[ Que ton visage s'illumine pour nous !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Que-ton-visage-s-illumine-pour

Que ton visage s’illumine pour nous !

Homélie du 6e Dimanche de Pâques (2010)

• Actes des Apôtres 15,1-2.22-29
« L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé
de ne pas faire peser sur vous
[les prescriptions de la loi juive] »

• Psaume 67(66),2-3.5.6.8
« Que ton visage
s’illumine pour nous ! »

• Apocalypse 21,10-14.22-23
« La cité n’a pas besoin
de la lumière du soleil
ni de la lune,
car la gloire de Dieu l’illumine,
et sa source de lumière, c’est l’Agneau »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 10,27-30
« Le Défenseur, l’Esprit Saint
que le Père enverra en mon nom,
lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir
de tout ce que je vous ai dit. »

- lire l’intégralité des textes de ce jour



L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé
de ne pas faire peser sur vous
[les prescriptions de la loi juive]

Ce premier texte est fondamental pour comprendre que l’Église n’est pas “une secte qui a réussi”. Elle est même tout le contraire d’une secte !

Qu’est-ce qu’un secte ? Une mise à l’écart de personnes autour d’un gourou, qui se retirent du monde pour adopter la doctrine et les rites du groupe. Une secte ne veut avoir de compte à rendre qu’à elle-même et décrète toujours, en fin de compte, que tout ce qui n’appartient pas à son monde (et surtout à celui du gourou qui, comme par hasard, est bien vivant et rarement pauvre...) est voué à la condamnation éternelle.

L’Église, c’est exactement le contraire : d’abord, le fondateur est mort avant même qu’elle ne voie le jour. Certes, il est ressuscité, mais enfin, avant cela, il est tout de même passé par un chemin que peu de gourou empruntent habituellement... D’autre part, alors que précisément la tentation se présente d’obliger les païens convertis de se faire juifs (circoncision, interdits alimentaires et autres prescriptions), les apôtres, dont Jacques qui est le chef de la communauté de Jérusalem, comprennent aussitôt qu’on ferait fausse route. Il ne s’agit pas de rendre le monde juif, mais d’évangéliser les différentes cultures qui habitent le monde, ce qui est tout différent.

Et pour cela, au moins quelques points d’attention : ne pas manger la viande offerte aux idoles, parce que les chrétiens n’ont qu’un seul DIEU, révélé en Jésus Christ. Ces cultes idolâtres ne peuvent pas être évangélisés, puisqu’ils adorent d’autres dieux auxquels d’ailleurs, à l’époque, même les augures ne croient plus... Cicéron écrit que lorsque deux d’entre eux se croisaient dans la rue, ils ne pouvaient pas s’empêcher de rire tellement ils ne croyaient pas eux-mêmes à ce qu’ils faisaient...

Concernant le sang, les Église d’Orient on conservé ce point d’attention : le sang, c’est la vie ; et la vie appartient à DIEU. Oublier cela, comme en Occident, et c’est la vie qui n’est plus respectée (on tue les animaux par coup de trique ou d’électricité, bien caché dans les abattoirs... Quant au sang, on en fait du boudin ! Comment s’étonner alors que nos vies se terminent justement en eau de boudin ?), et dans le droit fil, c’est DIEU qu’on oublie comme fondation de toute vie.
Un moyen de contourner cette perte de vigilance : redécouvrir la prière du benedicite (ici), pour au moins éviter de manger comme des idolâtres.

Nous n’ajouterons rien aujourd’hui concernant les unions illégitimes. Cela va (– du moins je l’espère –) de soi.

L’enjeu de tout cela ? Certainement pas du ritualisme, mais bien l’évangélisation de toute notre vie, afin que le visage de DIEU s’illumine pour nous, comme le chante le psaume.

* *
Que ton visage
s’illumine pour nous !

Dans la ligne du livre des Actes de Apôtres, il s’agit donc que le visage de DIEU rayonne sur nous pour que nos frères et sœurs qui ne connaissent pas Jésus le rencontre en nous voyant vivre : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on vous reconnaîtra pour mes disciples ! » a dit Jésus. Et cet amour, justement, tout en transfigurant notre vie, illumine nos visages par la paix et la joie (ici) qui doivent émaner de nos visages.

Vous voyez qu’on est vraiment dans une autre logique que celle des seules “valeurs”. Ce qui nous apporte la paix, c’est cette présence intérieure du Christ Ressuscité que rend possible l’action de l’Esprit Saint en nous. Mais encore faut-il pour cela apprendre à faire silence !

Si dès le matin j’appuie sur le bouton de la radio ou de la télévision, idem dans ma voiture, puis au bureau, puis dans les magasins, puis dans la rue... puis avec les écouteurs quand je fais mon jogging ou du vélo... Comment voulez-vous que j’entende la présence de DIEU en moi ? Et comment voulez-vous que son visage s’illumine pour moi et m’apporte la paix ? En faisant du yoga ? Mais le yoga ne m’apaise pas, puisque dès que je remonte dans ma voiture, je rallume ma radio ! rappelez-vous la phrase de Bernanos :«  On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. »
(La France contre les robots, Robert Laffont, 1947, pp. 138).

Évidemment, le silence me ramène à moi, et c’est ce que nous n’aimons pas trop. Car nous avons peur de nous-mêmes... Quelle désolation ! Comment en guérir ? Précisément en découvrant qu’il y a au moins une personne qui n’a pas peur de nous : DIEU Lui-même, en Jésus Christ. Sa présence nous sauve de nous-mêmes.

C’est quand on accueille ce regard et cette parole divines en nous que le visage de DIEU s’illumine pour nous, et que nous est offerte sa paix. Non pas la paix du monde, mais la paix que le Christ nous donne pour que nous l’échangions, comme nous le redira la Prière Eucharistique au moment de communier.

* *
La cité n’a pas besoin de la lumière du soleil
ni de la lune, car la gloire de Dieu l’illumine,
et sa source de lumière, c’est l’Agneau

Encore une question d’illumination !
Car ce que nous décrit l’Apocalypse, la Cité Sainte dont l’Agneau est la lumière, c’est nous  ! Le Temple de cette Cité, c’est notre cœur. Ce qui fait que cette Cité éternelle n’est pas pour après la mort, mais pour aujourd’hui...

L’Apocalypse n’est pas une fenêtre ouverte sur l’après-mort, mais sur l’actualité intime de notre vie, notre culture, notre monde habité par DIEU tant que les chrétiens accepteront la mission de rayonner en eux sa présence.

Et la messe du dimanche n’est pas autre chose que la révélation joyeuse et paisible de cette Jérusalem Nouvelle. Nous sommes, en ce moment où nous célébrons l’Eucharistie comme le Christ nous a dit de le faire, la Cité Sainte du dernier chapitre de l’Apocalypse. Nous sommes l’accomplissement du plan de Salut de DIEU. Ce n’est pas rien... quand on y croit, bien entendu... Une Cité de paix partagée, de joie et de lumière, ouverte sur les 4 points cardinaux du monde et marquant toute l’histoire des hommes.

* *
Le Défenseur, l’Esprit Saint
que le Père enverra en mon nom,
lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir
de tout ce que je vous ai dit

Tout cela, frères et sœurs, nous est offert dans l’Esprit Saint reçu au Baptême. Si le Christ n’avait pas disparu de nos yeux de chair, il n’aurait pas pu être accueilli dans son véritable sanctuaire, qui est le cœur de l’homme. Car le Ciel de DIEU, c’est le cœur de l’homme. Quelle révélation unique !

Quand nous accueillons l’Esprit Saint, c’est le Christ qui parle en nous. À condition de l’entendre et de l’écouter.

* *
Se préparer à accueillir l’Esprit Saint
que nous avons reçu au Baptême

Il nous faut donc, dans les derniers jours du Temps Pascal qui nous préparent plus instamment à la Pentecôte, faire un effort de silence intérieur. C’est ce que je nous propose comme exercice, dès aujourd’hui, et pour les 15 jours qui suivent.

Ce qui veut dire : retenir le doigt qui allume la radio dès le matin, ou dès que je pénètre dans la voiture. Se retenir d’allumer la télévision par réflexe. Écouter la nature, écouter son cœur, et nous réapprivoiser nous-mêmes.

Ne vous en faites pas pour les informations du monde : elles seront toujours aussi mauvaises dans 15 jours, et vous vous apercevrez que vous n’aurez pas loupé grand chose. Ou peut-être si : vous aurez sans doute redécouvert qu’autour de vous, dans votre famille, chez vos voisins, au travail, le monde n’est pas aussi mauvais que les média nous le serinent.

Il est même merveilleux, quand on y fait attention. Alors nous aurons peut-être un peu plus de paix intérieure, une paix qui permettra à la lumière de l’Agneau de rayonner pour nous, dans un monde qui attend des porteurs de lumière, de paix et de joie.

Bonne préparation à la Pentecôte !

Je vous garde dans ma prière tout au long de cette semaine où je serai à Rome.

+ Père Alain

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]