[ Rends-moi la joie d'être sauvé !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Rends-moi-la-joie-d-etre-sauve
        Rends-moi la joie d’être sauvé !

Rends-moi la joie d’être sauvé !

Homélie du Mercredi des Cendres (22 février 2012)

• Livre de Joël 2,12-18
« Revenez à moi de tout votre cœur »

• Psaume 51(50),3-4.5-6a.12-13.14.17
« Rends-moi la joie d’être sauvé »

• Deuxième lettre de saint Paul Apôtre
aux Corinthiens 5,20-21.6,1-2
« Au jour du salut je suis venu à ton secours »

• Évangile de Jésus-Christ
selon saint Matthieu 6,1-6.16-18
« Ton Père voit ce que tu fais dans le secret :
Il te le revaudra »


- lire l’intégralité des textes de ce jour



Revenez à moi de tout votre cœur


Je voudrais vous proposer, à la lumière de la liturgie de ce jour, d’entamer un carême de joie. La joie, nous l’avons déjà mainte fois dit, jaillit à chaque fois que nous avons, dans notre existence, franchi un cap de vie. Or le cap de vie que nous propose le Seigneur, c’est Lui qui l’a franchi pour nous, pour nous en ouvrir le chemin.

Mais pour cela, il faut le vouloir. C’est le sens du mot cœur dans la Bible. La joie est donné au terme d’une étape franchie en mobilisant la volonté.

Notre pauvre monde se bat avec lui-même, parce qu’on lui fait identifier volonté et “volontarisme”... C’est terrible ! Car la volonté est une vertu ; autrement dit : une force qui nous conduit à l’excellence. C’est cela qu’il faut viser : l’excellence ! Non pas la “perfection” du monde, c’est-à-dire sans laisser transparaître aucune faiblesse, mais l’excellence qui nous fait désirer vivre pleinement chaque action que nous posons. De la pus petite à la plus grande, et non l’inverse !

La volonté s’éduque et se découvre dans les petites choses faites avec respect et amour. Cela va du lever du lit jusqu’au coucher. Cela pourrait être reprendre conscience que je pose le pied par terre, me lever sans courir et avec un petit mot gentil pour le conjoint, ou pour le Seigneur... Un petit déjeuner préparé avec soin, sans laisser la cuillère tourner dans le café avec un goût de nonchalance comme si la vie était un poids, alors qu’elle est une puissance de fécondité ! Vivre chaque jour de ce carême comme un formidable moment de fécondité ! Quelle plus belle préparation au matin de Pâques ?

Mais pour cela, il y faut notre cœur. Dès lors, nous reprenons conscience que la VIE nous est donnée à chaque instant, comme un salut offert, comme un cadeau d’amitié de DIEU. C’est alors que les paroles du psalmiste retentissent comme un chant d’allégresse : Rends-moi la joie d’être sauvé !

* *
Rends-moi la joie d’être sauvé


Voilà une phrase qu’il nous faudrait garder en mémoire pendant 40 jours ! Et la suite :

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange


La générosité de DIEU est offerte comme un magnifique présent quotidien à tous. Ça, c’est de la démocratie en acte ! Personne n’est oublié ! Ni les orphelins, ni les veuves, ni les pauvres, ni les méchants... C’est en cela que la foi chrétienne est universelle.

De quoi nous garder de la mentalité victimaire dans laquelle nous baignons et des propos d’oiseaux que se lancent ceux qui ne croient qu’en eux-mêmes et qui courent pour être les premiers sur les marches du pouvoir ! Ah ! Si nos politiques chantaient la louange de DIEU dans leurs meetings, voilà qui changerait vraiment le monde !

* *
Au jour du salut je suis venu à ton secours


Voilà ce que DIEU ne cesse de nous susurrer à l’oreille, quand nous voulons bien mettre notre cœur à l’écouter. Le secours, c’est le signe de la présence fidèle de l’ami. Non pas qu’il résolve tous nos soucis, mais il nous donne le cœur de les vaincre, et de vivre debout. C’est alors que la VIE jaillit et se met à briller.

C’est parce que nous ne sommes pas assez imprégnés de ces phrases formidables, non pas écrite sur un recoin de table un jour de mélancolie, mais éprouvées par des centaines de générations avant nous qui nous crient : « Aie confiance en DIEU ! Comme moi j’ai eu confiance en DIEU, et j’ai fait quelque chose de ma vie ! Parce qu’Il m’a sauvé ! »

Nous n’utilisons pas assez ces mots là qui sont pourtant posés devant nous, prêts à l’emploi et garantis à vie ! Ce sont eux qui nous portent alors à la générosité de l’aumône, à la prière comme un moment d’amitié et au jeûne joyeux comme un partage de la pauvreté. C’est ce que nous allons vivre ce soir autour du bol de riz.

* *
Ton Père voit ce que tu fais dans le secret :
Il te le revaudra


Prise en elle-même, l’aumône ne suffit pas. Elle est généreuse, mais elle est encore l’exercice d’un pouvoir : “Les autres ont besoin de moi”. C’est vrai, mais ce n’est pas le cœur du problème.

La prière doit accompagner l’aumône pour prendre conscience que j’ai besoin, moi aussi, moi d’abord, de cette amitié qui procure la joie d’être aimé. Aimé par un DIEU qui s’est fait CHAIR, c’est-à-dire qui m’a manifesté concrètement ce qu’aimer veut dire : être présent à son ami, dans la CHAIR.

Alors jaillit de cette prière la conscience qu’il me faut, moi aussi, être présent à mes frères et sœurs, non pas de loin, non pas par simple générosité, mais parce qu’eux-aussi, ont besoin de moi. Le jeûne, de ce point de vue, nous rend tous pauvres, de cette pauvreté qui nous ouvre à l’essentiel : nous avons tous besoin, avant tout, du secours de l’amour.

C’est cela que le Père « voit dans le secret ». Il voit un cœur désireux de savourer l’essentiel de la VIE, et de la partager. Il vient à moi dans l’essentiel, et c’est cela qui me rend à la joie. L’argent rend triste et vindicatif. Seul les pauvres savent s’ouvrir à la vraie joie et l’enseigner au monde. C’est ce que nous apprendra ce carême, s’il nous le vivons joyeusement et avec cœur.

Avec toute mon affection fraternelle,

+ Père Alain.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]