Le mot du curé du 24 mai 2020

Chers amis,

Nous poursuivons la grande neuvaine à l’Esprit Saint préparatoire à la Pentecôte. C’est le 3ème jour.

Continuons à prier le Veni Creator, prière traditionnelle de l’Eglise depuis des siècles.
Je vous mets à nouveau les liens, si vous voulez chanter en latin ou en français.
https://www.youtube.com/watch?v=OT_DBvCe-ZY ou https://www.youtube.com/watch?v=kmOkbBO76a4
ou encore https://www.youtube.com/watch?v=38RVjhZt0i0

Quelle joie de reprendre les messes avec une partie de la communauté paroissiale ! Hier soir d’abord, à Mellecey, puis ce matin à Givry et à Touches !
Bravo à toute l’équipe de coordination et au service d’ordre. Nous pouvons encore être une assemblée 2 ou 3 fois plus nombreuse ! Nous sommes prêts pour la Pentecôte !
Je n’oublie pas dans mes pensées et mes prières tous ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous, par prudence ou parce que ce sont des personnes à risque. Nous vous avons porté dans nos cœurs durant ces célébrations.

Je vous dédicace particulièrement mon homélie de ce dimanche, que je prends maintenant le temps de retaper entièrement pour vous.

Quelle chance nous avons en ce dimanche. Peut-être en rêvions-nous et Jésus l’a fait : Nous entrons dans le Cœur même de Dieu ! Parfois nous aimerions être comme une petite souris pour savoir ce que Dieu pense, ce que Dieu veut, ce qu’Il projette ou pense de nous. Eh bien dans l’Evangile d’aujourd’hui, nous sommes carrément en direct de l’intimité, du dialogue d’Amour de Jésus avec son Père, au cœur de la prière du Christ, dans le plus profond de son Cœur. Nous avons un œil (ou une oreille) dans la serrure de la porte du Ciel ! Découvrons maintenant ce qu’il s’y passe…

I) L’amour et la prière de Jésus pour nous

Replaçons-nous dans le contexte. Nous sommes sans doute à la veille de la Passion, de la Mort de Jésus sur le Croix. Bientôt Jésus aura achevé toute son œuvre d’Amour sur la terre, tout « sera accompli ». Bientôt Jésus aura glorifié son Père en menant à bien sa mission, en mourant et ressuscitant. Bientôt Jésus remontera dans la gloire du Ciel d’où Il était descendu pour nous rejoindre, partager notre condition humaine, la transfigurer et nous sauver. Et voilà ce que dit Jésus à son Père, message plein d’Amour pour nous ET prière d’intercession forte en notre faveur.
1) « Il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ ».
La première demande de Jésus pour nous : obtenir la vie éternelle ! Avoir part avec Lui, entrer dans leur communion totale, dans la circulation d’Amour de la Trinité, dans cette vie divine. Quel bonheur ! Jésus veut que nous soyons avec Lui pour toujours, dans la joie parfaite et infinie du Ciel, dans l’Amour éternel de Dieu pour lequel nous sommes faits depuis toujours et qui seul peut combler vraiment et totalement nos cœurs.
2) « J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé ».
Quel beau message de Jésus ! Quel magnifique regard Il porte sur nous ! Quelle bonté envers nous, quelle espérance aussi !
– Il redit à son Père que nous sommes un don, un cadeau de son Amour, offert pour Lui. Jésus reconnaît en nous le cadeau précieux du Père !
– Ensuite Jésus dit que nous avons accueilli sa parole et l’avons mise en pratique, que nous avons suivi ses enseignements et adhéré à Lui.
– Enfin, Il affirme que nous avons cru en Lui, Lui avons fait confiance, avons mis nos pas dans les siens et L’avons reconnu comme le Fils de Dieu, l’envoyé du Père.
En entendant cela peut-être trouvons-nous que Jésus exagère, que nous ne correspondons pas à cette description, que nous sommes loin en réalité du portrait tracé, que Jésus idéalise ou ne parle par de nous mais des Apôtres ou des saints ! Accueillons pourtant ce message d’espérance de Jésus sur nous. Même si nous ne sommes pas toujours fidèles, pas toujours parfaits, pas toujours en communion de cœur et de volonté avec Lui, c’est ce qu’Il désire pour nous. Arrêtons de nous déprécier, de nous décourager.
En même temps, n’ayons pas les chevilles qui enflent : si Jésus dit cela (et surtout si c’est écrit dans l’Evangile) ce n’est pas parce que nous sommes déjà arrivés, mais c’est une invitation, un encouragement de sa part à correspondre à ce qu’Il dit de nous.
3) « Je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés (…) Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »
Quelle chance formidable nous avons ! Nous sommes l’objet permanent de la sollicitude de Jésus. Il ne cesse de penser à nous ! Il prie pour nous à chaque seconde et continue à s’offrir pour nous auprès du Père. Remonté au Ciel, Il ne nous oublie pas ! Bien au contraire, Il nous présente à son Père ; nous sommes son bien propre ! Non pas comme une propriété, une possession, comme si nous étions ses choses, ses robots, ses marionnettes ; mais plutôt ceux qu’Il a chèrement sauvés en donnant sa vie pour eux. Nous sommes les brebis bien-aimées de son Cœurs, qu’Il est si heureux de ramener enfin dans la bergerie du Paradis, en payant le prix fort de l’Incarnation, de la souffrance et de la mort sur la Croix.
Jésus sait que nous, nous restons dans le monde, alors que Lui désormais est au Ciel et ne souffre plus. Il connaît de l’intérieur notre condition humaine. Il connaît les épreuves de ce monde, sa dureté, sa rudesse. Il prie son Père pour que nous tenions bon dans ce monde, sans être gagnés par l’esprit du monde, sans être corrompus, divertis, mangés par lui. Merci Seigneur Jésus pour tant d’Amour et de sollicitude !

II) La prière… en Eglise

La 1ère lecture me permet d’aborder le 2ème point de cette homélie.
Si Jésus nous aime infiniment et ne cesse d’intercéder pour nous auprès de son Père, à notre tour, nous sommes invités à cette attitude de cœur, à cette relation d’intimité avec Lui et avec le Père dans la prière. C’est ce que font les Apôtres, avec Marie et quelques femmes, après l’Ascension, dans l’attente de l’Esprit Saint.
– Cela doit être l’attitude personnelle de chaque chrétien : se mettre à l’écoute du Christ dans le cœur à cœur silencieux de la prière, dans la remise de soi auprès de Lui, dans des temps privilégiés passés avec Lui, et aussi dans chaque instant de notre existence.
– Cela doit être aussi l’attitude de l’Eglise. C’est sa mission de prier, d’intercéder pour le monde ; de se réunir en communauté pour implorer le Seigneur. C’est particulièrement le cas à la messe, où l’Eglise s’unit au sacrifice, à la prière de Jésus à son Père pour tous les hommes ; mais aussi dans tous les temps communs où, rassemblés, nous prions pour les intentions des peuples de la terre (prière universelle de la messe, veillées de prière, récollections…).
En réponse à cet Amour de Jésus, mais aussi pour mieux l’accueillir et en vivre, à la suite du Christ nous sommes donc invités en ce dimanche à prier personnellement et en Eglise pour tous les hommes de ce monde.
En ces derniers jours qui précèdent la Pentecôte, nous sommes particulièrement conviés, hommes et femmes, à invoquer, attendre, supplier l’Esprit Saint.

III) Témoigner

La 2ème lecture enfin introduit le 3ème point que je voulais partager avec vous.
En puisant dans la prière et l’intimité avec Jésus, seul ou en Eglise, l’Amour de son Cœur et sa compassion, nous avons alors le désir de L’annoncer, de parler de Lui, de témoigner de Lui auprès des hommes, comme les Apôtres.
Les premiers chrétiens ont fait l’expérience des épreuves, des persécutions, des insultes, des souffrances à cause du nom du Christ (et non « comme meurtriers, voleurs ou dénonciateurs »), ils ont subi des violences, parfois la mort parce qu’ils étaient chrétiens. Mais ils n’ont pas pu se taire, ils n’ont pas pu ne pas dire ce qui habitait leur cœur, cette rencontre personnelle faite avec Jésus et qui a radicalement changé leur existence et donné sens à leur vie. Ils sont devenus témoins, comme Jésus, du feu consumant de l’Amour qui brûlait leur cœur, et qu’il leur fallait communiquer au monde ; l’espérance folle apportée par le Christ. Et ils l’ont fait jusqu’au bout, non par fanatisme, mais dans une vie donnée, comme Jésus, par amour pour les autres.

Seigneur Jésus, merci de ne cesser de prier pour nous qui sommes dans le monde, merci de ne jamais nous abandonner. Dans la prière personnelle et communautaire, nous voulons nous mettre à ton écoute, à l’écoute de ta parole, entrer dans la compassion de ton Cœur pour le monde. Donne-nous ton Esprit-Saint pour être témoins de ton Amour infini et de l’espérance qui habite nos cœurs auprès de nos frères humains. Amen.

Avant de conclure ce message, je ne voudrais pas oublier de faire mention d’un anniversaire important : celui de l’encyclique du Pape François Laudato Si, publiée il y a 5 ans aujourd’hui. Un document grand public, un écrit majeur, et ô combien d’actualité, de son pontificat.
Je ne peux pas ici en faire même un bref commentaire. Mais je vous invite vraiment à prendre le temps de le lire, crayon en main. Il y a de nombreux ouvrages qui donnent des idées pratiques pour mettre en place des actions concrètes sur le sujet. N’hésitons pas à les consulter. Je ne peux pas en faire la recension, par crainte d’en oublier.
C’est sans doute très réducteur mais je retiens 2 expressions de cette encyclique : « l’écologie intégrale » et « Tout est lié » (c’est-à-dire que tout le monde – minéraux, végétaux, animaux, humains, etc. – dépend de tout le monde, chacun est utile et important pour chacun).

Comme promis, pour terminer, le chant du jour à l’Esprit Saint (en plus de la prière de la neuvaine !) :
https://www.youtube.com/watch?v=cqB9DUPtIJ4h

Bonne marche vers la Pentecôte et bonne neuvaine à l’Esprit Saint, avec la Vierge Marie !
Père Jean-Michel PAYEUR, curé.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *