[ Les traductions françaises de la Bible
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Les-traductions-francaises-de-la
        Les traductions françaises de la Bible

Les traductions françaises de la Bible

Il existe de nombreuses traductions françaises de la Bible. Chacune a ses richesses. Comment s’y retrouver ?




Quelle sont les différences entre
des Bibles “catholiques”
et des Bibles “protestantes” ?

Il y a au moins trois différences :
- Les Bibles catholiques comportent des notes explicatives pour éclairer le texte au fil de la lecture.
Les Biles protestantes préfèrent ne pas mettre de notes pour laisser le lecteur libre de son interprétation (étant entendu qu’il étudie par ailleurs les Écritures avec ses frères)

- Les Bibles catholiques, composée sur la tradition grecque des Septantes qui a été la version traditionnelle de l’Écriture dans les premiers siècles du christianisme, comptent 8 livres de plus que les Bibles protestantes.
Ces dernières sont composées à partir de la tradition hébraïque qui ne reconnaît pas ces 8 livres comme faisant partie des Écritures.

- Les Bibles catholiques utilisent le Nom de DIEU en le transcrivant soit par « Yahvé », soit par « Seigneur ».
Les Bibles protestantes, elles, préfèrent traduire par « l’Éternel ».


Quelle Bible choisir ?
À chacun de faire son choix :

- La traduction française la plus répandue est la Bible de Jérusalem (BJ), publiée sous la direction de l’École biblique et archéologique de Jérusalem. Elle est le fruit de la longue expérience des biblistes du XXe siècle.

  • Elle comporte des notes plutôt exégétiques, c’est-à-dire qui nous invitent à voyager dans la Bible en visitant les versets qui s’appellent les uns les autres.

- Une traduction moins répandue, mais d’un français impeccable, est la Bible du chanoine Osty. Souvent très proche de l’hébreu, cette Bible est un modèle de traduction. Le style est à la fois clair et précis.

  • Néanmoins, les notes sont essentiellement des suites de références et des questions de traduction qui ne les rendent pas faciles à lire.

- la Traduction Œcuménique de la Bible (TOB) a été réalisée par des chrétiens francophones de toutes les Églises (catholiques, protestants, orthodoxes). Elle regroupe les 8 livres supplémentaires des Bibles catholiques sous le vocable de "livres deutérocanoniques", à la fin de l’Ancien Testament, et a préféré l’ordre des Bibles protestantes.

  • Les notes sont très riches : à la fois sur les questions de traduction, avec de nombreuses références et souvent de belles approches spirituelles.

- La Bible des Peuples (BdP) est aujourd’hui la plus diffusée dans les communautés catholiques du monde entier.

  • La traduction en français courant (et donc moins précise que celles de la BJ ou de la TOB), mais les notes «  pastorales  » sont très pédagogiques. Quand on ouvre la Bible pour la première fois (et même après !), c’est certainement celle avec laquelle on entre le plus facilement dans la compréhension et la signification des textes.

- La Nouvelle Bible Segond (NBS) est une Bible protestante dont la traduction, qui retravaille la traditionnelle Bible Segond (BS), est remarquable !

  • C’est la première Bible protestante avec des notes explicatives. Plutôt exégétiques, elles sont très souvent stimulantes pour la méditation personnelle.

- Enfin, André Chouraqui a tenté une traduction littérale calquée sur le style hébreu. Le style est donc rugueux, mais on approche joyeusement le style originel de la Bible.

  • L’édition courante n’a que très peu de notes.

En bref :


- Si vous devez acheter une Bible et que vous ne l’avez encore jamais vraiment ouverte, la Bible des Peuples vous sera la plus utile et la plus éclairante. Il est vrai que la traduction n’est pas la plus proche du texte, mais elle en garde toujours l’esprit.
Il en existe aussi une version de poche, mais... attention aux yeux !

- Si vous voulez une bonne traduction en français, la Bible Osty vous réjouira.

- Si vous préférez un moyen terme, la Bible de Jérusalem ou la TOB sont un bon compromis : la traduction est vraiment bonne et les notes, parfois assez techniques, gardent le plus souvent un réel soucis spirituel.
Pour la BJ, une version de poche existe, avec néanmoins des notes explicatives très réduites. Prévoir aussi de bonnes lunettes pour les yeux fatigués !

- Les autres traductions sont plutôt pour les lecteurs aguerris.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]