[ Avant le Noël chrétien, dans l'Antiquité
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Avant-le-Noel-chretien-dans-l
          Avant le Noël chrétien, dans l’Antiquité

Avant le Noël chrétien, dans l’Antiquité

Le solstice d’hiver est une période qui a toujours fasciné : période où le jour reprend le pas sur la nuit ; annonce du printemps prochain, de la vie, de la renaissance, de la fécondité...

Ce n’est pas cela qui a motivé la date du 25 décembre pour la fête de la Nativité du Christ. Néanmoins, certaines traditions se rejoignent qu’il est souvent intéressant de revisiter...



Bien avant l’apparition du christianisme, l’époque du solstice d’hiver était déjà une période charnière de l’année qui regroupait de nombreuses croyances païennes relatives à la fertilité, maternité, la procréation et à l’astronomie. Elle donnait donc lieu à de nombreuses manifestations. Ces traditions antiques ont de nombreux points de similitude avec la fête chrétienne.

Antiquité proche-orientale

Dans le culte mithraïque, la fête la plus importante — le Mithragan — se déroulait chaque année le jour du Solstice d’hiver, jour célébrant de naissance de la divinité et la victoire de la lumière sur les ténèbres.

Selon une tradition mithraïque née en Asie mineure, Mithra serait né « jaillissant du rocher » ou d’une grotte — élément éminemment lié au culte de cette divinité — tandis que des bergers assistent à cette naissance miraculeuse dans une récit qui influencera ceux de la naissance de Jésus pour l’adapter aux thèmes païens.

Dans les célébrations du culte mithraïque fortement développé dans l’empire gréco-romain aux IIIe et IVe siècles, le 25 décembre correspondait à la célébration du Natalis Invicti, la naissance du soleil invaincu qui reprend ses forces et fait regagner le jour sur la nuit.

Dans le Judaïsme, la fête de Hanoucca, qui commémore la réinauguration du Temple de Jérusalem profané par les Grecs anciens, a été fixée au 25 du neuvième mois lunaire, nommé Kislev (calendrier hébreu), au voisinage du solstice d’hiver. Le premier Livre des Macchabées insiste sur l’importance de cette date et de cette célébration.

* *
À Rome

Saturnales

Dans la Rome antique, les citoyens fêtaient les Saturnales : u 17 au 24 décembre, les hommes et les femmes portaient des guirlandes autour du cou et s’offraient toutes sortes de cadeaux. Les gens sacrifiaient aussi symboliquement un mannequin représentant un jeune homme, pensant ainsi transmettre la vitalité du personnage à la nouvelle année.

La fixation à la date du 25 décembre du Solstice d’hiver est due à une erreur commise par l’astronome Sosigène, lors de la réforme du calendrier à l’initiative de Jules César en 46 avant J.-C., qui fixa les débuts des saisons avec un retard de un ou deux jours par rapport à la réalité.

La fête des sigillaires, « ancêtre » de la Saint Sylvestre, concluait les festivités à la fin du mois de décembre. Pendant ce temps de bascule vers l’an neuf, les gens s’offraient des menus-cadeaux de terre cuite, les esclaves devenaient les maîtres et inversement.

Sol Invictus

À partir du règne d’Aurélien (270-275), les Romains fêtent officiellement le Sol Invictus (Soleil invaincu) au moment du solstice d’hiver qui commençait la nouvelle année, annoncée par le rallongement des jours. Ce culte reprend des aspects de la mythologie d’Apollon et du culte de Mithra, s’est répandu aux IVe et IIIe siècles av. J.-C. et se concluait par le sacrifice d’un taureau, le Sol Invictus correspondant à la naissance du jeune dieu solaire qui, reprenant les traditions mithraïques, était censé surgir d’un rocher ou d’une grotte sous la forme d’un enfant nouveau-né.

- Comment la date du 25 décembre a-t-elle été choisie pour fêter la naissance du Christ ?


Source : © Wikipedia, remanié

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse d'Autun

Pastorale du Tourisme du diocèse d'Autun

RCF Parabole

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Suivre le Pape François avec L'Osservatore Romano

Zenit, le monde de Rome


(|non)]