[ Seuls ceux qui ont soif entreront dans le Royaume
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Seuls-ceux-qui-ont-soif-entreront
        Seuls ceux qui ont soif entreront dans le Royaume

Seuls ceux qui ont soif entreront dans le Royaume

Livre de l’Exode 17,3-7
« Le peuple avait soif. Ils récriminèrent contre Moïse. »

Psaume 95(94),1-2.6-7ab.7d-8a.9
« Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? »

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 5,1-2.5-8
« Frères, Dieu a fait de nous des justes par la foi. »

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 4,5-42
« Jésus lui dit : “Donne-moi à boire.” »

- lire l’intégralité des textes de ce dimanche




J’ai soif !


Il est rare en France que nous ayons à dire : "J’ai soif !"... Nos terres sont gorgées d’eau, trop même... Avoir soif est beaucoup plus angoissant qu’avoir faim. Nous sommes composés de 70% d’eau, allant de 90% d’eau dans le sang à 1% dans l’émail des dents... Sans l’eau, pas d’échanges métaboliques et donc pas de vie. La déshydratation peut vous entraîner à la mort en moins d’une semaine, et en moins de trois jours si vous ne mangez pas non plus... Bref.

Nos anciens — qui n’étaient pas aussi débiles que notre époque présomptueuse le pense et l’affirme haut et fort sans sourciller le moins du monde — le savaient, pour qui l’eau était synonyme de vie. De vie reçue. De dépendance vitale. La chose est tellement enracinée anthropologiquement que dans les régions où l’on n’a jamais soif, c’est-à-dire où il n’y a qu’à tourner un bouton pour que coule l’eau en abondance ; une eau saine, potable — ce que la Bible appelle “eau vive”, une eau salubre qui ne donne pas la mort — ; quand on n’a même plus à aller puiser au puits, on oublie la valeur de l’eau, et l’on oublie la valeur de la vie. Il est certain que dans le désert, vous ne "dégustez" pas : vous buvez, et l’eau a plus de prix alors que tous nos "Puligny Montrachet", nos "Chablis" et autres “Mercureys” ! Nous vendons nos bouteilles à 10, 20, 30, 50 euros la bouteille, sans avoir soif ! Combien serions-nous prêts à payer une bouteille d’eau si nous avions vraiment soif ?

Je me permets de vous proposer un exercice pour midi : ne mettez pas de vin sur la table, et ne goûtez que de l’eau. Regardez là, cette eau vive que vous avez reçue gratuitement, que vous pouvez boire à pleine gorgée sans que jamais elle n’altère votre raison, ni vos tissus, ni votre foie. Contemplez là, cette eau vive et demandez-vous par qui elle vous est offerte ; qui la fait tomber du ciel, et pourquoi Il la fait tomber... Vous verrez alors que vous commencerez à vous poser des questions que même la plus grande bouteille de “Château Yquem” ne vous fera jamais vous poser ! Car lorsque vous buvez un vin, si grand soit-il, vous le gardez pour vous. Le vin ne féconde rien ! Il n’est qu’un produit ! Certes, il réjouit le cœur de l’homme, comme dit le Psaume, mais il ne donne pas la vie ! Le vin ne mène pas à DIEU quand on a oublié ce qu’avoir soif veut dire. En revanche, quand on se rappelle d’avoir soif, alors le vin dit la surabondance de cette eau qui peut, par surcroît, vous offrir le vin. Alors seulement le vin devient un signe à son tour, mais pas sans que nous ne soyons passé par l’étape de la vraie soif ! La soif d’eau ! La soif d’eau vive !

Et le plus étonnant dans cette affaire, c’est que DIEU Lui-même, en Jésus, nous dit qu’Il a soif... On dit souvent que tant qu’on est pas passé par l’épreuve, on ne comprend pas l’épreuve des autres. C’est la même chose ici : si nous n’avons jamais soif, si l’eau n’est là que pour nous rincer la bouche entre deux dégustations, on ne comprend pas ce que Jésus nous dit de DIEU qui a soif. Et l’on en vient même à disserter sur la qualité du vin que le curé met dans le Calice, parce qu’il a "bien de la chance, le curé, de se taper une rasade de vin pendant la messe !"... Si vous saviez combien ça me fait mal d’entendre ce genre de plaisanterie de comptoir de la part des chrétiens pour qui ce vin, si précieux, si vénérable, n’est en définitif rien d’autre que "du vin". Si nous en restons là, si le vin est devenu opaque de toute vertu divine, c’est parce que, nantis que nous sommes sans plus le voir, nous avons oublié d’avoir soif.

Alors il faut que Jésus prononce ces mots pour nous les redonner, afin que nous marchions jusqu’à Pâques. Et le plus étrange, c’est que pour l’heure, c’est à nous qu’il les dit à travers la Samaritaine. DIEU a soif de nous ! Il a soif de nous sentir vivre, non pas sans y penser, mais en éprouvant cette Vie. Car c’est la joie d’un Père que de voir vivre pleinement ses enfants, gouter la vie comme on goute l’eau à la source. Et c’est sa tristesse la plus grande de les voir dépérir, non parce qu’il n’y a pas d’eau, mais parce qu’ils la dédaignent...

Enfin, ces mots, nous les réentendrons sur la croix. Ils sont le cri de l’homme qui se sait enfin dépendant de DIEU. Il sont le cri de l’homme adulte vers DIEU dont il sait que de DIEU seul, il peut recevoir la Vie. Une Vie qui ne s’achète pas. Une Vie dont il nous faut avoir soif, car le Royaume de DIEU n’est rien d’autre qu’une Source. Si vous n’avez jamais soif, vous n’entrerez pas dans le Royaume...

Alors aujourd’hui, souvenons-nous d’avoir soif. Inscrivons-le dans notre chair et remercions le Seigneur de nous rappeler à cette attitude fondamentale qui, seule, nous ouvre à l’éternité — si c’est là ce que nous désirons, bien entendu —. l’Eucharistie est le sacrement offert à ceux qui ont soif et qui savent ce que la Gratitude signifie, elle qui rythme notre carême et qui, je l’espère, rythmera désormais toute notre vie communautaire.

Avec mon affection fraternelle,

† Père Alain.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]