[ Parrains & Marraines
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Parrains-Marraines
      Parrains & Marraines

Parrains & Marraines

Quand on veut rentrer au Rotary Club, il faut être introduit par quelqu’un qui présente le nouveau et se porte garant qu’il a bien saisi ce qu’est ce club et qu’il en sera un membre convenable. C’est son parrain de Rotary.

Il en est exactement de même pour le baptême chrétien.



Le rôle du parrain et de la marraine
lors du baptême chrétien

Le parrain (ou la marraine) est un chrétien qui présente le candidat à l’Eglise et se porte garant du sérieux de sa démarche, ou de celle de ses parents. II s’engage vis-à-vis du futur baptisé, au nom de la communauté chrétienne, à l’accompagner dans sa découverte de Jésus-Christ et de l’Église.

Il est donc nécessaire qu’il soit lui-même au courant.
Ce doit donc être
- un baptisé qui est confirmé ;
- qui a compris l’importance capitale de la messe et y va,
- et qui mène une vie conforme à celle que doit mener un fils de Dieu.

Il ne faut donc pas qu’il soit, par exemple, un gangster notoire.

Au début de l’Église, le rôle de parrain était capital.
Puis, lorsque la société est devenue chrétienne, les gens ont été portés par l’ambiance du village. II était “normal” de baptiser les enfants, d’aller à la messe (d’autant qu’il n’y avait ni auto, ni vélo, ni télé).
Du coup, le rôle religieux du parrain en tant qu’éducateur de la foi a eu moins d’importance, et son véritable rôle était de s’occuper de l’enfant en cas de mort de ses parents.
Puis il est devenu un parent, un ami de la famille qu’on veut honorer, ou un copain de foot...

Cela allait tant qu’on était porté par la vie collective. Mais aujourd’hui, on a gardé cette habitude alors qu’elle n’est plus adaptée. La société n’est plus porteuse pour les chrétiens. Au contraire.
=> Le rôle du parrain (ou de la marraine) retrouve donc son importance et son utilité.

Il devient nécessaire maintenant, lorsqu’on envisage un baptême, quel que soit l’âge, de ne pas promettre imprudemment à une personne qu’elle sera parrain ou marraine sans vérifier qu’elle remplit les conditions pour le faire. Car elle risque d’être refusée par l’Église, ce qui peut déclencher des drames.

En revanche, on peut choisir cette personne comme “témoin”, parce que le témoin est celui qui peut déclarer qu’il est certain que le baptême a eu lieu et que tout le monde est apte à cette fonction.

* *
Les critères pour être parrain ou marraine

Toute personne souhaitant être baptisée, enfant ou adulte, doit avoir un parrain ou une marraine. Ou les deux.
Le droit canon n’autorise qu’une seule personne de chaque sexe pour le choix du parrain et de la marraine.

Le parrain et la marraine doivent remplir au minimum 6 critères :

- Ne pas être le père ou la mère de l’enfant qui va être baptisé.

- Être âgé de 16 ans ou plus.

- Être catholique pratiquant, allant à la messe.

- Avoir reçu la confirmation (sinon, votre organisme chrétien n’est pas complet).

- Avoir une vie qui ne soit pas ostensiblement opposée à ce qu’implique une vie chrétienne.

- En cas d’impossibilité de trouver deux catholiques pratiquants comme parrain et marraine, il faut que l’un des deux le soit. L’autre sera là seulement comme “témoin” au baptême et doit être au moins chrétien.

Il en est de même pour l’âge. Pour un enfant petit, on peut prendre le grand frère ou la grande sour de moins de 16 ans pourvu que l’autre parrain ou marraine réunisse les conditions requises.

Bien sûr, aujourd’hui, de tels critères paraissent exigeants, surtout en ce qui concerne la Confirmation... Mais plutôt que de se braquer, il est infiniment plus utile de se mobiliser pour retrouver le sens de cette Confirmation [ici] – qui n’a jamais été perdu qu’en France, et nulle part ailleurs ! – et appeler les chrétiens à considérer le bonheur auquel elle conduit.
L’enjeu de la Confirmation pour être parrain n’est donc pas d’abord une question de “discipline”, mais de cohérence, de sagesse et de bonheur.

* *
Être parrain ou marraine aujourd’hui

Avant les progrès considérables de la médecine du XXe siècle, quand les gens mouraient encore relativement jeunes de maladies comme la tuberculose ou la peste, les parrains et marraines avaient pour fonction de remplacer les parents en cas de décès prématuré de ces derniers. Les bébés avaient à la fois un parrain et une marraine, ce qui permettait d’assurer à l’enfant un parent de remplacement si ceux-ci mouraient avant que l’enfant ait atteint l’âge adulte. C’est pourquoi les parrains et marraines étaient souvent choisis dans les deux
branches de la famille.

De nos jours, le parrain ou la marraine n’ont plus d’obligation légale ou canonique vis-à-vis de la garde des enfants. Cela relève aujourd’hui du domaine strictement juridique et doit être décidé par les parents, éventuellement dans un cadre juridique.

Être parrain ou marraine aujourd’hui, outre faire des cadeaux à Noël et aux anniversaires, implique d’être prêt à jouer un rôle de guide et de soutien spirituel en pratiquant régulièrement et avec conviction sa foi chrétienne, en étant prêt à rendre compte de sa foi et en en parlant avec son ou sa filleul(e).

* *
Être parrain ou marraine de confirmation

Le baptême, la confirmation et l’eucharistie forment un ensemble. Ainsi, le parrain et la marraine de baptême, en tout état de cause, sont appelés à l’être de la Confirmation, et s’engagent à être présents le jour de la Première Communion de leur filleul.

Disons-le : le fait de choisir systématiquement un parrain de confirmation différent du parrain de baptême est une mauvaise habitude. Cela peut se concevoir lorsque les parrains et marraines ne se sont pas manifestés depuis le baptême ; on peut alors envisager de confier l’accompagnement de l’enfant à d’autres dont on espère qu’ils seront plus présents. Mais hormis ce cas précis, parrain et marraine de baptême le seront aussi pour la confirmation.


D’après Le catholicisme pour les nuls, First editions (2006), p. 126-128.

1 réaction

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]