[ Résumé de l'homélie du 4e Dimanche du Temps de l'Avent 2013
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Resume-de-l-homelie-du-4e-Dimanche
        Résumé de l’homélie du 4e Dimanche du Temps de l’Avent 2013

Résumé de l’homélie du 4e Dimanche du Temps de l’Avent 2013

Pour ceux qui n’ont pas le temps de lire le développement un peu long — mais essentiel — de l’homélie du 4e dimanche de l’Avent (A), vous trouverez ci-dessous un résumé paru dans l’hebdomadaire © Famille Chrétienne n. 1875-1876.



Le christianisme commence par le scandale de la croix : c’est un Messie crucifié que les chrétiens reconnaissent comme Seigneur. Jésus, pourtant, n’en était pas à son premier scandale. En effet, les quatre femmes mentionnées dans la généalogie qui précède l’Evangile du 4e dimanche de l’Avent - Thamar, Rahab, Ruth et la femme d’Ourias - ne sont pas de vertueuses matriarches. Elles évoquent au contraire les situations les plus vicieuses qu’on puisse imaginer : un inceste, une prostitution, une mésalliance et un adultère assassin… Charles Péguy disait que peu d’hommes ont eu autant d’ancêtres si charnellement criminels. C’est en partie, disait-il, ce qui donne au mystère de l’Incarnation toute sa profondeur. Tel est bien, comme l’écrit Fabrice Hadjadj, « l’État Civil de la Rédemption », les « unions illégitimes pointées dans les chastes épousailles de Marie et de Joseph ».

Ce qui tourmente Joseph n’est pas de l’ordre de l’émotion ou d’on-ne-sait quel sentiment de trahison. Matthieu nous dit qu’il était « juste », c’est-à-dire non pas moralement vertueux, mais fin connaisseur de la Torah. La lignée de Jésus n’est-elle pas sa propre lignée ? Offrira-t-il au Messie une ascendance aussi scandaleuse ? Ne vaut-il pas mieux l’en préserver par la répudiation secrète de Marie, sa mère ? Or ce que l’ange lui donne de comprendre, c’est que toutes ces unions illégitimes sont assumées par Dieu. Non que le péché soit bon. Mais, d’un point de vue supérieur, il « sert », comme dit Claudel. En Marie, cette histoire, qui est celle de l’humanité pécheresse, connaît une première assomption. Elle est recueillie et sauvée par Dieu. Voilà l’extraordinaire nouvelle inscrite au cœur de la fête de Noël. Voilà ce que comprend Joseph qui porte ici à son sommet son identité de « juste » en Israël.

† Père Alain Dumont


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]