[ Tout est accompli
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Tout-est-accompli

Tout est accompli

Homélie pour le Vendredi Saint (06 avril 2012)

• Livre d’Isaïe 52,13-15.53,1-12
« Il intercédait pour les pécheurs. »

• Psaume 31(30),2ab.6.12-14ad.15-16.17.25
« Soyez forts, prenez courage,
vous tous qui espérez le Seigneur ! »

• Lettre aux Hébreux 4,14-16.5,7-9
« En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence. »

• Évangile de Jésus-Christ
selon saint Jean 13,1-15
« Jésus dit : “Tout est accompli.” Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit. »


- lire l’Homélie du Jeudi Saint 2012 : Ce jour-là sera pour vous un mémorial
- lire l’intégralité des textes de ce jour



Il intercédait pour les pécheurs


Je voudrais que cette année, dans le récit de la Passion selon saint Jean, nous contemplions Jésus comme notre intercesseur. La chose est tellement importante pour DIEU !

Rappelez-vous Abraham devant Sodome et Gomorrhe. Ces villes s’étaient tellement enfoncées dans le péché qu’en toute justice, DIEU n’avait d’autre choix que de les détruire. Pourtant, il est venu à Abraham, lui a confié son souci et a fait comprendre à Abraham que sa prière avait du prix à ses yeux :
« — S’il y a 50 justes, détruiras-Tu ?
— Je ne détruirai pas.
— Et s’il y en a 30, 20, 10 ?
— Je ne détruirai pas. »

Et c’est Moïse à qui le Seigneur apprend que son intercession a du prix à ses yeux ; et c’est David, Ézéchias, Esdras, les Prophètes, les Psaumes...

Et c’est Jésus : Jésus qui intercède pour nous. Et son intercession nous vaut le salut. Quelqu’un nous aime, qui nous sait malades du péchés — alors que nous y sommes tellement habitués —, et qui accomplit ce que tout homme, toute femme voudrait pouvoir faire lorsqu’il voit celui qu’il aime souffrir : il prend sur Lui notre mal. Cela, ni Abraham, ni Moïse, ni tous les autres n’avaient pu le faire. Jésus, Lui, l’a fait.

* *
Soyez forts, prenez courage,
vous tous qui espérez le Seigneur !


C’est pourquoi, désormais, il faut que nous ayons du courage, nous qui espérons le Seigneur. Car son intercession passe les siècles, passe les générations, passe les guerres, passe les horreurs dont notre monde regorge, et dont nous sommes devenus indifférents à force d’être matraqués d’images et de nouvelles sordides, mauvaises, pécheresses. Pire : nous nous disons : « Dans ce monde, il y a des hommes et des femmes de bonne volonté, alors rassurons-nous : le monde est beau malgré tout ! » Oui, certes, il y a des hommes et des femmes de bonne volonté, mais peuvent-ils porter le péché du monde ? Est-ce en eux que nous mettons notre espérance et par qui nous pouvons nous dire que le monde est sauvé ? Tout au plus est-il moins pire, mais est-ce que cela suffit ?

Où est notre espérance ? Dans le Seigneur seul.

* *
En Jésus, le Fils de Dieu,
nous avons le grand prêtre par excellence.


Grâce à Jésus en sa Passion, nous prenons conscience que le péché du monde est une grave maladie. Sans Lui, nous sommes vous et moi de ces riches qui ne voient pas Lazare à leur porte de derrière, et qui se disent : “Le monde n’est pas si dur...” Et dès lors, nous ne vivons pas d’espérance, mais d’une consolation à bon compte.

Sans doute la plupart d’entre nous ne restons pas les deux pieds dans le même sabot, mais est-ce que cela sauve le monde ? C’est déjà pas si mal, dirons-nous. Certes. Et merci à ceux qui donnent de leur temps pour leurs frères et sœurs. Mais la vraie joie n’est pas uniquement dans la souffrance matérielle que nous soulageons. Elle est importante, c’est évident. Mais la vraie joie, c’est quand un cœur change de vie, se met à faire le bien là où, auparavant, il ne songeait qu’à sauver sa peau.

La vraie joie naît lorsque nous pouvons offrir notre vie avec Celui qui est le Grand Prêtre par excellence, qui a offert sa vie pour nous, l’a portée vers le Père et nous a obtenu le pardon. Voilà Jésus Prêtre, ultime intercesseur, accomplissant toutes les intercessions qui attendaient ce Prêtre magnifique se faisant la Victime offerte pour nos péchés.

* *
Jésus dit : “Tout est accompli.”
Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit


Eh bien ! Voilà ce que Jésus opère pour nous. Il intercède pour que les hommes changent de vie, mais pour aller au plus loin possible, il balaye leur dette en prenant sur Lui nos péchés, nos indifférences, nos consolations à bon prix, nos fascinations pour la puissance et le pouvoir.

Sur la croix, il est là pour nous dire : avec toi, je veux sauver le monde. ne pars pas. Reçois le courage de ma mère, et sois, toi aussi, son fils. Sois courageux. Dénonce le mal et mets la joie dans le monde par la Lumière et la Vérité que je dépose en toi.

Puis il incline la tête, remet l’esprit : tout est accompli. Le monde, par Lui, peut être sauvé.

Avec mon affection fraternelle,

+ Père Alain


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]