[ Qu'est-ce que la Joie ?
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Qu-est-ce-que-la-Joie-4e-dimanche

Qu’est-ce que la Joie ?

4e dimanche de Carême (Lætare), année C

• Livre de Josué 5,10-12
« À partir de ce jour, la manne cessa de tomber. »

• Psaume 34(33),2-3.4-5.6-7
« Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses. »

• Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,17-21
« Au nom du Christ, nous vous le demandons,
laissez-vous réconcilier avec Dieu ! »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 15,1-3.11-32
« Je vais retourner chez mon père, et je lui dirai :
Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi. »

- Pour lire l’intégralité des textes de ce jour



Ce dimanche marque la mi-carême liturgique.
Lætare est le premier mot latin de l’Antienne d’introduction du 4e dimanche de Carême :
« Réjouissez-vous avec Jérusalem,
exultez à cause d’elle, vous tous qui l’aimez !
Avec elle, soyez plein d’allégresse,
vous tous qui portiez son deuil !
Ainsi, vous serez nourris
et rassasiés de l’abondance de sa joie. »
(Isaïe 66,10-11).

Comme au dimanche Gaudete au milieu de l’Avent, l’Église fait une pause dans la pénitence de ces quarante jours afin de mieux se hâter vers la joie de Pâques qui approche.


À partir de ce jour, la manne cessa de tomber

Le livre de Josué fait immédiatement suite au Deutéronome. Il est le premier "livre historique", au sens où désormais, les fils d’Israël vont devoir collaborer à leur propre histoire.

La lecture que la liturgie nous fait entendre aujourd’hui marque le moment décisif de ce passage : le peuple passe d’un état à un autre ; de l’état d’enfance à celui d’adulte, de l’insouciance à la responsabilité. Désormais, DIEU ne se substitue plus à ce qu’Israël peut produire de lui-même.

Or cette étape est marquée par la Pâque pour deux raisons :
Une première raison, rituelle :
L’étape de la libération d’Égypte est terminée : à la Pâque d’Égypte qui inaugurait la marche répond celle de l’entrée en Terre Promise qui ferme cette marche ;
Une seconde raison, anthropologique :
Une fête exprime la joie qui naît toujours – et exclusivement – lorsque l’on passe d’une étape à une autre.

Exemples très divers :
Quand on se marie, on passe d’une étape à une autre = JOIE
Quand on résout un problème difficile, on passe d’une étape à une autre = JOIE
Penser à Archimède qui crie « Euréka ! » lorsqu’il découvre le rapport de la masse au volume en plongeant dans sa baignoire...
Quand on est libéré d’un temps d’occupation de guerre, on passe d’une étape à une autre = JOIE
Quand on se découvre aimé, on passe d’une étape à une autre = JOIE
etc.

Et de la JOIE procède la FÊTE ; jamais l’inverse ! On a dansé dans Paris le jour de la libération ; on danse le jour d’un mariage ; on chante quand on se sent aimé ; etc. Autant de marques de JOIE qui signent le passage d’une étape à l’autre.

La joie ne se décrète jamais. On ne décide pas de “faire la fête” pour “faire la fête”... C’est ainsi que bien des “fêtes” nationales sont devenue bien tristes, parce qu’elles ne signifient aucun franchissement d’étape... La foi est là pour marquer liturgiquement et joyeusement les étapes importantes de nos histoires personnelles et communautaires.

Aujourd’hui tout particulièrement, nous passons donc dans une autre étape du Carême qui nous dirige vers Pâques = JOIE. Et Pâques, qui sera une étape encore plus importante, nous introduira dans une JOIE encore plus grande puisqu’elle sera la JOIE de DIEU dès lors que « son Fils qui était mort est revenu à la vie ! »

* *
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses

Voilà encore une étape importante : nos cris, nos plaintes ne servent à rien s’ils ne portent pas l’espoir d’une JOIE : la JOIE d’être entendu.
Les psaumes, d’une certaine manière, ne germent que de cette JOIE... Tous procèdent de ce verset magnifique, raison pour laquelle l’Église ne cessera jamais de les chanter, pour être la voix des hommes de tous les temps, de tous les lieux.

Car dans le fond, y a-t-il une plus grande joie, une étape plus significative que celle qui nous fait vivre une rencontre ? Ne grandit-on pas exponentiellement quand on passe d’une étape où l’on se croyait perdu à celle où l’on se sait retrouvé ?

C’est tout le sens de l’appel de saint Paul aujourd’hui.

* *
Au nom du Christ, nous vous le demandons,
laissez-vous réconcilier avec Dieu !

Quelle meilleure manière de se préparer à Pâques que de se réconcilier avec DIEU ? Là encore, c’est vivre une étape qui ne peut apporter que de la JOIE !
Une joie personnelle parce que nous faisons l’expérience d’un amour inconditionnel : là où nous croyions que nous n’étions pas aimables, nous entendons cette parole magnifique : « Mon fils était mort et le voici vivant !!! ». Une phrase qui témoigne de la JOIE de DIEU.

* *
Je vais retourner chez mon père, et je lui dirai :
Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi

On comprend sans doute mieux pourquoi cet évangile a été choisi pour ce dimanche Lætare : c’est un dimanche où la JOIE du père rejaillit sur le fils retrouvé, et qui se concrétise par la FÊTE. Le père convoque les amis de la famille pour que résonnent les chants et la musique...

Le second fils, lui, refuse de passer d’une étape à l’autre : il reste triste, il ne connaît pas la JOIE du père et ne peut donc entrer dans la FÊTE.

* *

Dès lors, les exercices pour cette dernière partie du carême sont tout trouvés : il s’agit de repérer les étapes que le Seigneur nous propose de franchir à chaque occasion, et de lever les yeux vers le ciel en signe de connivence... De JOIE en JOIE, se préparer à fêter Pâques, qui est la FÊTE des FÊTES : Jésus est passé de l’étape de mort à celle de ressuscité, pour nous permettre à notre tour de passer de l’une à l’autre.

Ça vaut le coup de s’exercer encore trois bonnes semaines.

Bonne montée vers Pâques à tous !

+ Père Alain

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]