[ le Seigneur regarde le cœur
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/le-Seigneur-regarde-le-coeur

le Seigneur regarde le cœur

Homélie du 4e dimanche du Carême A (3 avril 2011)

• Premier livre de Samuel 16,1.6-7.10-13
« Dieu ne regarde pas comme les hommes,
car les hommes regardent l’apparence,
mais le Seigneur regarde le cœur. »

• Psaume 23(22),1-2ab.2c-3.4.5.6
« Le Seigneur me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre »

• Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 5,8-14
« Frères, autrefois, vous étiez ténèbres ;
maintenant, dans le Seigneur,
vous êtes devenus lumière »

• Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 9,1-41
« Si vous étiez des aveugles,
vous n’auriez pas de péché ;
mais du moment que vous dites : ‘Nous voyons !’,
votre péché demeure. »

- lire l’intégralité des textes de ce jour



Dieu ne regarde pas comme les hommes,
car les hommes regardent l’apparence,
mais le Seigneur regarde le cœur

Voilà une phrase que les chrétiens devraient apprendre par cœur. Tellement souvent, nous sommes pris par les jugements extérieurs... Tel homme nous paraît fort parce que sa carrure en impose, et voilà que le plus courageux s’avère être le petit chétif que tout le monde oublie parce que sa corpulence n’en impose pas...

Regarder le cœur devrait être l’objet de la prière quotidienne de tout chrétien. C’était celle, par exemple, que disait chaque matin ce physicien et ancien politique des années 70, Norbert Segard (+ 1981) :

Seigneur, donne-moi de voir les choses à faire
sans oublier les personnes à aimer,
et de voir les personnes à aimer
sans oublier les choses à faire.

Donne-moi de voir les vrais besoins des autres.
C’est si difficile de ne pas vouloir à la place des autres,
de ne pas répondre à la place des autres,
de ne pas décider à la place des autres.
C’est si difficile, Seigneur,
de ne pas prendre ses désirs pour les désirs des autres
et de comprendre les désirs des autres,
quand ils sont si différents des nôtres !

Seigneur, donne-moi de voir
ce que Tu attends de moi parmi les autres.
Enracine au plus profond de moi cette certitude :
on ne fait pas le bonheur des autres sans eux...

Seigneur, apprends-moi à faire les choses
en aimant les personnes.
Apprends-moi à aimer les personnes
pour ne trouver ma joie
qu’en faisant quelque chose pour elles,
et pour qu’un jour elles sachent
que Toi seul, Seigneur, est l’Amour.

PDF - 47.4 ko
Cliquer sur l’image pour télécharger le document en .pdf

C’est ainsi, en éveillant sa conscience chaque matin, que l’on perçoit comment le Seigneur nous mène vers les eaux tranquilles et nous fait revivre, comme chante le psaume. Il ne s’agit pas seulement de vivre une “zénitude” introspective, mais de puiser en Dieu la sagesse qui donne de savoir discerner l’invisible...

* *
Frères, autrefois, vous étiez ténèbres ;
maintenant, dans le Seigneur,
vous êtes devenus lumière

Cette sagesse procède de la Lumière dont le Seigneur est la source. Elle consiste à savoir que, par nous-mêmes, séparés de la cette source, notre conscience est moins attentive. Oh, bien sûr, tout homme est capable de générosité et de sagesse. Mais le chrétien, illuminé par la clarté du Christ qui vit en lui par la grâce du Baptême, a conscience que la générosité humaine est appelée à se déployer en lui de manière beaucoup plus radicale. Une générosité qui ne consiste pas à donner de son temps pour l’autre, mais à se livrer tout entier pour lui. Et là, la foi est incontournable.

La foi, non comme une belle idée qu’on affiche sur les frontons des portes, mais un véritable combat contre le péché qui nous tient prisonniers des ténèbres, c’est-à-dire nous maintient dans la superficialité du monde.

C’est là le véritable péché dont l’aveugle-né nous apprend la nature.

* *
Si vous étiez des aveugles,
vous n’auriez pas de péché ;
mais du moment que vous dites : ‘Nous voyons !’,
votre péché demeure

S’il est un mot qui, en effet, est aujourd’hui controversé, c’est bien celui de « péché » ! Certains chrétiens ne jurent que par lui quand d’autres ne veulent même plus en entendre parler…

Quelle que soit la définition qu’on en donne, l’évangile de ce dimanche veut dissocier le péché de toute sanction juridico-punitive : l’aveuglement congénital de cet homme n’est pas la punition d’un péché. Mais remarquons que nous tombons tous dans le piège ! Quand il nous arrive une tuile, il n’est pas rare d’en renvoyer la cause sur le destin, ou sur l’immanence (« Il n’a que ce qu’il mérite »), ou sur Dieu…Qui d’entre nous ne s’est pas demandé, quand les turpitudes de la vie semblent dépasser la mesure : « Mais qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu pour mériter ça ? ». Nous ne valons guère mieux que les disciples ou les pharisiens.

Ce que dénonce Jésus, c’est l’obstination de l’homme à justifier le mal et à s’en dédouaner, ce qui est aux antipodes du chemin qui mène au vrai Dieu. Dieu qui n’a de cesse de guérir, relever, sauver de tout ce qui entrave la liberté. Il faut ici lire le texte jusqu’au bout : quand l’aveugle est-il véritablement guéri ? Non lorsqu’il retrouve la vue, mais lorsqu’il exprime sa foi dans le Fils de l’Homme : « Je crois, Seigneur ». S’il n’avait pas été jusque-là, il aurait, pour le coup, manifesté le véritable péché : non comme la cause de son aveuglement congénital, mais comme le refus de croire alors même que la lumière était entrée en lui.

Toute l’œuvre de Dieu est là : nous amener à la lumière pour que nous puissions vivre en croyant au Fils de l’homme . L’aveugle ne pèche pas. Seul celui qui est dans la lumière, en refusant la foi, pèche. Et ce péché-là demeure, parce que seule la foi dans la vérité du Fils de l’homme rend libre. Là est la joie de la conversion. L’apôtre Thomas, à la fin de l’Évangile, en sera l’ultime témoin.

Avec toute mon affection fraternelle,

+ Père Alain


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]