Pour faciliter la réception de nos nouvelles, merci d'ajouter saintsymphorien@bonnenouvelle.info à vos contacts

Voir en ligne : http://saintsymphorien.net/spip.php?page=colonneedito

Le renouveau de la Miséricorde

Livre d’Is 22,19-23 « Je mettrai sur mon épaule la clef de la maison de David. » • Psaume 137(138),1-2a, 2bc-3, 6.8bc « Le jour où tu répondis à mon appel, tu fis grandir en mon âme la force » • Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 11,33-36 « Tout est de Lui, et par Lui, et pour Lui. » • Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,13-20 « Je te donnerai les clés du royaume des Cieux. » lire l’intégralité des textes de ce dimanche
L’Évangile de ce dimanche est généralement interprété comme le moment fondateur du « Pouvoir des Clefs » remis par le Christ à l’Église. Certes, mais la chose est plus subtile, qui concerne avant tout l’avènement nouveau de la Miséricorde. Que nous apprend la Torah sur la Miséricorde ? Tout d’abord qu’elle passe par le sacerdoce (cf. Nb 17 en particulier). Le sacerdoce n’a pas pour seul rôle d’offrir des offrandes mais d’être aussi le gardien de la Miséricorde de Dieu en faveur des Fils d’Israël qui se savent pécheurs. Ce qui nous permet d’entendre que lorsque Jésus lui remet le « Pouvoir des Clefs », Il institue Pierre ni plus ni moins que prêtre d’une Alliance nouvelle. Nouvelle non au sens où la précédente serait obsolète mais où elle la « renouvelle ». Nous assistons ici à un « renouveau » de la Torah, ouverte désormais aux nations pécheresses par le Christ qui en élargit le sacerdoce afin de leur apporter, à elles aussi, la Miséricorde. Une Miséricorde totalement imméritée mais accordée à la prière du Juste : Moïse en faveur d’Israël ; Jésus en faveur de tout homme. Ce sacerdoce nouveau ne consiste plus à offrir des offrandes puisque Jésus, Grand-Prêtre de cette Nouvelle Alliance, s’offrira ultimement au Père sur (...)