Pâques : la famille s’agrandit ! Pâques : la fête des nouveaux nés !

Voici le message de Pâques du Père Jean-Michel Payeur :

« Ils sont finis, les jours de la Passion, suivez maintenant les pas du Ressuscité : suivez-le désormais jusqu’à son Royaume où vous posséderez enfin la joie parfaite ». Ce sont les paroles de la bénédiction solennelle de Pâques. Oui, exultons de joie car le Christ est ressuscité, Il a vaincu la mort et nous a donné la Vie !

Quelle joie d’avoir accompagné durant tout ce carême 5 catéchumènes adultes qui vont recevoir le baptême en cette veillée de Pâques : la plus jeune (Laurane – 20 ans) et le plus âgé (Guy – 80 ans) du diocèse, ainsi que Stéphane, Sébastien et Léa.

Avec eux, et avec les autres paroissiens, nous avons cheminé ensemble, apprenant à nous découvrir frères, nous avons cherché aussi à vivre cette fraternité avec tous, en méditant sur l’encyclique Fratelli Tutti du Pape François, et en essayant de rejoindre les personnes isolées ou en « décrochage paroissial », en partageant avec les églises pauvres (en particulier l’Association « Village Karenni » ), en écoutant le témoignage de l’aumônier de la prison de Varennes-le-Grand, toute proche de chez nous…

Nous avons approfondi notre vie chrétienne ordinaire et rencontré un peu plus la personne du Père ; nous avons fait l’apprentissage de la vie filiale et sommes entrés, comme le Christ, dans la familiarité (au sens fort et étymologique du mot) avec Dieu, notre Père.  A son exemple, nous avons redécouvert notre identité profonde de fils de Dieu, reçue au baptême, et, encouragés par l’exemple des catéchumènes, nous avons préparé nos cœurs à renouveler nos promesses baptismales lors de la veillée pascale. Nous avons fait une sorte de pèlerinage à la suite du Christ, dans l’Esprit Saint, à l’écoute du Père et nous nous sommes préparés, avec Lui, à renaître, à ressusciter à Pâques.

Lorsque le pharisien Nicodème, notable parmi les Juifs, vient trouver Jésus de nuit pour se laisser enseigner par Lui, ce dernier lui dit : « Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu. » Nicodème lui réplique (alors) : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? » Jésus lui répond : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » (Jn 3, 3-8)

Voilà la merveille qui va s’accomplir en cette veillée pascale : les catéchumènes vont devenir enfants de Dieu, vivre une nouvelle naissance, renaître de l’eau et de l’Esprit.

Et c’est encore possible à 80 ans ! Il ne s’agit pas de rentrer dans le ventre de sa mère et de repasser à la maternité, mais de devenir, par adoption, fils dans le Fils unique… et d’entrer dans la grande famille des chrétiens qu’est l’Eglise, notre Mère : une renaissance spirituelle.

Oui, rendons grâce à Dieu pour ces nouveaux chrétiens : la famille s’agrandit !

Remercions le Seigneur pour ces nouveaux nés qui nous entrainent dans la joie véritable de Pâques, de la Résurrection et de la Vie nouvelle et éternelle, qui nous stimulent à vivre dans le souffle vivifiant de l’Esprit !

Bonne fête de Pâques !

Père Jean-Michel Payeur

P

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *