[ Procession du 15 août à Notre-Dame de Mercurey
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Procession-du-15-aout-a-Notre-Dame-de-Mercurey
        Procession du 15 août à Notre-Dame de Mercurey

Procession du 15 août à Notre-Dame de Mercurey

Comme chaque année, une cinquantaine de paroissiens se sont rassemblés pour la procession à la Vierge de Mercurey et pour la bénédiction des vignes, quelques semaines avant les vendanges.



À 17h00, le 15 août 2015, fête de Notre-Dame de l’Assomption, un petit groupe de paroissiens s’est rassemblé pour gravir la colline jusqu’à la statue de Notre-Dame de Mercurey et vivre autour du Père Alain la bénédiction des vignes.

(Voir les photos en bas de la page)

Est-ce du folklore ? Peut-être... et peut-être pas. Voilà ce que nous dit le Directoire de la Piété Populaire édité par le Vatican en 2001 :

La piété populaire a réservé une place très importante aux processions, surtout à partir du Moyen Âge, et ce mouvement a atteint son apogée à l’époque baroque : pour honorer les Saints patrons d’une cité, d’une contrée ou d’une corporation, les fidèles prirent alors l’habitude de porter en procession les reliques ou une statue, ou encore une image du Saint à travers les rues de la ville.

C’est ce qui explique pourquoi nous avons marché derrière la banière du Saint Patron de la paroisse, Saint Symphorien.

Les processions, dans ses formes les plus authentiques, permettent au peuple d’exprimer sa foi ; de plus, leur enracinement dans la culture locale contribue à réveiller le sentiment religieux des fidèles. I

Une procession est un signe de la nature profonde de l’Église : celle-ci est le peuple de Dieu qui chemine avec le Christ, et derrière lui, tout en étant conscient de ne pas avoir de demeure définitive dans ce monde (cf. He 13, 14), ou encore un peuple qui marche sur les routes de la cité terrestre vers la Jérusalem céleste. La procession est aussi le signe du témoignage de foi que la communauté chrétienne doit rendre à son Seigneur à l’intérieur des structures de la société civile. Elle est, enfin, le signe de l’engagement missionnaire de l’Église, qui, depuis ses débuts, et selon le commandement du Seigneur (cf. Mt 28, 19-20), s’est lancée sur toutes les routes et les chemins du monde entier pour annoncer l’Évangile du salut.

Du point de vue liturgique, les processions, y compris celles qui ont un caractère plus populaire, doivent être orientées vers la célébration de la Liturgie : ainsi, il convient de présenter une procession organisée d’une église jusqu’à une autre église, comme le signe du chemin que doit accomplir la communauté vivant dans le monde pour rejoindre la communauté, qui demeure dans les cieux. De même, il est important que la procession soit organisée par l’Église, et que ce soit elle qui la préside. Il faut faire en sorte de prévoir, au début de la procession, un moment de prière, qui doit nécessairement inclure la proclamation de la Parole de Dieu. Le chant doit être mis en valeur, de préférence celui des psaumes, avec l’apport éventuel des instruments de musique. Durant la procession, il est opportun de prévoir des haltes, qui doivent alterner avec la marche, donnant ainsi l’image de toute vie humaine, qui comporte elle aussi des moments de marche, ponctués par des arrêts. La procession doit se conclure par une prière adressée à Dieu, source de toute sainteté, et par la bénédiction donnée par celui qui la préside.

Enfin, du point de vue anthropologique, il faut insister sur le sens de la procession en tant que chemin accompli ensemble ; en effet, unis par la prière et par les chants, et tendus vers le même but, les fidèles découvrent qu’ils sont solidaires les uns des autres ; cette expérience les incite à mettre en pratique, dans leur propre vie, les résolutions chrétiennes qu’ils ont formulées dans leur cœur au cours de la procession.

C’est dans cet esprit que nous avons vécu ce moment fraternel, conclu au retour par une collation joyeuse offerte par la paroisse, la municipalité, l’association de la Sauvegarde du Patrimoine de Mercurey et les quelques vignerons qui nous ont rejoints.

MERCI À TOUS !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]