[ "Prêtres pédophiles", face au lynchage médiatique
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Pretres-pedophiles-face-au

"Prêtres pédophiles", face au lynchage médiatique

Malgré la joie des fêtes pascales, la passion du Christ se poursuit à travers la persécution de son Église. À travers la campagne contre les "prêtres pédophiles", c’est en effet l’Église tout entière qui est visée.

- Pour aller plus loin, cf. article du sociologue italien Massimo Introvigne

- “Coup de gueule” du père Noël Boffet, doyen de l’Église du Creusot-Montchanin, dans le diocèse d’Autun

- Une étrange coïncidence : Les nazis et les procès en pédophilie contre les prêtres

- Un train peut en cacher un autre, du père Éric HERTH



Les médias pourraient nous faire croire qu’ils veulent simplement dénoncer des abus sexuels. Cela pourrait même paraître noble. De grands justiciers qui viennent enfin défendre toutes les victimes.
En fait, il n’en est rien.

À bien y réfléchir, la campagne actuelle qui voudrait faire naître la panique face à la perversité du clergé catholique n’est pas tellement étonnante l’année même consacrée au sacerdoce. Au regard de sa virulence, on pourrait même déceler ici que les enjeux spirituels sont réels et qu’ils sont de nature à être extrêmement féconds.

Ceci dit, il n’en faut pas moins se mobiliser pour rétablir la vérité, ne serait-ce que vis-à-vis des chrétiens eux-mêmes, troublés au plus profond de leur for intérieur.

* *

Un document à lire et à diffuser largement (malgré les fautes d’orhographe...)

PDF - 538 ko
Cliquer sur l’image pour télécharger le document

* *
Pour aller plus loin

- Pour aller plus loin on lira aussi avec intérêt la traduction d’un article du sociologue italien Massimo Introvigne paru le 13 mars 2010.


1 réaction


10 avril 2010 16:49

L’abbé Pierre a dit un jour qu’une Église persécutée était une Église vivante ( il parlait de la force des chrétiens en URSS après la révolution .)
Humblement , à un niveau moindre ,ne pouvons nous pas nous poser la question : est-ce que ce "matraquage" n’est pas précisément l’occasion de nous "secouer" un peu, nous autres cathos tranquilles et bien installés dans nos habitudes de respect de notre église ?

Dans toutes les familles il y a des accidents de parcours , et dans ces cas là ,il faut justement que la famille resserre ses rangs.
Surtout ne pas nier ou même minimiser les fautes commises , il faut aller de l’avant , consoler les victimes puis reconstruire .

Mea culpa ,
mais maintenant , en avant et que l’Église que nous laisseront à nos enfants soit pure joyeuse et fière de tous ses membres !

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]