Parcours biblique

Au coeur de l’Église : la formation parcours biblique

 L’Ancien Testament fait partie intégrante de la parole de Dieu.
Faute d’étudier l’Ancien Testament, notre compréhension du coeur de l’Evangile du Christ risque de rester superficielle.

 

Pourquoi étudier l’Ancien Testament que l’on appelle aussi le premier testament

La Bible est une révélation progressive.

Tout d’abord, il pose les fondements des enseignements et événements du Nouveau. Si vous sautez la première moitié d’un bon livre et que vous essayiez de le terminer, vous aurez du mal à vous y retrouver entre les personnages, l’intrigue et l’épilogue.
De même, on ne peut comprendre pleinement le Nouveau Testament qu’en gardant à l’esprit les événements, les personnages, les lois, le système sacrificiel, les alliances et les promesses de l’Ancien.
Nous lirions les Évangiles sans savoir pourquoi les Juifs attendaient un Messie (un roi Sauveur). Nous ne comprendrions pas pourquoi le Messie devait venir (voir Ésaïe 53) et n’aurions pas pu reconnaître Jésus de Nazareth grâce aux nombreuses prophéties détaillées le concernant (annonçant, par exemple, son lieu de naissance (Michée 5.2), la manière dont il mourrait (Psaumes 22, surtout versets 1, 7-8, 14-18, 69.21), sa résurrection (Psaumes 16.10) et beaucoup d’autres détails de son ministère (Ésaïe 9.2, 52.3).

Dans les livres de l’Ancien Testament « se trouvent de sublimes enseignements sur DIEU, une bienfaisante sagesse sur la vie humaine, d’admirables trésors de prière ; en eux enfin se tient caché le Mystère de notre Salut. » (Catéchisme de l’Église Catholique, n. 122)

L’étude de l’Ancien Testament est très importante aussi pour comprendre les coutumes juives mentionnées dans le Nouveau Testament. Nous ne comprendrions pas à quel point les Pharisiens avaient corrompu la Loi de Dieu en y ajoutant leurs propres traditions, ni pourquoi Jésus était si contrarié lorsqu’il a purifié la cour du Temple. Nous ne connaîtrions pas non plus la source de ses nombreuses répliques à ses adversaires.

Jésus lui même vient nous enseigner :

Nouveau Testament
Ce deuxième Testament nous emmène à la découverte du Christ Jésus, parce que la foi chrétienne n’est pas d’abord une doctrine, encore moins d’abord une morale, mais une rencontre.

Il faut se rappeler une chose, c’est que le Nouveau Testament se greffe sur le précédent qu’on appelle soit l’Ancien Testament — puisqu’il y en a un Nouveau — soit le Premier Testament au regard du second.

« Seigneur, à qui irions-nous, Tu as les paroles de la vie éternelle ! »

Ce Nouveau Testament comporte 27 livres, 4 évangiles, le livre des Actes des Apôtres, 13 lettres de Paul, L’épître aux Hébreux qui est un peu particulière, 7 lettres de Pierre, Jean, Jacques et Jude, et enfin le livre de l’Apocalypse.

Découvrir la personne de Jésus

Rencontrer Jésus, à la suite des disciples, c’est Le laisser nous toucher dans la chair pour ouvrir le chemin de la vérité et de la vie en plénitude. C’est d’ailleurs une phrase clef de Jésus dans l’évangile selon saint Jean : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14,6)

La catéchèse que nous allons vivre ensemble va parler de Jésus, évidemment, mais aussi de l’amour, de la vie et de la mort, de la joie et des épreuves, de l’espérance aussi a-t-on le droit encore aujourd’hui d’espérer ?

Jésus a transformé notre vie et il transformera la vôtre !

Il fera de vous, comme pour nous, un homme ou une femme meilleur(e), avec des épreuves, certes, mais avec surtout d’étonnantes joies qu’une vie sans dieu ni maître est incapable d’imaginer. »

(Maurice Zundel, Vivre Dieu, Presses de la Renaissance (2007), p 33
« Il y a en moi plus grand que moi. Quiconque a fait cette expérience n’a pas besoin qu’on lui montre l’existence de Dieu. Dieu ne se démontre pas, il est la vie ; et dès qu’un homme est attentif à sa propre vie, il se heurte à cette présence merveilleuse, invisible. Qu’importe le nom qu’on lui donne, c’est une Présence infinie qui le dépasse infiniment et qui est plus proche à lui-même que lui-même. »

Ces Parcours sont soutenus par des vidéos http://www.bible-tutoriel.com/ et s’accompagnent d’un débat.

Tous les quinze jours à la maison paroissiale.
Ancien Testament : lundi de 14h à 16h
Nouveau Testament : jeudi de 20h30 à 22h

Contacts :
Geneviève MONTANI   06 80 60 34 37
Laurence DUPEYRAT   06 84 65 09 87