[ Que faites-vous là ?
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Que-faites-vous-la

Que faites-vous là ?

Homélie du 19e dimanche du Temps Ordinaire A (07 août 2011)

• Premier livre des Rois 19,9a.11-13a
« Que fais-tu là, Élie ? »

• Psaume 85(84),9ab-10.11-12.13-14
« J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ? »

• Lettre de saint Paul Apôtre
aux Romains 9,1-5
« Les fils d’Israël ont pour eux l’adoption,
la gloire, les alliances, la Loi, le culte,
les promesses de Dieu ; ils ont les patriarches,
et c’est de leur race que le Christ est né. »


• Évangile de Jésus-Christ
selon saint Matthieu 14,22-33
« Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »


- lire l’intégralité des textes de ce jour



Que fais-tu là, Élie ?

Bonne question ! Et vous, que faites-vous là ?

Est-ce que vous vous rappelez la réponse d’Élie ? « J’éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l’univers ! » [1].

Avons-nous une « ardeur jalouse » pour DIEU ? Pour ce DIEU qui n’est ni dans l’ouragan, pas dans le tremblement de terre, pas dans le feu, mais dans le murmure de la brise légère...

C’est cette ardeur jalouse qui fait partir à la recherche du vrai DIEU, comme Élie, qui croit d’abord que DIEU est vengeur, qu’il peut envoyer le feu sur ses détracteurs, tout puissant à la manière d’un grand roi... Surtout à la manière des hommes... Mais c’est parce qu’il a cette ardeur qu’Élie est capable de grandir spirituellement, d’abandonner cette première image jusqu’à devenir le prophète annonciateur du Christ. C’est à cette ardeur que, comme pour Moise, DIEU reconnait en Élie un véritable ami.

Et ce n’est pas facile ! Ce serait tellement plus simple, être l’ami d’un DIEU qui manifesterait sa puissance, qui nous ferait gagner des victoires, illuminerait nos visages quand nous serions dans la vérité... et ferait s’allonger notre né à chaque fois que nous mentons... Ce serait tellement facile d’avoir un DIEU style “Génie” de la lampe d’Aladin, à notre service, qui exaucerait nos moindres désirs, balayerait nos ennemis, comblerait nos amis... Est-ce pour cela que nous sommes là ce dimanche matin ?...

C’est pourtant l’image de DIEU à laquelle beaucoup s’attendent, et qui sont forcément déçus, amers contre les chrétiens... « Des histoires de Caté, tout ça ! ». C’est le reproche des philosophes des Lumières, des Franc-Maçons : « Si DIEU existe, qu’il nous foudroie ! », clament les plus athées d’entre eux à la fin de certaines de leurs agapes... sans que rien, évidemment, ne les frappe... Cela ne prouve d’ailleurs pas que DIEU n’existe pas ; ça prouve que DIEU existe au contraire, et qu’il est bon pour les imbéciles, ce qui n’est déjà pas si mal !

Alors, que faites-vous là ?
« J’écoute », dit le psaume... qui nous offre la réponse du sage.

* *
J’écoute !

« Que dira le Seigneur DIEU ? La paix pour son peuple. »

Cette paix qui nous vient du Père par le Fils, dans l’Esprit Saint, comme va le rappeler sans cesse la liturgie après le Notre Père. Mais là encore... voulons-nous cette paix là ? Une paix qui ne vient pas de vous, qui vous désapproprie de vous-mêmes, qui vous fait tomber de votre trône où vous n’êtes jamais jaloux que de vous-mêmes : J’ai trop de soucis pour m’occuper encore de ces bondieuseries !

C’est génial, le coup des soucis ! Ça nous permet de nous occuper de nous tout le temps. Et plus j’en résous, plus j’ai besoin que d’autres viennent. Je ne peux pas me passer de mes soucis, parce que sinon, je vais commencer à penser à autre chose qu’à moi, et ça me terrifie ! Les soucis, ça sert à penser à soi. C’est tout. Du coup, pas le temps de prier, pas le temps d’écouter, pas le temps...

J’écoute... Que dira, non pas moi, mais le Seigneur DIEU ? La paix ? Mais comment ? Il suffit de scruter l’Écriture, la Loi, les promesses de DIEU, des patriarches, de Jésus... Bref, comme le décrit saint Paul, plonger dans la mémoire de la Bible qui nous mène à Jésus...

* *
Les fils d’Israël ont pour eux l’adoption,
la gloire, les alliances, la Loi, le culte,
les promesses de Dieu ; ils ont les patriarches,
et c’est de leur race que le Christ est né.

Cette semaine, nous entendions le Deutéronome :

« Moïse disait au peuple d’Israël : « Interroge les temps anciens qui t’ont précédé, depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : d’un bout du monde à l’autre, est-il arrivé quelque chose d’aussi grand, a-t-on jamais connu rien de pareil ?
Est-il un peuple qui ait entendu comme toi la voix de Dieu parlant du milieu de la flamme, et qui soit resté en vie ? Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation, de venir la prendre au milieu d’une autre, à travers des épreuves, des signes, des prodiges et des combats, par la force de sa main et la vigueur de son bras, et par des exploits terrifiants - comme tu as vu le Seigneur ton Dieu le faire pour toi en Égypte ? »
Etc. [2]

Pourquoi les jeunes désertent-ils la foi chrétienne ? Parce que nous ne leur avons pas montré suffisamment que les Patriarches, la Loi, les Prophètes, les merveilles de DIEU, nous les portions dans notre chair. Nous avons réduit la foi à un système de valeurs : donc ils croient aux valeurs ! À quoi voulez-vous qu’ils croient d’autre ? Ils croient dans ce que nous leur avons transmis. Si nous n’avons jamais parlé de Jésus à table, si nous n’avons jamais prié avec eux en famille, si nous n’avons pas partagé avec eux des moments spirituels forts (pas seulement la première communion ou la profession de foi !), comment voulez-vous qu’ils continuent ?

Jésus faisait vivre des choses fortes à ses disciples : c’est comme ça qu’ils ont pu aller au plus loin dans la foi, jusqu’à risquer leur vie avec Lui, comme saint Pierre.

* *
Vraiment, tu es le Fils de Dieu !

Les disciples ont vécu avec le Seigneur des choses fortes, non pas conceptuellement, mais dans leur chair.

Avoir la foi, faire partie de l’Église ne consiste pas seulement à organiser des kermesses, rénover les églises ou écouter des sermons ! Ça, tous les partis politiques le font : ils appellent même leurs rassemblements des “grand messes”.

Vivre de la foi, c’est l’inscrire dans la chair ! Vous, les jeunes, partez au nom du Christ ! Allez au bout du monde perdre votre vie de petits bourgeois pour l’offrir aux plus pauvres ! Ce sont eux, et les missionnaires qui vous accueilleront, qui vous ramèneront au Christ, parce qu’eux, ils ne se gargarisent pas de mots : ils vivent de Lui, dans leur chair, comme leur plus grande richesse. Et le pire, c’est qu’ils sont heureux : ils vous apprendront à arrêter de toujours vous plaindre de vos soucis.

Ce sont eux qui vous montreront que Jésus est vraiment le Fils de DIEU. Ils vous montreront comment ils marchent sur l’eau avec Lui ; comment ils se laissent saisir par Lui quand ils coulent ; comment Jésus leur donne de se donner à leurs frères et sœurs, eux qui n’ont rien que le Nom de Jésus à leur offrir, mais qui, par ce nom, font des miracles !

Et quand vous reviendrez, vous saurez peut-être écouter. Vous entendrez le Seigneur vous dire : Je t’appelle à être prêtre, moine, frère des pauvres ; je t’appelle à partir pour évangéliser le monde ! je t’appelle à te marier, mais pour que vous donniez à l’Église 50% de vos enfants, en vivant pleinement et joyeusement votre foi, rivée à votre chair, dans la pauvreté, la chasteté et l’obéissance.

Si vous n’écoutez que vos soucis, comme vos parents, vous n’irez pas loin ! Si vous écoutez le Christ, si vous faites mémoire de tout ce qu’il a fait pour son peuple, vous irez jusqu’au bout du monde et vous ferez de votre vie un signe de l’existence prodigieuse d’un DIEU qui se donne dans le secret, mais qui illumine ceux qui Lui remettent leur vie. Vous serez SAINTS !

DIEU a donné sa vie pour vous. En sa chair, il vous a prouvé que l’amour seul est digne de foi, pour que vous en viviez, non pas seulement dans votre tête, non pas seulement comme une valeur, mais comme la chair de votre vie. C’est ça, l’Eucharistie. C’est ça, la VIE du chrétien. Tout le reste est vanité.

Avec mon affection fraternelle,

+ Père Alain


Notes

[11R 19,14

[2Livre du Deutéronome 4,32-40.

« Moïse disait au peuple d’Israël : « Interroge les temps anciens qui t’ont précédé, depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : d’un bout du monde à l’autre, est-il arrivé quelque chose d’aussi grand, a-t-on jamais connu rien de pareil ? Est-il un peuple qui ait entendu comme toi la voix de Dieu parlant du milieu de la flamme, et qui soit resté en vie ? Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation, de venir la prendre au milieu d’une autre, à travers des épreuves, des signes, des prodiges et des combats, par la force de sa main et la vigueur de son bras, et par des exploits terrifiants - comme tu as vu le Seigneur ton Dieu le faire pour toi en Égypte ?

Il t’a été donné de voir tout cela pour que tu saches que le Seigneur est Dieu, et qu’il n’y en a pas d’autre. Du haut du ciel, il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire ; sur la terre, il t’a fait voir son feu impressionnant, et tu as entendu ce qu’il te disait du milieu du feu.

Parce qu’il a aimé tes pères et qu’il a choisi leur descendance, en personne il t’a fait sortir d’Égypte par sa grande force, pour repousser devant toi des peuples plus nombreux et plus robustes, te faire entrer dans leur pays et te le donner en héritage, comme cela se réalise aujourd’hui.

Sache donc aujourd’hui, et médite cela dans ton cœur : le Seigneur est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre, et il n’y en a pas d’autre. Tu garderas tous les jours les commandements et les ordres du Seigneur que je te donne aujourd’hui, afin d’avoir, toi et tes fils, bonheur et longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]