Fête de la Toussaint

https://www.youtube.com/watch?v=vUMd4raHV-o&t=81s

FÊTE DE LA TOUSSAINT

Au IVe siècle, l’église grecque décide de fêter les martyrs chrétiens. À l’origine, les premiers saints, après les apôtres, étaient des martyrs, morts pour leur foi. Cette fête est célébrée le premier dimanche après la Pentecôte dans l’église orthodoxe. …
C’est à cette occasion que la fête de la Toussaint est instituée.

Dans l’Église catholique, chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.
La Toussaint a été longtemps célébrée à proximité des fêtes de Pâques et de la Pentecôte. Ce lien avec ces deux grandes fêtes donne le sens originel de la fête de la Toussaint : goûter déjà à la joie de ceux qui ont mis le Christ au centre de leur vie et vivre dans l’Espérance de la Résurrection.

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints.
Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », et nous sont donnés en modèles, l’Église sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Évangile et au service de tous. C’est bien pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.

Sont reconnus « saints » ces hommes et ces femmes dont la Passion pour Dieu a changé leur vie. Les saints sont avant tout des personnes ordinaires dont la rencontre et la fidélité à Dieu ont fait de leur vie une vie extra-ordinaire.

Pour beaucoup, le chemin n’a pas été sans embûches. Ils se sont souvent battus pour rester proches de Dieu, dans la confiance et l’Espérance, malgré les difficultés et les tentations.

Mais qu’ont-ils fait d’extraordinaire dans leur vie ? Rien moins que suivre le chemin proposé par le Christ : le chemin des Béatitudes.
L’Évangile des Béatitudes (Mt 5,1-12), lu le jour de la Toussaint, est le premier enseignement public de Jésus, c’est dire qu’il est primordial. Il éclairera toute sa mission et son ministère ! Un enseignement qui invite à la joie, à celle de l’humilité, de la justice, de la miséricorde, de la paix…
Le 1er novembre, jour de la Toussaint, est donc un jour de fête et de joie.

Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

La sainteté n’est pas une voie réservée à une élite : elle concerne tous ceux et celles qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ. Le pape Jean-Paul II nous l’a fait comprendre en béatifiant et canonisant un grand nombre de personnes, parmi lesquelles des figures aussi différentes que le Père Maximilien Kolbe, Edith Stein, Padre Pio ou Mère Térésa…
La vie de ces saints constitue une véritable catéchèse, vivante et proche de nous. Elle nous montre l’actualité de la Bonne nouvelle et la présence agissante de l’Esprit Saint parmi les hommes. Témoins de l’amour de Dieu, ces hommes et ces femmes nous sont proches aussi par leur cheminement – ils ne sont pas devenus saints du jour au lendemain -, par leurs doutes, leurs questionnements… en un mot : leur humanité.

Ils sont nombreux les bienheureux

https://www.youtube.com/watch?v=drmw9WI9Z6w

Lorsqu’on évoque les saints, on pense aux plus grands, à ceux qui ont marqué l’histoire de l’Église : la Vierge Marie, les apôtres, saint Benoît, saint Augustin, saint François, saint Dominique, sainte Thérèse, etc.
Mais le ciel est aussi peuplé de tous les anonymes qui ont pratiqué les béatitudes. Les pauvres de cœur, ceux qui pleurent, les doux, ceux qui ont faim et soif de justice, les miséricordieux, les cœurs purs, les artisans de paix, ceux qui sont persécutés pour la justice, ceux qui sont insultés et persécutés à cause du Christ.

C’est la foule immense de l’Apocalypse, la foule de ceux qui affirment que le Salut appartient à notre Dieu. Demandons-leur de prier pour nous.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *