[ VIVONS LA VRAIE VIE !
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/VIVONS-LA-VRAIE-VIE
        VIVONS LA VRAIE VIE !

VIVONS LA VRAIE VIE !

Un petit préliminaire en complément des conseils du Pape pour être heureux.

Sur les dangers d’une génération "Facebook/Twiter/SMS only"...




Trop d’écrans :
les risques pour les relations

© psychologies.com

Quelle partie de nous-mêmes mettons-nous en danger dans le brouhaha des écrans ? « Même s’il est attiré par tout ce qui brille, notre cerveau éprouve le besoin fondamental de calme, de lenteur, de continuité », nous rappelle le psychiatre et spécialiste des émotions Christophe André. C’était une évidence avant les écrans. « Nous avons appris, au fil des générations, à établir un équilibre intérieur subtil entre des besoins constamment en compétition : le lien avec les autres, le besoin d’être seul, les moments de lenteur, les moments de stimulation. Les écrans nous externalisent, fixent l’essentiel de notre attention en dehors de nous-mêmes. »

Démultipliés, les temps d’action et de distraction numériques nous coupent de la conscience de notre corps, et du contact avec la nature et avec le temps qui passe, « alors que les deux principaux régulateurs de notre bien-être, le (vrai) lien social et l’activité physique, sont portion congrue ».

« Écrire sur Facebook ou par SMS est un succédané de relation à l’autre, ce que la vitamine C est à l’orange pressée », ajoute-t-il. Le fruit propose en plus une palette de nutriments, de saveurs, de sensations qui nourrissent tout notre métabolisme. Il en est de même de la vraie présence, infiniment plus riche que la relation digitale. « Nous avons toujours besoin d’être écoutés, mais ce qui a changé, c’est notre impatience à l’être. Nous sommes plongés dans l’urgence, dans le désir d’écoute immédiate. » Mails, SMS, « pokes », « tweets » : le bombardement informationnel et émotionnel nous en laisse-t-il le loisir ?

Quelques conseils

Se protéger
Posons-nous. Réapprenons à ne rien faire. À contempler, observer, ressentir, sans réfléchir. À apprécier le silence. Considérons le calme et la lenteur comme des nutriments indispensables à notre cerveau. Pratiquons des exercices de respiration et de relaxation plusieurs fois par jour, dès que nous sentons que nous ruminons un problème.
Protéger les autres
Respectons les temps de respiration de l’autre. Redonnons la primauté à l’individu qui est en face de nous, en nous concentrant sur l’échange, sans autre distraction. Coupons nos téléphones, utilisons le moins possible les SMS, faisons preuve de sérieux et d’implication dans nos conversations, investissons autant que possible nos relations au moment présent.


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]