[ Être enfant de chœur
Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise
http://saintsymphorien.net/Etre-enfant-de-choeur
    Être enfant de chœur

Être enfant de chœur

Et oui, les servants de messe, ça existe encore !!! Depuis la rentrée, un certain nombre de “grands enfants de chœur” ont choisi de laisser la place... Si, dans votre famille, un de vos garçons voulait rejoindre nos troupes, nous l’accueillerions avec joie !

À très vite !



POURQUOI DES SERVANTS DE MESSE ?

L’Église attache une grande importance à la beauté de la prière liturgique. Cette prière exprime la foi des chrétiens et la nourrit.
Dans la liturgie, chacun a son rôle :

  • le prêtre célébrant,
  • l’assemblée,
  • les lecteurs,
  • la chorale,
  • le chantre,
  • l’organiste etc.,
    et... les servants de messe.

Les «  servants de messe  », appelés également «  servants d’autel  » ou «  enfants de chœur  », sont appelés à intervenir dans le chœur de l’église, aux côtés du prêtre. Leur présence est discrète et très utile pour favoriser une prière unifiée et


LE RÔLE DU SERVANT DE MESSE


Le rôle des servants d’autel est multiple :

- porter :

    • la croix de procession,
    • les cierges,
    • l’encensoir et la navette (qui contient l’encens),
    • le missel.

- Les servants interviennent particulièrement à l’offertoire de la messe, pour aider à la préparation de l’autel et à la présentation par le célébrant du pain et du vin.

Le servant d’autel est à la fois une aide précieuse pour le prêtre, au service de la prière de toute l’assemblée.
=> Il doit donc accomplir sa fonction le plus dignement possible et rester discret.


LES CONDITIONS POUR DEVENIR SERVANT DE MESSE

À la paroisse de Saint-Symphorien, les servants de messe sont des garçons âgés de 8 ans au moins.

Ils apprennent progressivement à servir la messe par la pratique, aidés par des aînés.

C’est un très beau service dont le premier fruit est d’aider celui qui l’accomplit à mieux participer à la liturgie.


ILS TÉMOIGNENT



«  On ne devient pas servant d’autel comme ça : il faut être formé, être très concentré et savoir prier. Être servant d’autel m’apporte beaucoup de joie, cela me permet d’être proche de l’autel pendant les célébrations et de participer plus activement à la messe. Faire partie des servants m’a permis de faire connaissance avec des gens que je n’aurais jamais osé aborder avant, de faire partie d’un groupe d’amis très solidaires. Nous faisons le maximum pour aider les gens à prier mais il peut nous arriver de faire des erreurs.  »
(Romain, 10 ans)

«  C’est parce que j’avais vu des servants à la messe que j’ai voulu le faire aussi. J’aime bien ça parce que je me rends utile. Par exemple, on tient le livre pour les prières d’ouverture, on apporte les offrandes. Du coup on est plus attentifs à la messe, parce qu’on doit faire quelque chose.  »
(Benoît, 11 ans)

«  J’ai commencé à servir quand j’avais 9 ans parce que je m’ennuyais à la messe et que j’ai vu des enfants en aube. On les voyait tout de suite : ils étaient là autour du prêtre, ils portaient des bougies ou la croix, et faisaient des choses dans l’église. J’ai demandé à faire comme eux.
Aujourd’hui j’aide les plus jeunes avec deux autres de mon âge avec qui j’ai commencé ; je leur apprends ; je leur dis ce qu’ils doivent faire et je suis aussi avec eux dans le choeur. Dans notre groupe, il y a une progression : quand on connaît un certain nombre de choses en liturgie ou sur l’Église en général, on a un cordon de croix d’une certaine couleur. Pour cela on doit répondre à des questions qu’on nous pose. Par exemple on doit montrer qu’on sait servir tout seul.
Pour moi, servir l’autel ça veut dire être présent même si on n’a pas de fonction précise et être près du prêtre. Ça montre qu’on a tous quelque chose à faire pour la messe. Ça m’a beaucoup apporté depuis 7 ans : ça m’a permis de connaître les gens de la paroisse, du quartier ; j’ai appris plein de choses sur l’Église, on a fait des voyages, des pèlerinages. Je pense que plus tard je continuerai à aider, même si je ne suis plus en aube pour servir.  »
_
(Emmanuel, 16 ans, lycéen)


Contacts et renseignements :

Givry :
Michaël et Béatrice POISSONNIER
09 50 06 52 90
Touches :
Denis TACHON
03.85.45.18.01

info_fr

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr

Il est vivant !

Parcours Alpha

newsletter


(|non)]