La prière (suite)

 

La prière, base du christianisme.
« Dieu nous a aimés le premier »

 

Toute spiritualité chrétienne est fondée sur la conviction que « Dieu le premier a aimé les hommes. » La vie spirituelle est avant tout une spiritualité de relation qui invite à répondre à l’amour premier de Dieu.
Dans la prière, la lecture méditée de la Parole de Dieu, la liturgie, la pratique des sacrements, le chrétien peut laisser pénétrer au cœur de son être, le désir que Dieu à de bâtir avec lui son projet de vie.

De multiples voies ont été ouvertes au cours des siècles pour acheminer les hommes vers leur union à Dieu et les inviter à témoigner d’une manière de vivre en chrétien.
À travers les circonstances de la vie, nous nous adresserons à Dieu différemment :

Prier pour remercier :

Dans ce cœur à cœur avec le Seigneur, qu’il est bon de lui dire merci ! La prière qui remercie Dieu est appelée une action de grâce. Remercier Dieu, c’est aussi réaliser tous ses bienfaits, ses merveilles et les accepter. C’est exprimer une vraie gratitude envers ce qui nous entoure, et nous autoriser à nous émerveiller de tout. Il existe de nombreuses prières d’action de grâce, mais également de très beaux psaumes.

Un psaume d’action de grâce : le psaume 137
“De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce : tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges, vers ton temple sacré, je me prosterne.
Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité, car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel, tu fis grandir en mon âme la force.
Tous les rois de la terre te rendent grâce quand ils entendent les paroles de ta bouche.
Ils chantent les chemins du Seigneur : “Qu’elle est grande, la gloire du Seigneur !”
Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble ; de loin, il reconnaît l’orgueilleux.
Si je marche au milieu des angoisses, tu me fais vivre, ta main s’abat sur mes ennemis en colère. Ta droite me rend vainqueur.
Le Seigneur fait tout pour moi ! Seigneur, éternel est ton amour : n’arrête pas l’œuvre de tes mains.”

Très souvent, dans les psaumes et les prières, l’action de grâce est associée à la louange : je remercie Dieu pour ce qu’Il est en exaltant ses merveilles !

L’action de grâce est le remerciement à Dieu pour ses œuvres, alors que la louange c’est la célébration de la bonté de Dieu de ce qu’Il est pour moi ; je me détourne de moi pour me tourner vers Dieu. La louange ne demande rien.

Prier pour louer :

 

C’est un acte d’amour qui nous rapproche de Dieu.
Si Dieu nous a créés pour louer, c’est que c’est bon pour l’homme.
Quand nous louons, l’Esprit Saint vient en nous, notre cœur se dilate et s’ouvre à la Parole de Dieu.
Et quand on est dans l’épreuve ?
Nous pouvons parfois hésiter à louer car nous portons des souffrances et des épreuves. Dieu n’est jamais l’auteur de la souffrance. Louer Dieu en toutes circonstances, ce n’est pas se réjouir du mal, mais de ce que le Seigneur passe à travers cette épreuve pour notre bien. Il nous faut donc essayer de louer dans les épreuves.
Nous entrons dans la joie parce que nous louons et non l’inverse.
Pour les chrétiens, louer c’est adorer Dieu et lui rendre gloire. Pourquoi louer le Seigneur ? La louange est une partie essentielle de la prière : elle permet de rendre hommage à Dieu en admirant ses merveilles, sa création, sa présence dans nos vies, son amour. C’est reconnaître Dieu comme notre Dieu. Comment couvrir d’éloges quelqu’un que l’on ne connaît pas ?
Il existe de nombreuses prières de louange, mais également de magnifiques psaumes qui nous permettent de louer le Seigneur, pendant notre prière du matin ou du soir .

Un psaume de louange : le psaume 102
“Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits !
Car il pardonne toutes tes offenses et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe et te couronne d’amour et de tendresse ;
il comble de biens tes vieux jours : tu renouvelles, comme l’aigle, ta jeunesse.
Le Seigneur fait œuvre de justice, il défend le droit des opprimés.
Il révèle ses desseins à Moïse, aux enfants d’Israël ses hauts faits.
Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ;
il n’est pas pour toujours en procès, ne maintient pas sans fin ses reproches ;
il n’agit pas envers nous selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses.
Comme le ciel domine la terre, fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident, il met loin de nous nos péchés ;
comme la tendresse du père pour ses fils, la tendresse du Seigneur pour qui le craint !
Il sait de quoi nous sommes pétris, il se souvient que nous sommes poussière.
L’homme ! ses jours sont comme l’herbe ; comme la fleur des champs, il fleurit :
dès que souffle le vent, il n’est plus, même la place où il était l’ignore.
Mais l’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent, est de toujours à toujours, * et sa justice pour les enfants de leurs enfants,
pour ceux qui gardent son alliance et se souviennent d’accomplir ses volontés.
Le Seigneur a son trône dans les cieux : sa royauté s’étend sur l’univers.
Messagers du Seigneur, bénissez-le, invincibles porteurs de ses ordres, * attentifs au son de sa parole !
Bénissez-le, armées du Seigneur, serviteurs qui exécutez ses désirs !
Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le, sur toute l’étendue de son empire ! Bénis le Seigneur, ô mon âme !”

Saint Augustin disait que “Chanter c’est prier deux fois”.
Louer la grandeur et la puissance de Dieu peut aussi se faire en musique ! De nombreux chants de louange existent, pour tous les goûts.
Psaume, prière ou chant de louange, le plus important reste d’adresser au Seigneur un vrai “Merci mon Dieu !” qui vient du plus profond de son cœur !

Prier pour s’abandonner

La prière peut également avoir pour but de nous remettre entre les mains de Dieu, de nous abandonner complètement à lui. Nous pouvons prier afin de lui demander de nous aider à lui faire entièrement confiance, de le laisser guider notre barque. Les prières aux Sacré Cœur de Jésus ont pour objet de nous fondre dans la Cœur du Christ, afin de nous offrir à lui.
Le Notre Père, par sa phrase “Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel” nous permet de nous remettre entre ses mains.
Il nous rappelle que si nous prions, ce n’est pas pour que le Seigneur exauce le moindre de nos vœux, mais pour qu’il nous mène un peu plus vers la sainteté, sur le chemin qui est le nôtre.

La prière du Notre Père
“Notre Père, qui es aux cieux,
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
Pardonne- nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
Ne nous laisse pas entrer en tentation,
Mais délivre-nous du mal. Amen.”

Prière d’abandon de Charles de Foucauld
“Mon Père, je m’abandonne à toi,
fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi, je te remercie.
Je suis prêt à tout, j’accepte tout.
Pourvu que ta volonté se fasse en moi,
en toutes tes créatures,
je ne désire rien d’autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur,
parce que je t’aime,
et que ce m’est un besoin d’amour de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.”

La prière de demande

“Demandez et vous recevrez” (Matthieu 7,7). La prière a aussi pour but de demander quelque chose au Seigneur. Mais peut-on tout demander au Seigneur ?
La prière n’a pas pour but de combler nos désirs humains ou de nous détourner du chemin que Dieu a pour nous. Mais surtout, Dieu n’est pas une sorte de génie magique qui exauce tous nos souhaits. Il convient de faire attention à ne pas le transformer en solution à tous nos problèmes.
L’action de Dieu se fait surtout sentir sur nous : elle nous apporte une paix profonde, une joie, une force nouvelle. Le Seigneur n’est pas là pour aplanir et supprimer toutes les difficultés sur notre route, et il ne le fera pas. Cependant, il est à nos côtés pour nous fournir la force nécessaire pour surmonter cette épreuve.
La prière de demande ne change pas toujours les choses extérieures, mais elle transforme indéniablement la personne qui prie.
Une prière récitée avec foi est toujours féconde car elle nous change nous-même. “Tout ce que vous demanderez dans la prière avec foi, vous le recevrez.” (Matthieu 21,22).

La prière de demande la plus célèbre est la seconde partie du Notre Père : “Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour”, qui demande à Dieu de nous venir en aide afin que nous puissions surmonter les obstacles de notre journée dans la joie et l’amour.

Les fruits de la prière :

La prière change les cœurs des hommes, et y produit de nombreux fruits.
Ces derniers sont rarement immédiats, et pas toujours sous la forme espérée, mais plus nous avons le courage de donner du temps à Dieu, plus nous en voyons ses fruits à long terme dans tous les secteurs de notre vie.
Le premier et plus beau fruit de la prière est la charité. Le Christ a sauvé le monde, non pas par la puissance mais par l’amour humble qui s’abaisse jusqu’à rejoindre celui qu’il sauve. L’oraison conduit à imiter Jésus et à nous ouvrir à l’amour.

De nombreux autres fruits en découlent :
Une paix profonde au fond de notre cœur
Une vraie joie qui rayonne autour de nous, indépendante des tempêtes extérieures
Une autre façon de travailler, plus confiante : nous savons que Dieu est à nos côtés
Un regard différent sur l’autre, plein d’amour et de respect
Une autre façon de réagir aux épreuves quotidiennes, de relire nos échecs, de bâtir des projets
Un recul sur la vie, sur les obstacles de notre parcours
Un regard plus lucide et plus profond sur le monde

La prière nous permet de nous recentrer sur l’essentiel et de ne pas rester à la surface des choses. Elle nous invite à ne plus vivre à l’extérieur de notre cœur, mais à gagner en intériorité, et ainsi en sagesse, en profondeur et en connaissance de soi.