable pour grandir et vivre pleinement la foi en Jésus, le Fils du Dieu Vivant.

Raison pour laquelle la pratique du dimanche n’est pas tellement obligatoire : elle est bien plutôt nécessaire !


- Pour aller plus loin : Pourquoi pas la messe ?
- De l’importance du Benedicite

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]