[ Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ?
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Que-nous-veux-tu-Jesus-de-Nazareth
        Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ?

Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ?

Homélie du 4e dimanche du Temps Ordinaire, Année B (29 janvier 2012)

• Livre du Deutéronome 18,15-20
« Je ferai se lever au milieu de leurs frères
un prophète comme toi »

• Psaume 95(94),1-2.6-7ab.7d-8a.9
« Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? »

• Première lettre de saint Paul Apôtre
aux Corinthiens 7,32-35
« Celui qui n’est pas marié
a le souci des affaires du Seigneur »

• Évangile de Jésus-Christ
selon saint Marc 1,21-28
« Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? »

- lire l’intégralité des textes de ce jour



Je ferai se lever au milieu de leurs frères
un prophète comme toi


Nous sommes dans le Livre du Deutéronome. Le Deutéronome, c’est plus qu’un livre : c’est une manière de relire l’histoire à travers la conviction que, pour suivre DIEU, il faut se convertir, écouter sa Parole pour la mettre en pratique. C’est une école imprégnée de la pensée prophétique.

Il y a d’autres traditions, comme celle issue des milieux sacerdotaux et dont les préoccupations tournent beaucoup autour de l’importance du Temple, un peu comme si c’était le cœur du monde : leur manière d’écrire et de relire l’histoire est donc différente des auteurs deutéronomistes. On se rend très vite compte de la différence en comparant par exemple les livres du Lévitique et des Nombres avec le Deutéronome. On peut aussi comparer le 1er et le 2ème chapitres de la Genèse.

Ainsi donc, alors qu’une part des livre de l’Exode, du Lévitique et des Nombres présentent Moïse comme le fondateur du culte du Seigneur, le Deutéronome, lui, présente Moïse comme un prophète : le premier des Prophètes du Seigneur qui accompagneront l’histoire des Fils d’Israël.

Dans cette ligne, un auteur comme Matthieu présentera Jésus comme le Nouveau Moïse, moins au sens d’un législateur que d’un prophète : Moïse fut le premier Prophète de l’Ancienne Alliance ; Jésus est le premier Prophète de la Nouvelle Alliance. Suite à la mort de Moïse, d’autres prophètes se levèrent en Israël pour veiller sur l’Alliance. Suite à la résurrection du Christ, se lèveront désormais, non plus des prophètes au sens strict (le seule Prophète de la Nouvelle Alliance est toujours vivant), mais des saints, c’est-à-dire des hommes et des femmes qui sont les amis du Prophète, les amis du Christ.

L’auteur deutéronomiste est sensible à cette dimension de l’amitié. C’est lui, dans le livre de l’Exode, qui écrit que « Le Seigneur s’entretenait avec Moïse comme un ami parle à son ami » (Ex 33,11). Car l’idée vient des prophètes : Isaïe et Daniel parlent d’Abraham comme de l’ami de DIEU (cf. Is 41,8 ; Dn 3,35). Manière de nous dire que “croire en DIEU” signifie “devenir l’ami de DIEU”, dès Abraham.

* *
Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ?


C’est dans le cadre de l’amitié qu’il faut entendre cette parole, comme d’ailleurs tout commandement de DIEU. À quoi éprouverai-je la vérité d’une amitié, sinon à l’écoute de la parole de mon ami ? La parole de l’ami a toujours une saveur, une valeur singulières qui pèsent sur notre vie, nos choix, nos intérêts...

* *
Celui qui n’est pas marié
a le souci des affaires du Seigneur


C’est précisément pour nous rappeler cette amitié que certains d’entre nous s’engagent dans le célibat consacré. Saint Paul le dit très bien : se marier est magnifique, mais les soucis du mariage peuvent nous diviser et disperser notre amitié avec le Seigneur. Un jeune pasteur protestant, il y a quelques années, m’avait dit : "Je t’envie ton célibat. Moi, avec ma femme et mes enfants, je n’arrive plus à prendre le temps de prier...” Venant d’un pasteur protestant, j’ai pris cette confidence pour un compliment de poids !

Non que le célibat soit “mieux” que le mariage. On n’en est plus là. Mais le célibat consacré, quelle qu’en soit la forme, rappelle aux gens mariés l’exigence de cette amitié qu’eux aussi doivent rechercher.

Ce n’est que de la joie ! C’est passionnant d’être l’ami du Christ ! Cela demande simplement un peu de temps offert, dans la prière personnelle. C’est tout. Le reste se déverse alors sur la vie comme une belle et solide amitié humaine illumine tout le reste de nos existences réciproques. Mais une amitié divine qui illumine absolument tout, d’une manière unique et transfigurante.

Il y a moins de prêtres aujourd’hui. Mais qui témoigne de cette amitié qu’il partage avec le Seigneur à ses enfants, pour leur donner le goût d’une vie entièrement plongée dans cette amitié ? Réfléchissez bien : si votre foi ne relève pas d’une amitié profonde avec le Seigneur, alors vous êtes des chrétiens certainement fervent, mais tout aussi certainement ennuyeux ! Car l’amitié seule fait vivre.

* *
Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ?


Très bonne question du démon, qui ne peut évidemment entendre la réponse. Que veut Jésus ? Être notre ami. Se révéler pleinement à nous, nous partager son souci de sauver tout homme et toute femme ; de mettre la joie dans le monde qui n’adviendra que du cœur de cette amitié divinisante. En échange, il prend sur Lui nos soucis, qui sont les mêmes, dans le fond : l’avenir de nos enfants, leur santé, la condition humaine comme aurait dit Malraux, et le bonheur du monde.

C’est forts de cette amitié que nous pouvons, joyeusement, nous engager dans le monde, non pour le changer — le transformer, disait Karl Marx — mais pour l’illuminer de l’intérieur. Notre monde n’a pas besoin d’idéologues, il a besoin des lumières de l’amitié promise et tant attendue.

« — Que nous veut-tu, Jésus de Nazareth ? », demandait le démon.
« — Veux-tu être mon ami ? » , nous répond le Christ (cf. Jn 21,15-17).

Avec mon affection fraternelle,

+ Père Alain


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]