[ Nouvelles histoires pour rire (VI)
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Nouvelles-histoires-pour-rire-VI
      Nouvelles histoires pour rire (VI)

Nouvelles histoires pour rire (VI)


81. Blague corse : Dialogue à Ajaccio

Un touriste à Ajaccio prend contact avec l’autochtone :
« — C’est un beau pays que vous avez là.
— Ouais... on peut dire comme ça.
— Et de la belle terre, bien grasse...fertile.
— Peu ! ...y-a rien qui pousse ici.
— Vous me surprenez. Je suis moi-même agriculteur sur le continent et je suis sur que ici, si on plante, ...
— Ah ben évidement, si on plante, alors... »


80. Blague corse : Maladie enfin reconnue

Un jeune corse, étudiant en médecine sur le continent, vient d’être reçu à ses examens de sixième année. Tout heureux, il téléphone chez lui, au village, et tombe sur son grand-père.

« — Papy ! Je suis reçu !
— C’est très bien. Je suis content pour toi. Alors maintenant tu vas revenir faire le docteur ici ?
— Pas encore papy. Je vais d’abord faire une spécialité.
— Et quelle spécialité, mon petit ?
— La médecine du travail.
— Ah ! Ils ont enfin reconnu que c’était une maladie ! »


79. Pas fou, le canard

Un canard entre dans une épicerie et demande au patron :
« — Vous avez de la nourriture pour canards ?
Le patron répond :
— Nous n’en avons pas. Ici nous vendons de la nourriture pour les gens. Maintenant, va-t’en ! »

Le canard s’en va et revient le lendemain à la même heure :
« — Vous avez de la nourriture pour canards ?
Le patron, un peu énervé, réplique :
—Je t’ai déjà dit qu’il n’y en a pas ici ! Si tu reviens demain, je te cloue le bec sur le comptoir... »

Le canard se représente le lendemain :
« — Vous avez des clous ? »
Le patron répond que non.
Et le canard :
« — Et vous avez de la nourriture pour canards ? »


78. Une histoire de chimie

Le professeur de chimie inscrit la formule HN03 sur le tableau.
Il interroge ensuite un élève :
« — Que signifie cette formule ?
— Heu, je l’ai sur le bout de la langue, monsieur !
— Je serais vous, je le cracherais au plus vite ! C’est de l’Acide Nitrique ! »


77. Lu sur le bulletin trimestriel :

Élève surtout utile l’hiver, pour chauffer la pièce de sa présence.

Élève violemment amnésique : oublie ses leçons, son matériel, et surtout la raison de sa présence au Lycée.

Il y a des jours où on est heureux sans savoir pourquoi. Pour Mathilde, c’est pareil : on est heureux qu’elle soit en 1ère, mais sans savoir pourquoi.

Même à l’oral, il fait des fautes d’orthographes !

Rendons-lui justice : il arrive fréquemment en retard à mes cours, mais du coup il est très en avance pour le cours suivant.

Soyons positifs : il rend peut-être ses copies blanches, mais jamais en retard.

Bien parti pour réussir à rater son année.

Élève fantôme, mais qui manque totalement d’esprit.

N’a jamais ses crayons, n’a jamais ses cahiers, n’a jamais ses livres, mais a des circonstances atténuantes : n’a jamais son cartable.


76. Prof malin...

Quatre brillants étudiants font la fête un dimanche soir et manquent l’école le lendemain, jour d’examen.

Ils vont trouver le proffesseur, explique qu’une roue de leur voiture à crevé sur le chemin et obtiennent de repasser le test.

Placés dans des pièces séparées, ils découvrents alors la seule et unique question de l’examen :
« Quelle roue à crevé ? »


75. Nouvelles perles du Baccalauréat
(+ les commentaires du prof)

Histoire :

Les dolmens étaient des espèces d’abribus postés tous les 100 mètres.
(C’est ça !)

L’histoire de Rome commence en 753 avenue Jésus-Christ.
(Ca me laisse sans voie...)

Les amazones étaient comme les femmes, mais encore plus mêchantes.
(Mysogyne !)

Jeanne d’Arc voyait des apparitions invisibles ;
(C’est pour ça qu’on l’a brûlée.)

Au Moyen Age, la bonne santé n’avait pas encore été inventée.
(Eh non.)

François 1er était le fils de François 0.
(Qui était arrivé avec son cheval, etc...)

C’est Richelieu qui fonda la Star Académy française.
(Le con !)

Louis XV était l’arrière petit fils de son oncle Louis XIV.
(Ah, la famille...)

La drôle de guerre, cependant, n’a fait rire personne.
(J’aime bien celle là)

Géographie :

Le pôle est recouvert de glace : c’est la capote glaciaire.
(Obsédé !)

Dans le monde, il n’y a que la France qui n’est pas un pays étranger.
(C’est bien vrai !)

Le mexique était autrefois, le pays des pastèques.
(Là, ça m’en bouche un coin !)

La Suisse est une fée des rations.
(On le sait, c’est des rats...)

La mer des caraïbes baigne les lentilles française.
(Entre autres...)

L’eau de mer sert, en particulier, à remplir les océans.
(On y avait pas pensé...)

On peut suivre une rivière dans un sens en amont et dans l’autre sens en l’avalant.
(Bon courage...)

La Terre tourne en rond dans un sens et en travers dans l’autre sens.
(Là c’est pas très clair)

Lettres :

Socrate parlait beaucoup car il avait la langue bien pendante..
(Ben oui ça donne soif)

Au pluriel, on dit des "cristaux" car il-y-a plusieurs cristals.
(Logique imparable)

Les devoirs où il-y-a des conjugaisons s’appellent les devoirs conjuguaux.
(Voila qui est bien dit)

Victor Hugo est né à l’âge de 2 ans.
(Le pauvre...)

Les fables de La Fontaine sont si anciennes qu’on ignore le nom de l’auteur.
(-soupir-)

Un sonnet est formé de deux quatrains et de deux tiercés.
(Gagnants bien sûr !)

A la fin de sa vie, l’écrivain Hemingway s’est suicidé pour mettre fin à ses jours.
(The end)

Maths :

Un polygone est une figure qui a des côtés un peu partout.
(C’est à peu près ça !)

On dit qu’une ligne droite est perpendiculaire quand elle se met à tourner d’un coup.
(Rouler bourré)

L’ovale est un cercle presque rond, mais quand même pas.
(Il ne faut pas exagérer)

Le losange est un carré tordu en biais.
(C’est pourtant vrai)

Le 0 est très utile, surtout si on le met derrière les autres nombres.
(Fils de banquier ?)

Un nombre réel est un nombre qu’on peut toucher du doigt.
(Fils de magicien ?)

Sciences :

Une bouteille d’eau explose s’il gèle car, sous l’effet du froid, l’eau devient un explosif.
(Quoi, c’est pas ça ?)

En cas de grossesse, on fait une chorégraphie.
(Surtout la mère de Béjard !)

Plus le train ralentit, moins sa vitesse est plus grande.
(Et la note je t’en parle pas...)

Un corps lâché d’une certaine hauteur choisit toujours de tomber.
(Aïe !)

C’est le cerveau qui donne les ordres et les autres parties sont obligées d’obéir.
(Na !)


74. Le bon sens des enfants...
Jacko est questionné par la maîtresse en classe de CM2 :

« — Jacko, 12 bouteilles de vins à 2 euros, combien ça fait ?
— À la maison, ça fait 3 jours m’dame. »


73. Communication homme-femme

Ces quelques situations cocasses manifestent bien une des difficultés de la communication entre l’homme et la femme : la femme a tendance à toujours vouloir que l’homme devine ce qu’elle pense. Aussi lui parle-t-elle en ellipses, par des suggestions... Et cela ne tombe pas toujours juste, la preuve...

Ma femme s’est assise sur le sofa près de moi pendant que je zappais avec la télécommande. Elle m’a demandé : Qu’est-ce qu’il y a sur la télé ? J’ai répondu : De la poussière.

C’est là que la dispute a commencé...

======================

Ma femme hésitait au sujet de ce qu’elle voulait pour notre prochain anniversaire. Elle dit : Je veux quelque chose qui a du punch et qui passe de 0 à 130 en l’espace de 3 secondes. Je lui ai acheté un pèse-personne.

C’est là que la dispute a commencé...

======================

La tondeuse à gazon est tombée en panne, ma femme n’arrêtait pas de me demander de la réparer. Mais, j’avais toujours autre chose à faire : ma voiture, la pêche, les copains...

Un jour, pour me culpabiliser, je l’ai trouvée assise sur la pelouse occupée à couper l’herbe avec des petits ciseaux de couture. J’ai alors pris une brosse à dents et je lui ai dit : Quand tu auras fini de couper la pelouse, tu pourras balayer l’entrée ?

C’est là que la dispute a commencé...

=========================

Ma femme se regardait dans un miroir. Elle n’était pas très contente de ce qu’elle voyait. Elle me dit : « Je me sens horrible ; j’ai l’air vieille, grosse et laide. J’ai vraiment besoin que tu me fasses un compliment sur ma personne ! » Je lui ai répondu : « Ta vision est excellente ! »

C’est là que la dispute a commencé...

==========================

Ma femme et moi étions à une réunion d’anciens de son école. Il y avait un homme complètement saoul, buvant verre après verre. Je demande à ma femme « Tu le connais ? » « Oui, dit-elle en soupirant, nous sommes sortis ensemble. Il a commencé à boire quand nous nous sommes séparés. Il n’a jamais cessé depuis. » Je lui répondis : « Qui aurait pu penser que l’on pouvait fêter ça si longtemps ?! »

C’est là que la dispute a commencé...

=============================

En arrivant à la maison hier soir, me femme me demande de la sortir dans un endroit cher. Je l’ai amenée à la station-service.

C’est là que la dispute a commencé...

==============================

Au supermarché, j’ai demandé à ma femme si nous pouvions prendre une caisse de bière à 25 euros. Elle me dit non, et, sans me demander mon avis, elle se prit un pot de crème revitalisante pour la peau à 15 euros. Je lui fis remarquer que la caisse de bière m’aiderait plus à la trouver belle que son pot de crème.

C’est là que la dispute a commencé...

==============================

L’autre jour, j’ai demandé à ma femme où elle désirait aller pour notre anniversaire. Elle me répond : « Quelque part où ça fait longtemps que je ne suis pas allée ! » Je lui ai offert d’aller dans la cuisine.

C’est là que la dispute a commencé...


72. C’est la crise !

Avec cette crise, tout le monde souffre :

Les boulangers ont des problèmes croissants
Chez Renault la direction fait marche arrière, les salariés débrayent
A EDF les syndicats sont sous tension
Les électriciens en résistance
Coup de sang à l’usine Tampax
Les bouchers veulent défendre leur bifteck
Les éleveurs de volaille sont les dindons de la farce : ils en ont assez de se faire plumer
Pour les couvreurs c’est la tuile
Les faïenciers en ont ras le bol
Les éleveurs de chiens sont aux abois
Les brasseurs sont sous pression
Les cheminots menacent d’occuper les loco : ils veulent conserver leur train de vie
Les veilleurs de nuit en ont assez de vivre au jour le jour
Les pédicures doivent travailler d’arrache-pied
Les ambulanciers ruent dans les brancards
Les pêcheurs haussent le ton
Les prostituées sont dans une mauvaise passe
Sans oublier les imprimeurs qui sont déprimés et les cafetiers qui trinquent,
Et les dessinateurs qui font grise mine …

Et vous, ça va ?

Bonne journée à tous !!!

(Envoyé par sœur Marie-Joseph)


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]