[ Une Lumière s'est levée, alléluia !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Une-Lumiere-s-est-levee-alleluia
        Une Lumière s’est levée, alléluia !

Une Lumière s’est levée, alléluia !

• Livre d’Isaïe 9,1-6
« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. »

• Psaume Psaume 96(95),1-2a.2b-3.11-12a.12b-13ac
« Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient »

• Lettre de saint Paul Apôtre à Tite 2,11-14
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes. »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,1-14
« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. »

- lire l’intégralité des textes de ce jour




Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière

Ce soir, frères et sœurs, j’aimerais que nous contemplions la Lumière. La vraie Lumière, celle qui donne vie au monde, sans laquelle tout devient sombre et opaque. L’homme a du mal à voir la Lumière, en particulier dans un monde qui a renoncé à la poésie, à la littérature, à la peinture... bref, à l’art qui fait de l’homme autre chose que ce simple consommateur qu’on l’oblige à être aujourd’hui pour faire tourner le système. C’est le propre de l’art en effet que de nous faire percevoir ce que, pris dans nos courses quotidiennes, nous ne savons plus déceler.

Or ce soir, nous célébrons l’avènement définitif de la Lumière. Nous nous laissons toucher par elle de sorte que l’Artiste par excellence, DIEU en Personne, puisse nous faire voir ce que, par eux-mêmes, nos yeux ne savent plus voir ; entendre ce que, par elles-mêmes, nos oreilles ne savent plus entendre. Et c’est là sans doute le combat le plus important de l’homme, car l’époque d’Isaïe n’était pas plus facile que la nôtre, et déjà le Prophète invitait à regarder la Lumière.

"À quoi cela sert-il ?" demanderont les fameux "intellectuels" dont M. Alain Touret disait, lors de cette parodie de consultation parlementaire digne des pires moments des tribunaux révolutionnaires (ici), que plus aucun d’entre eux n’est dans les rangs des religions... Cela sert tout simplement à trouver le courage d’aller jusqu’au bout de soi-même, d’accomplir sa vie non pas en se déclarant victime de tout et en accusant les autres de tous les maux, mais en mettant la lumière de la foi, de l’amour et de l’espérance dans la vie des hommes et des femmes de ce temps. Cela, des Michel Onfray et consort en sont incapables dont on ressort des livres et des conférences violents, agressifs et méprisants, passés maîtres qu’ils sont de faire croire à leurs auditeurs qu’ils apportent la lumière là-même où leurs discours ne distillent que l’amertume.

Ce soir, pas de discours. Un enfant, simplement. Une lumière qui surgit, qui il n’y a pas si longtemps encore amenait l’arrêt de tous les combats sur la terre pour que les hommes puissent ne pas s’oublier eux-mêmes, ne serait-ce que quelques instants. Ce soir, même dans les foyers les plus pauvres du monde, il y aura des éclats de rire, des yeux émerveillés, des visages rayonnants, simplement parce que c’est Noël. Pour 95% d’entre eux, il n’y aura pas de cadeau. Simplement la joie de sentir que l’homme n’est pas un loup pour l’homme [1], mais un ami, un frère dans les bras de qui est fait bon de se jeter et de s’abandonner. L’homme est capable de gestes d’amour prodigieux qui sont autant de traits de lumière dans un monde que les ténèbres veulent tenir opaque. Non pas simplement des gestes d’un instant, de quelques jours, mais des gestes de toute une vie ; des gestes par lesquels l’homme se découvre capable d’offrir toute sa vie pour la donner tout entière, la transmettre et la voir s’épanouir là-même où elle semblait tellement fragile et terriblement menacée.

Voilà ce qui, ce soir, enchante le psalmiste qui voit les arbres danser, ce qui émerveille Paul qui voit la grâce de DIEU s’épanouir en tout homme et ce qui étonne les bergers autant que les Anges et les fait chanter : Gloire à DIEU au plus haut des Cieux, et Paix sur la terre aux hommes qu’Il aime... et qui L’aiment.

Joyeux et saint Noël à tous.

+ Père Alain


(The last leaf, Thomas Kinkades)


Notes

[1Ce qu’enseignaient les “intellectuels” de M. Touret : Plaute, Érasme, Rabelais, Montaigne, Francis Bacon, Hobbes, Schopenhauer et Freud.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]