Pour faciliter la réception de nos nouvelles, merci d'ajouter saintsymphorien@bonnenouvelle.info à vos contacts

Voir en ligne : http://saintsymphorien.net/spip.php?page=colonneedito

Ne ressassez pas la tristesse passée. Visez la joie !

Livre d’Isaïe 43,16-21 « Ne songez plus aux choses d’autrefois. Voici que je fais une chose nouvelle. » • Psaume 126(125),1-2ab.2cd-3.4-5.6 « Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie. » • Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 3,8-14 « Oubliant ce qui est en arrière, et lancé vers l’avant, je cours vers le but en vue du prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus. » • Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 8,1-11 « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. » lire l’intégralité des textes de ce (...)
Toute la liturgie de ce dimanche nous pousse à tourner notre regard vers l’horizon de la Résurrection comme un horizon de Joie. Le propre du péché est de maintenir notre regard captif du passé. Nous ressassons notre passé en le prenant nos "casseroles" comme prétextes des fautes que nous commettons aujourd’hui. Dire simplement : « Je suis comme ça, il faut me prendre comme je suis ! », c’est rester prisonnier du passé. Alors il y a sûrement des choses à travailler sur le passé ; en particulier si nous souffrons d’une véritable pathologie, c’est vrai qu’il faut la soigner. Mais le faire en croyant que ça arrangera tout et qu’on vivra sans combat le présent et l’avenir, c’est de la naïveté diabolique, parce que c’est se mettre à l’écoute du serpent qui nous souffle : "Travaille uniquement sur ton passé, et tu verras, tu seras comme un dieu !". Les saints n’étaient pas parfaits. Ils ont eu des combats tels que vous et moi n’en avons même pas l’idée. Ils avaient leurs propres blessures, mais ils regardaient le Christ. Mais il ne s’agit pas seulement de regarder : il faut s’engager vers cet horizon. Non pas même marcher sur le chemin ouvert par Jésus, mais y COURIR ! Mais comment faire ? On nous rabâche tellement et (...)