[ Prier : quelques points essentiels
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Prier-quelques-points-essentiels
    Prier : quelques points essentiels

Prier : quelques points essentiels

La prière est la vie de relation vivante et personnelle avec le Dieu vivant et vrai.
« Pour moi, la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie. » (Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus)


Source : www.prierenfamille.com, remis en page et légèrement remanié


Introduction

« On ne devra jamais oublier que la prière est une partie constitutive de la vie chrétienne... Elle n’est pas du tout une évasion des tâches de la vie quotidienne, mais elle constitue l’impulsion qui porte plus fortement la famille chrétienne à assumer ses responsabilités... et à s’en acquitter pleinement. » (Jean-Paul II Familiaris Consortio § 62)

La prière est basée sur la foi
La foi consiste à croire - tenir pour certain - ce que nous ne voyons pas. Par la prière, nous reconnaissons l’existence de Dieu, et que nous Lui devons tout : sinon, pourquoi prier ?
Prier, c’est affirmer le primat de l’Invisible sur le visible et, en nous, du spirituel sur le matériel.

Vers Toi, Seigneur, j’élève mon âme, Mon Dieu, en Toi je me confie... (Ps 24, 2)

La prière a toujours été définie comme l’élévation de notre âme vers Dieu, pour L’adorer, Le remercier, et Lui demander tout ce dont nous avons besoin : son pardon, et ses grâces.

1 - Qu’est-ce que prier ?
2 - Une relation entre Dieu et l’homme
3 - L’élévation de l’âme vers Dieu
4 - La prière : une nécessité vitale… pour la vie de notre âme
5 - La prière chrétienne : faire passer notre prière par Jésus-Christ.
6 - Les qualités d’une prière agréable à Dieu


1 - QU’EST-CE QUE PRIER ?

C’est, tout simplement, prendre, chaque jour, un peu de notre temps pour Dieu. Pour Dieu seul. Lui consacrer quelques instants de notre journée, Le rencontrer dans un cœur à cœur où nous Lui livrons notre petitesse, reconnaissant notre entière dépendance vis-à-vis de Lui : nous tenons tout de Lui, nous ne pouvons rien sans Lui.

Reconnaître notre totale dépendance devant Dieu
La prière consiste d’abord à adorer, se faire petit devant Dieu, Lui offrir notre louange.

Reconnaître que nous tenons tout de Lui :
la prière nous invite à Le remercier pour tous les biens dont Il nous comble, et que nous ne savons pas toujours voir.

Reconnaître que nous ne pouvons rien sans Lui :
dans la prière, nous pouvons aussi Lui demander avec une grande confiance tout ce dont nous avons besoin, et que personne d’autre ne peut nous donner : d’abord, son pardon, pour ce que nous avons fait de mal, mais aussi toutes les grâces qui nous sont nécessaires à chaque instant de notre vie quotidienne, pour pouvoir faire le bien.

Prier, c’est aussi offrir à Dieu notre journée :
faire toutes nos actions sous le regard de Dieu, c’est déjà un beau programme.
Mais offrons-Lui aussi nos efforts, nos peines…et même nos faiblesses ! Allons plus loin : offrons-nous nous-mêmes tout entiers, sans réserve. Offrir à Dieu toute notre vie, c’est vraiment mettre Dieu "en premier" dans notre vie : Lui dire notre confiance - sachant qu’Il ne veut que notre bien - notre volonté de Lui être fidèles, de nous soumettre en tout à sa Volonté. C’est le sens du conseil évangélique : Priez sans cesse. (1 Th 5, 17)


2 - UNE RELATION DE L’HOMME AVEC DIEU

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi. Non, c’est Moi qui vous ai choisis, et vous ai établis pour que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. (Jn 15, 16)

Une vie de relation personnelle avec Dieu

L’homme est en quête de Dieu. (…) Même après avoir perdu la ressemblance avec Dieu par son péché, l’homme reste à l’image de son Créateur. Il garde le désir de Celui qui l’appelle à l’existence. Toutes les religions témoignent de cette quête essentielle des hommes (cf. Act 17, 27). » (CEC 2566)

Une rencontre mystérieuse

Dieu, le premier, appelle l’homme. Que l’homme oublie son Créateur ou se cache loin de sa Face, qu’il coure après ses idoles ou accuse la divinité de l’avoir abandonné, le Dieu vivant et vrai appelle inlassablement chaque personne à la rencontre mystérieuse de la prière.
Cette démarche d’amour du Dieu fidèle est toujours première dans la prière, la démarche de l’homme est toujours une réponse. (CEC 2567)

Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu : non, c’est Lui qui nous a aimés le premier et qui a envoyé son Fils comme propitiation pour nos péchés. (1 Jn 4, 10)


3 - UNE ÉLÉVATION DE L’ÂME VERS DIEU

Vers Toi, Seigneur, j’élève mon âme, Mon Dieu, en Toi je me confie... (Ps 24, 2)

S’élever, prendre de l’altitude… Nous sommes faits pour les hauteurs, nous sommes faits pour Dieu, pas pour la terre. Dieu seul peut nous combler :

Tu nous as faits pour Toi, Seigneur, et notre cœur est inquiet tant qu’il ne repose pas en Toi.
(Saint Augustin)

Au début, prier demande un effort, c’est certain. Pour s’élever, il faut "décoller de la terre" : s’alléger de tout ce qui nous alourdit, se vider de tout ce qui fait écran entre Dieu et nous.

"Etre attentif à Dieu, c’est se rendre volontairement inattentif à tout ce qui n’est pas Dieu". (Hélène LUBIENSKA de LENVAL Le silence à l’ombre de la Parole)

La prière demande de s’arrêter, de s’extraire quelques instants des tâches matérielles, de prendre de la distance par rapport au quotidien, aux soucis... à tout ce qui nous envahit souvent plus que nous ne le voudrions. En un mot : sortir de soi-même. La rencontre avec Dieu est à ce prix :

"Détourner l’attention de soi pour la fixer sur Dieu. La prière est avant tout un hommage à Dieu." (H. LUBIENSKA L’éducation du sens religieux)

"La prière est avant tout un hommage à Dieu", Maître souverain de toutes choses et de toute notre vie : nous Lui rendons cet hommage d’abord en "détournant l’attention de soi".
Faire le silence en soi - recueillement de tout notre être, corps et esprit - pour être attentif à Dieu seul, être capable de L’accueillir en notre âme et de L’écouter.
Dieu ne se laisse jamais vaincre en générosité : nous nous ouvrons à Lui ; à son tour Il nous remplira de sa Lumière, de son Amour, de sa Joie, de sa Paix. C’est en Lui, en Lui seulement, que nous pourrons puiser toute la force dont nous avons besoin.
La prière a un effet apaisant, pacifiant.
En prenant ainsi du recul, en redonnant à Dieu la première place dans notre journée, les choses changent de relief : la prière nous aide à retrouver le calme, à relativiser les choses, à ne leur donner que leur juste importance, à dédramatiser bien souvent l’une ou l’autre difficulté.

Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et je vous soulagerai..
Prenez sur vous mon joug, apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur,
et vous trouverez le repos pour vos âmes. (Mt 11, 28)


4 - UNE NÉCESSITÉ VITALE POUR NOTRE ÂME

Imagine-t-on une plante sans oxygène ? Elle meurt.
Ainsi de notre âme si elle reste longtemps sans prier : elle perd le goût des choses d’En-Haut, elle craint la rencontre avec Dieu, elle s’attache abusivement aux choses de la terre.

La prière est la respiration de l’âme

« Esprit » en latin se dit spiritus, mot qui veut dire aussi le souffle : c’est bien là la respiration.
C’est de Dieu que l’âme reçoit sa vie. Autant la plante, pour vivre, a besoin d’air et de lumière, autant l’âme a besoin de Dieu. Dieu est Amour (1 Jn 4, 8), et l’âme est faite pour aimer :

"La prière est un échange d’amour entre l’homme et Dieu." (P. Charmot).

C’est dans cette rencontre quotidienne avec Dieu que l’âme puisera la force d’aimer. N’est-ce pas là une nécessité vitale ?

L’âme qui prie est comme un jardin bien irrigué

Une plante ne vit pas sans air, elle ne vit pas non plus sans eau :
Mon âme, comme une terre desséchée, soupire après le Seigneur. (Ps 140, 6)

La Sainte Ecriture nous donne une très belle image de cette autre nécessité vitale : l’âme qui prie est comme un jardin bien irrigué.
Heureux l’homme qui se plaît dans la loi du Seigneur, qui la médite jour et nuit. Il est comme un arbre planté au bord de l’eau qui donne son fruit à la saison, et son feuillage jamais ne sèche. Tout ce qu’il fait réussit. (Ps 1, 2-3)

La prière, c’est puiser la vie spirituelle - la vie de l’âme - à sa source :
Celui qui boira de cette eau n’aura plus jamais soif. L’eau que Je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissante pour la vie éternelle. (Jn 4, 14)

La prière, nourriture de l’âme
L’homme est esprit et corps : la prière est la nourriture quotidienne de l’esprit, tout comme le pain matériel est la nourriture quotidienne du corps. (Pie XII - aux jeunes époux 12-02-1941)

Mais l’âme est immatérielle, et ce besoin de prier, qui est une nécessité vitale sur le plan spirituel, n’est pas sensible, ni palpable. De ce fait, n’avons-nous pas, parfois, tendance à négliger la prière ? Le danger est d’autant plus à craindre, alors, que les effets ne s’en font pas sentir tout de suite, mais seulement à long terme.
L’âme qui ne prie pas se dessèche… tout comme la plante sans air, comme la terre sans eau.

La prière est pour l’homme le premier des biens : elle est sa lumière, sa nourriture, sa vie même, puisqu’elle le met en relation avec Dieu qui est lumière, nourriture et vie…
(Dom Guéranger)


5 - FAIRE PASSER NOTRE PRIÈRE PAR JÉSUS-CHRIST

Jésus est notre MÉDIATEUR auprès du Père : Sans Moi, vous ne pouvez rien faire. (Jn 15, 5). C’est Lui qui nous a appris à prier, qui nous a enseigné la prière parfaite, le NOTRE PÈRE. Il veut aussi que ce soit en son Nom que notre prière arrive à Dieu le Père :

Si vous demandez quelque chose à mon Père en mon Nom, II vous le donnera. (Jn 16, 2)

Tout ce que vous demandez à mon Père en mon Nom, je le ferai (Jn 14, 14)

Tout ce que nous avons à demander à Dieu, nous devons donc le faire passer par Jésus, au nom de Jésus. C’est ce que fait l’Eglise dans la liturgie en terminant toutes ses oraisons par ces mots :
...par Jésus-Christ, Notre Seigneur…

Cette recommandation de prier en son Nom est nouvelle (elle n’existe pas dans l’Ancien Testament) : c’est elle qui caractérise la prière chrétienne.

Dans l’Esprit Saint, la prière chrétienne est communion d’amour avec le Père, non seulement par le Christ, mais en Lui : Jusqu’ici, vous n’avez rien demandé en mon Nom ; demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite (Jn 16, 4). (CEC 2615)

Lorsque saint Pierre, après la Pentecôte, guérit des malades, c’est toujours par le Nom de Jésus le Ressuscité. (Act 3, 6)

Je suis la Vigne, vous les sarments. Celui qui demeure en moi porte beaucoup de fruit ; car hors de moi, vous ne pouvez rien faire.
Si quelqu’un ne demeure pas en moi, on le jette dehors comme le sarment et il sèche...
Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez et vous l’obtiendrez. (Jn 15, 5-7)

Comment demeurer en Jésus ? - Deux moyens indispensables : la prière et les bonnes actions.


6 - LES QUALITÉS D’UNE PRIÈRE « AGRÉABLE À DIEU »

Notre prière s’adresse à Dieu, Roi des rois et Seigneur des seigneurs : il ne convient pas s’adresser à Lui n’importe comment. Pour Lui être agréable, pour être "reçue" (c’est le sens du verbe "agréer"), elle demande de notre part certaines qualités. (Nous ne ferons ici que les énumérer, nous développerons chacune de ces parties par la suite) :

attention :
"détourner l’attention de soi pour la fixer en Dieu"... Cela nous demandera souvent des efforts pour lutter contre les distractions.

humilité :
pour se situer dans une relation juste avec Dieu, comment ne pas se faire tout petit devant Lui, totalement dépendants de Lui. C’est la parabole du Pharisien et du publicain (Lc 18, 9, 14).

confiance :
certitude que Dieu peut tout, qu’Il sait nos besoins, qu’Il ne fera rien qui ne soit bon pour nous.
C’est la prière de Notre-Dame aux Noces de Cana : lIs n’ont plus de vin (Jn 2, 1-11). Modèle de simplicité.

persévérance :
Ne nous décourageons pas si nous n’obtenons pas tout de suite ce que nous avons demandé, mais continuons à prier avec une grande confiance.

Demandez, et l’on vous donnera. Cherchez, et vous trouverez. Frappez, et l’on vous ouvrira ... (Luc 11, 9)

info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]